Partagez
 

 wagners ▸ you can't chose your family but you can try to live with it

Aller en bas 
Magdalena Wagner



messages : 24
points : 25
multinicks : Andrea, Blair, Nathaniel
avatar : Sophie Skelton
crédits : uc
wagners ▸ you can't chose your family but you can try to live with it  Tumblr_inline_oxkru7ObXm1v80txy_400
occupation : étudiante en sciences politiques
lives in : en colocation à Camden
relationship status : Célibataire

wagners ▸ you can't chose your family but you can try to live with it  Empty
MessageSujet: wagners ▸ you can't chose your family but you can try to live with it    wagners ▸ you can't chose your family but you can try to live with it  EmptyJeu 31 Jan - 23:50

Elle a décidé de voir son frère. Pas de le voir en coup de vent, entre deux fêtes, entre deux anniversaires, entre deux trains. Ni de l’appeler brièvement pour prendre les nouvelles essentielles. Non, aujourd’hui, elle a décidé de le voir vraiment, parce qu’après tout, en dehors de ces années de plus qu’il a, Alan n’est pas responsable des conneries de leur mère. Il n’est pas responsable non plus de l’amour supplémentaire qu’elle lui porte, à lui, l’enfant chéri, l’enfant prodige. Et puis, Magda en a assez, d’être la fille sans famille. A chaque fois qu’elle rencontre des gens, c’est la même histoire, elle esquive soigneusement tout ce qui se rapporte aux Wagner et aux autres. Elle n’a pas d’autre choix, parce qu’elle n’a pas envie de se lancer dans des explications aléatoires sur le drama familial. Mais elle en a marre, de la solitude. Magda ne connaît pas le sentiment facile d’avoir une famille toujours là en cas de problème. Sa fierté l’a poussée à fuir et à se débrouiller toute seule sitôt qu’elle a été majeure, si bien qu’elle a tout résolu toute seule. Besoin d’argent ? Elle a travaillé à côté des cours. Besoin de soutien ? Elle a ravalé ses angoisses en se hurlant face à une glace qu’elle était suffisamment forte. Mais aujourd’hui, du haut de ses 25 ans, alors que la vie professionnelle lui ouvrira bientôt les bras, elle en a un peu assez, et s’il est évidemment hors de question qu’elle n’adresse la parole à nouveau à Eleonore, Alan, lui, n’y peut rien à cette situation merdique – et on ne peut pas franchement dire qu’elle lui ait donné l’occasion de revenir vers elle.

Alors elle a pris son téléphone, courageusement, et elle lui a donné rendez-vous dans un restaurant chinois du centre ville, en lui proposant plusieurs dates. Et il a accepté. Cette idée a sans douté germé parce que la fille d’Alan, Grace, a pris contact avec elle. Peut-être aussi un peu parce qu’elle a entendu des rumeurs disant qu’Eleonore Wagner avait eu des soucis de santé. Elle a envie de mettre au clair toutes ces choses, alors elle ne va pas se priver.

Quand il arrive enfin, Magdalena est un peu anxieuse. Elle se lève pour l’embrasser et lui offre un sourire timide, pudique.

- Merci d’être venu.

Elle se rassoit en même temps que lui et joue avec sa serviette.

- Tu vas bien ?

Nouveau sourire. Ce n’est que son frère, elle ignore pourquoi la perspective des retrouvailles l’impressionne tant.

_________________

i am dying to belive you
here's to the fools who dream ⊹ crazy as they may seem, here's to the heart that breaks, here's to the mess we make. (by anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas
Alan Wagner



messages : 43
points : 49
avatar : Matthew Bomer
crédits : <c> Valtersen
wagners ▸ you can't chose your family but you can try to live with it  Tumblr_makyqur4zY1ryg2x2o1_500
occupation : Divorce lawyer
mood : Moody
lives in : Kensington
relationship status : Dans une relation libre w/ Blair

wagners ▸ you can't chose your family but you can try to live with it  Empty
MessageSujet: Re: wagners ▸ you can't chose your family but you can try to live with it    wagners ▸ you can't chose your family but you can try to live with it  EmptyLun 4 Fév - 23:22

La communication est parfois difficile chez les Wagners, noyée sous le flot de paroles d’une Eleonore un peu fausse, qui a des idées bien arrêtées sur ce qu’elle attend de ses enfants. Aussi Alan a été surpris de l’appel de sa sœur. Si ils n’ont jamais été en mauvais termes, on ne peut pas dire qu’ils aient souvent partagé des moments ensemble. Ils se sont éloignés avec la mort du père, mais aussi à cause la différence d’âge qui a évidemment beaucoup à voir dans l’équation. Aujourd’hui, les choses sont différentes et la vie d’Alan un peu plus chaotique qu’elle ne devrait l’être. Si il parvient à maintenir sa vie en ordre, c’est un miracle. Le timing est donc un peu ironique, mais c’est n’est peut être pas une mauvaise idée de tenter d’avoir un semblant de relation. Il ne peut pas s’excuser pour Eleonore. Lui n’a pas décidé de sortir avec l’ex petit ami de sa fille.

Une fois en face de sa sœur, l’aîné affiche un sourire engageant même si il ne sait pas vraiment comment se sortir des banalités qu’il échange avec elle. A sa question il hausse donc une épaule, optant pour la sincérité. Pas si surfait que ça on dirait.

- Ça va, vie personnelle agitée. Je crois que tu es au courant ?

Entre le décès de Bart et l’arrivée de Grace dans sa vie, Alan ne sait plus trop où donner de la tête. Lui qui n’a jamais vraiment eu un feeling sensationnel avec le sens des responsabilités se retrouve à devoir faire comme si il avait un semblant d’expérience en la matière. Autant dire que c’est très compliqué. Les appels continuent de fuser de parts et d’autres. Il décide de coup son téléphone le temps du repas.

- Toi ?

Il jette un regard à la carte en sachant pourtant très bien ce qu’il compte commander. Une habitude un peu stupide.
Revenir en haut Aller en bas
Magdalena Wagner



messages : 24
points : 25
multinicks : Andrea, Blair, Nathaniel
avatar : Sophie Skelton
crédits : uc
wagners ▸ you can't chose your family but you can try to live with it  Tumblr_inline_oxkru7ObXm1v80txy_400
occupation : étudiante en sciences politiques
lives in : en colocation à Camden
relationship status : Célibataire

wagners ▸ you can't chose your family but you can try to live with it  Empty
MessageSujet: Re: wagners ▸ you can't chose your family but you can try to live with it    wagners ▸ you can't chose your family but you can try to live with it  EmptyMar 5 Fév - 22:18

C'est gênant, mais heureusement, Magda s'y était préparée. Sinon, elle aurait sans doute été angoissée par ces retrouvailles familiales embarrassées. Elle ne sait pas vraiment si elle se sent coupable ou déçue des années gaspillées de relation fraternelle. Elle ne sait pas si elle devrait s'excuser. Parfois, elle se sent même coupable vis à vis de sa mère - c'est dire. Et puis elle se souvient qu'Eleonore est aujourd'hui en couple avec son ex-petit ami de l'époque, et la culpabilité lui passe. Mais pour une raison qui lui est partiellement inconnue, elle a vraiment envie que les choses s'apaisent avec Alan - alors elle inspire, elle se détend, elle prend sur elle pour ne pas avoir l'air de la fille insolente et agacée qu'elle est souvent, parce que son enfance l'a rendue nerveuse, agitée, agressive parfois quand elle s'exprime, peu encline à arrondir les angles ou à faire preuve de patience.

- J'ai cru comprendre, oui.

Elle grimace un peu, cherchant une formule toute prête ou toute faite pour lui remonter le moral. Mais elle ne trouve pas, alors elle abandonne. Elle se contente de sourire et de jouer avec la serviette en papier qui accompagne les couverts déposés sur la table. Elle jette un oeil distrait au menu pour l'imiter, mais le repose bien rapidement après avoir repéré un menu de raviolis aux légumes.

- Moi, ça va. Rien de particulier. Je suis en stage à la BBC, donc à Londres la plupart du temps, les études se terminent bientôt.  

Ils vivent dans deux mondes tellement différents - sa réponse le lui fait réaliser encore un peu plus, en quelque sorte.

- Alan... Grace m'a contactée, elle finit par murmurer. Elle pensait qu'elle aborderait leur mère en premier - juste pour vérifier qu'il n'est pas l'heure des réconciliations sur un lit de mort, soit dit en passant - mais finalement, non. On s'écrit, parfois. C'est idiot, mais du coup, je voulais...

Elle s'arrête un instant, paralysée par la peur qui pointe le bout de son nez dès qu'elle doit s'ouvrir aux autres, exprimer un sentiment, si futile, si légitime soit-il, même face à son frère qui finalement n'est ni plus ni moins qu'un homme un peu impressionnant avec lequel elle se souvient à peine d'avoir grandi, qui lui-même n'est pas la personne la plus expansive de l'univers.

- Je voulais savoir si tout allait bien, réellement. La dernière fois qu'on a parlé, ta copine venait de perdre son père, j'imagine qu'il y a pas mal de choses qui remuent, en ce moment.

Elle termine sa tirade par un soupir. Un soupir de soulagement - parce que tout ça est sorti, enfin. Et comme pour la sauver d'un silence sans doute embarrassant, le serveur vient prendre leur commande, et ne repart qu'une ou deux minutes après, les laissant à nouveau livrés à eux-mêmes.

_________________

i am dying to belive you
here's to the fools who dream ⊹ crazy as they may seem, here's to the heart that breaks, here's to the mess we make. (by anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas
Alan Wagner



messages : 43
points : 49
avatar : Matthew Bomer
crédits : <c> Valtersen
wagners ▸ you can't chose your family but you can try to live with it  Tumblr_makyqur4zY1ryg2x2o1_500
occupation : Divorce lawyer
mood : Moody
lives in : Kensington
relationship status : Dans une relation libre w/ Blair

wagners ▸ you can't chose your family but you can try to live with it  Empty
MessageSujet: Re: wagners ▸ you can't chose your family but you can try to live with it    wagners ▸ you can't chose your family but you can try to live with it  EmptyLun 11 Fév - 18:06

Tout le monde est au courant. Alan aurait dû s’en douter. Lui qui en dépit de sa mère envahissante a toujours été assez pudique a du mal avec l’idée que sa vie soit étalée sur la place publique, même si il ne s’agit que de Madga dans les faits. Le plus drôle dans tout ça, c’est qu’il n’en a même pas parlé à Blair. En réalité, ce n’est pas comme si la situation actuelle s’y prêtait vraiment de toute façon. Pour l’instant, il s’agit surtout de l’empêcher de prendre la voiture lorsqu’elle décide de drink her sadness away dans un des bar miteux de la ville. Les problèmes resurgissent facilement avec le bon déclencheur, et la mort de Bart l’avait amenée à reconnecter avec une partie de son passé dont elle avait vraisemblablement sous estimé l’impact. Inutile de dire que parler de Grace dans l’immédiat n’ajouterait rien de bon. Après tout, Alan est un grand garçon, il peut s’occuper de tout ça seul. Les choses auraient été bien différentes si on lui avait laissé l’opportunité de le faire dès le début.

- Et ça se passe bien ? Le stage je veux dire ?

Small talk, mais mieux que rien. Il ne sait que le principal dans la vie de Magda. D’ailleurs elle a l’air d’en savoir plus sur lui que lui n’en sait sur elle, vraiment pitoyable.

Lorsqu’elle évoque Grace, Alan grince des dents d’une certaine manière. Évidemment il aurait préféré gérer ça seul, s’autoriser quelques semaines pour étudier la situation sans avoir à recevoir les conseils avisés des autres. Mais il ne peut pas non plus blâmer Grace d’avoir contacté sa sœur. Ils sont sa famille sans vraiment l’être. Et si la jeune femme lui a répété qu’elle n’attendait rien de cette relation, Alan réalise que ce n’est pas forcément la vérité. Et il comprend, même si tout cela le met très mal à l’aise vis à vis d’Andrea en particulier. Andrea avec qui il échange par mail occasionnellement, dans le cadre du travail.

- Il n’y a pas grand-chose à en dire. C’est un choc, on ne va pas se mentir. J’ai toujours pensé que ce serait mieux si on ne se rencontrait pas. Je ne sais plus trop aujourd’hui. C’était mieux pour moi peut être…

Alan ne sait plus quoi penser. Pour lui des parents biologiques qui n’élèvent pas leur enfant n’ont aucune légitimité à faire partie de la vie de celui-ci. Pour lui c’est également mieux pour tout le monde de garder ses distances et de ne pas compliquer ce qui pourrait être plus simple. Mais il semble que ce soit compliqué dans tous les cas.

- Elle m’a dit qu’elle n’attendait rien de moi et pourtant je crois que c’est évident qu’elle cherche à avoir un semblant de relation avec moi, avec nous. Est-ce que c’est une bonne idée ? Je n’en sais rien. Je suis censé être l’adulte et prendre la bonne décision, mais je suis perdu.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé


wagners ▸ you can't chose your family but you can try to live with it  Empty
MessageSujet: Re: wagners ▸ you can't chose your family but you can try to live with it    wagners ▸ you can't chose your family but you can try to live with it  Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
wagners ▸ you can't chose your family but you can try to live with it
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un Temps pour chaque chose:Le Choix Judicieux
» [FINI]Oups... Ou comment penser à autre chose ! [PV]
» Y a-t-il quelque chose qui puisse valoir ...
» Quelque chose de différent : "Mon Amour Chéri"
» Ash' ♣ L’espoir est la seule chose plus forte que la peur...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ALL TOO WELL :: inner north :: kensington and chelsea-
Sauter vers: