Partagez | 
 

 (2019/01) an unfortunate run-in (w/ Gemma)

Aller en bas 
Grace Leroy-Duchesne


Grace Leroy-Duchesne
problem solver
http://alltoowell.forumactif.com/t134-grace-you-ll-understand-wh

messages : 176
points : 164
multinicks : gabrielle, ashley, hannah et nick
avatar : hailee steinfeld
crédits : av/perlman, gifs/myself, lyrics@emily hearn (not walking away)

occupation : law student, studying abroad for her very last year of uni
mood : clap along if you feel like a home without a roof
lives in : kensington/brixton on the weekends, paris during the week, gotta love your year abroad
relationship status : in love with jordan, engaged and kinda obnoxious about it


→ CONNECT WITH ME
disponibilités de rp:
préférences de rp: basique, fr/en
aperçu de ma vie sociale:
MessageSujet: (2019/01) an unfortunate run-in (w/ Gemma)   Mer 23 Jan - 21:53

De manière générale, Grace était plutôt quelqu'un de ponctuel, toujours à l'heure ou presque, peu importait où elle devait se rendre, à une petite exception près. Après près de dix ans d'amitié, elle savait pertinemment qu'il était inutile qu'elle arrive en avance chez Lizzie. Sa meilleure amie avait la fâcheuse tendance de se perdre, tant physiquement que virtuellement, et oubliait parfois l'heure, arrivait souvent en retard de cinq, dix, voire vingt minutes. Cette vilaine manie, plus attendrissante qu'irritante une fois qu'on s'y était habitué, n'avait pas changé avec ce vrai départ dans la vie active que constituait son installation avec son petit-ami. Aussi avait-elle décidé de prendre son temps la rejoindre. Elles n'avaient rien de prévu, pas de rendez-vous officiel ni de réservation dans l'un ou l'autre des nombreux restaurants que Lizzie voulait tester dans son nouveau quartier. The two of them, a bunch of junk food and some old Disney Channel show to quietly bingewatch while cuddling, la recette du bonheur, parfumée à l'amitié. Évidemment qu'elle avait hâte de retrouver Lizzie, évidemment qu'elle pressait un peu le pas de temps à autre mais elle savait aussi qu'elle trouverait sans doute sa meilleure amie en pyjama en plein dilemne vestimentaire. Et, bien sûr, elle aurait pu rester plus longtemps à Brixton et se perdre un peu plus dans le bonheur. C'était doux, c'était facile et ça lui donnait parfois un peu le vertige mais Grace s'abandonnait avec joie à cette toute nouvelle impression de contentement presque parfait. C'était doux, c'était facile et ça ne durerait peut-être pas, aussi était-elle bien décidée à en profiter. Grace, l'éternelle pessimiste, angoissée par l'avenir et convaincue que le destin ne lui réservait rien de très bon, Grace essayait d'oublier ses craintes et ses doutes pour mieux se laisser porter par la félicité des fiançailles. Jusqu'à présent, elle ne s'en sortait pas si mal, en grande partie parce qu'elle était momentanément libérée de ses préoccupations universitaires. Bientôt, toutefois, il faudrait retourner à Paris, reprendre le rythme des classes et des allers-retours sous la Manche. Bientôt, oui, mais plus tard. Pour l'heure, il lui fallait ne pas arriver trop à l'heure chez sa meilleure amie.

L'avantage à toute cette histoire, c'est qu'elle avait encore l'excuse de devoir découvrir le quartier et d'y flâner un peu. Lizzie y vivait depuis quelques semaines mais entre ses fiançailles, les fêtes de Noël et les quelques weekends passés à Paris, Grace n'avait pas spécialement eu le temps de se familiariser avec les lieux. Jordan ou un Uber l'y avait toujours conduite directement mais cette fois, elle avait penché pour le métro, non sans une certaine appréhension. Elle connaissait Kensington comme sa poche mais Islington était un territoire inconnu. Elle pouvait s'y perdre, oui, à condition de pouvoir retrouver son chemin, et c'était donc avec un portable parfaitement chargé et une batterie de secours à portée de main qu'elle s'était lancée dans l'aventure, une fois sortie de la station d'Angel.

C'était sensé n'être qu'un petit détour sans importance, une manière de gagner du temps ou, plutôt, d'en perdre et de permettre à Lizzie d'arranger son appartement comme elle le désirait. Juste une promenade, l'affaire de quinze ou vingt minutes, histoire de découvrir les boutiques du coin et de se familiariser avec les rues. Juste une balade sans importance, sans rencontre non plus, mais c'était sans compter sur son mauvais karma et l'apparition de Gemma, au loin.

Gemma, que Grace avait mis de côté depuis un bon moment avec tant de joie. Un peu de soulagement aussi. Une teinte d'angoisse aussi, keep your friends close and your ennemies closer and all that jazz. Gemma que Grace n'avait pas revu depuis un bon, un long, un très long moment. Gemma qui faisait presque partie d'une autre vie, finalement.

Elle hésita. Une seconde, peut-être cinq. Ou dix. Sans doute plus. Suffisamment longtemps pour attirer l'attention du petite fleuriste chez qui elle avait voulu s'arrêter. Ramenée brutalement à la réalité par l'intervention du commerçant, Grace n'eut pas vraiment le temps de réfléchir. Elle paya le bouquet de fleurs choisi au hasard, sans prêter attention à ce qui l'entourait, uniquement consciente de la présence de son ancienne camarade, à quelques mètres. Elle avait presque l'impression d'avoir à nouveau dix-huit ans et de se retrouver, un peu paumée, un peu impressionnée, à la première soirée organisée par leur promo. Seule, anxieuse, pas vraiment à sa place. Seulement Grace n'était plus une gamine terrifiée et elle n'avait plus l'intention de se cacher, pas même pour éviter un tête-à-tête vaguement désagréable. Et, après tout, quelle raison avait-elle de se cacher ? Elle était heureuse, épanouie. Prête à le montrer. Prête à lui montrer.

Gemma ! Le cri était parti tout seul et elle se sentit rougir un peu devant les visages qui se tournaient dans sa direction. Elle baissa les yeux, vaguement gênée, et franchit les quelques mètres qui les séparaient. Can't believe you're here, what a surprise. You live nearby, maybe? Like she really cared.

_________________
❝ you're a pain to be around but you're on my solid ground. you're the only one who knows that when i say go, i'm hoping that you'll stay and i promise you that i won't walk away. you're a pain to be around but you're on my solid ground. well, i can't make up my mind, you're one thing at a time. i'm prone to run, you keep me in the line. but i know we can take every stumble every sway, i swear on my life i'm not walking away
Revenir en haut Aller en bas
Gemma Preston



messages : 35
points : 31
avatar : madelaine petsch
crédits : silverose (av), vocivus (ic)
occupation : law student
mood : life's short, make every hairflip count
lives in : a huge appartment in islington
relationship status : taken, crazy in love


→ CONNECT WITH ME
disponibilités de rp: (2/3) - grace,
préférences de rp: fr/en
aperçu de ma vie sociale:
MessageSujet: Re: (2019/01) an unfortunate run-in (w/ Gemma)   Mar 5 Fév - 14:36

Un, deux, trois, quatre.
Son ambition ne s'arrêtait pas aux bordures de l'immeuble. Elle la répandait sur les trottoirs, les remous de sa jupe griffant les façades.  Cadence impeccable, ses talons ne frappaient jamais la demi-mesure, et elle non plus. Gemma était prisonnière de ses aspirations, à crisper les doigts autour du réconfort des barreaux d'or. Elle avait tout – et voulait toujours plus. La porte de l'immeuble claqua sur sa silhouette, alors qu'elle s'évaporait sur les pavés. Menton relevé, l'air défiant et les lèvres carmin relevées en un sourire léger. Sur ses épaules, un manteau beige et tout le poids de son orgueil. Gemma était façonnée par le monde – les vérités douloureuses, les absences répétitives et l'envie d'être vue. Entre ses côtes poussaient fanées les fleurs de la réussite. La quête de la perfection lui creusait les paumes, mais elle ne cesserait jamais d'y prétendre. La rue s'étendait à l'infinie. Ses pas y trouvaient l'équilibre de l'habitude, ses pensées divaguaient au-delà de tout. Stature de marbre et esprit encombré. Les étals des magasins attiraient parfois son attention volatile. Elle s'arrêtait une minute, glissait un regard vague sur les vitrines, et reprenait sa route. Car il y avait toujours un but, un océan au bout du chemin, l'attente éternelle des obligations exagérées. Rafe remarquait toujours ses yeux fixes et sa démarche rapide – enroulait ses doigts sur son poignet pour la ralentir. Prendre le temps. Gemma joignit les mains sur le menton. Aujourd'hui, il n'était pas là pour la retenir. Hier non plus. Et demain restait incertain. Son cœur s'affolait dans sa poitrine, répandait l'angoisse sur ses bronches, traînée de poudre infinie. Leurs liens s'effritaient contre les poussières – elle le savait mais refusait de l'admettre. La simple évocation de ses absences répétées la rendait malade. Elle souffla doucement en ralentissant le pas. Un, deux, trois, quatre. Ses poings se détendaient avec douceur. Un, deux, trois, quatre. Les angoisses devaient rester silencieuses, retenues entre quatre murs, à l'abri des regards et des prédateurs. Les faiblesses n'existaient pas, si personne n'était là pour les voir. Le cri perça l'atmosphère, une voix de l'au-delà, tirant la rousse de ses pensées terribles. Gemma redressa l'échine, étirant les lèvres un peu plus loin – et son regard s'arrêta sur l'horizon. Shit. Grace se dressait plus loin, courbes infinies et spectrales. Leur dernière rencontre remontait à un autre temps – leur rivalité était idiote et infondée. Pourtant, Gemma ne put retenir la fièvre qui envahit ses veines, vieilles rancunes rappelées à l'ordre sous les rayons du soleil. Son bras s'éleva, agitant les doigts d'un geste mécanique, figée sur les pavés. Elle aurait aimé disparaître – que Grace se contente de politesses et disparaisse aussi vite qu'elle était apparue. Mais elle s'avança, tempête infinie, et Gemma vacilla sur le rebord. - Grace, hi. Derrière son sourire impassible, elle roulait des yeux et prenait la fuite. Oh, fuck me. - Still here, yes. I'm not planning on going anywhere for now. Le conflit grinçait entre leurs deux silhouettes. Gemma n'abandonnerait jamais, sans doute. L'acharnement lui vaudrait la chute, pourtant elle y fonçait les paupières closes. - I do, actually. I live further down the street with Rafe. It's been a few years. Étaler les réussites pour provoquer les jalousies. Stupide. Le silence les pris à la gorge – une seconde à peine et déjà elle manquait d'air. - What about you ? I haven't seen you in a while. What have you been up to lately?Sa main vint trouver son épaule, attention contrôlée – comme pour s'assurer qu'elle était vraiment là. Et, au contact de sa figure pleine de grâce, elle étouffait à nouveau des vieilles rancœurs enfouies mais jamais oubliées.

_________________
(( killer queen ))
Revenir en haut Aller en bas
 
(2019/01) an unfortunate run-in (w/ Gemma)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 2019 après la chute de New York [DVDRiP] Fantastique
» 2018-2019 : SupraLiga [Réal Sociedad]
» 07.04.2019
» Gemma Whelan
» De Jia Li à Gemma

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ALL TOO WELL :: inner north :: islington :: islington :: camden passage-
Sauter vers: