Partagez
 

 (2018) Je sais pas ce que je fous mais j'improvise (Ollie)

Aller en bas 


Invité
Invité


(2018) Je sais pas ce que je fous mais j'improvise (Ollie) Empty
MessageSujet: (2018) Je sais pas ce que je fous mais j'improvise (Ollie)   (2018) Je sais pas ce que je fous mais j'improvise (Ollie) EmptyVen 23 Nov - 22:11

Je sais pas ce que je fous mais j'improvise
Winter & Oliver



Pourquoi je fais ça j'suis con? Je suis littéralement en train de me jeter dans la gueule du loup. Dire que j'essaie d'arranger les choses avec Emily. Elle me péterait un câble si elle savait ce que j'avais en tête. L'idée c'est de profiter de mon après midi de libre pour faire un peu connaissance avec Oliver. Après tout hormis son nom et deux trois trucs je ne sais rien de lui. Et puis il m'a pas éclaté la gueule d'un coup de poing quand je l'ai embrassé alors y'a déjà de quoi se dire que c'est pas un gros con. Surtout que pour le coup j'aurais presque compris qu'il m'en colle une. Bon sauf qu'au final c'est Emily qui m'a giflé après. Et quand quelques jours plus tard j'étais allé le voir pour m'excuser justement de tout le bordel que ça a foutu il avait réagit en gentleman. Du coup je m'étais renseigné un peu, j'ai appris qu'il faisait du rugby et qu'il s'entraînait l'après midi le Week End.

Du coup je me suis armé de mon sweat le plus chaud et de gants pour affronter le froid. Sérieux parfois la Californie ça me manque, après 5 ans je m'y suis toujours pas fait. Et j'ai filé à travers la ville, passant de bus en bus pour aller jusqu'au terrain. Là bas je vis une troupe de mec s'amuser avec leur ballon ovale. Brrr rien qu'à les voir avec leur polo et leur short ils me donnaient froid. Je rentrais les mains dans mes poches de sweat et enfonça ma tête dans mes épaules. C'était lequel Oliver? Ils sont tous foutu pareil dans ce sport, que des grands machins carrés. Pourtant l'un d'eux attira un peu plus mon regard. Légèrement plus grand que les autres, les cheveux longs attachés en chignon. Trouvé c'est bien lui. Je reste là dans les gradins à les regarder jouer, j'suis tout seul d'ailleurs. Je dirais bien qu'ils sont pas bien courageux dans ce pays mais quand j'y réfléchis c'est ptet moi qui suit complètement débile aussi à attendre dans le froid quelqu'un que je connais tout juste. Mais l'entraînement prit fin et je me leva pour intercepter le colosse sur le chemin des vestiaires. Il arriva avec ses collègues, il avait le sourire. Et aussi étrange que ça puisse paraître mais même avec le visage plein de boue je me dis qu'il avait un sourire vraiment magnifique. Je m'approchais, l'air un peu hésitant, avec un sourire timide.

-Oliver... Salut. Comment ça va?

Merde j'avais oublié qu'il était plus grand que moi, et pourtant j'suis pas un nain. Mais sur le coup je me sentis tout petit face à lui. Et je me sentis un peu con aussi de l'intercepter comme ça. J'ai du le surprendre, est-ce que déjà il se souvient de qui je suis? En tout cas je me sentis rougir bêtement et je me sentis le besoin de me justifier automatiquement.

-Euh je me demandais si... si t'avais envie qu'on aille boire un truc. Et parler un peu, faire connaissance. Enfin après que tu te sois douché et changer j'veux dire bien sûr.
made by black arrow
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


(2018) Je sais pas ce que je fous mais j'improvise (Ollie) Empty
MessageSujet: Re: (2018) Je sais pas ce que je fous mais j'improvise (Ollie)   (2018) Je sais pas ce que je fous mais j'improvise (Ollie) EmptySam 24 Nov - 11:53

Je sais pas ce que je fous mais j'improvise
Winter & Oliver



Si certaines personne profitent de leurs week-end pour se reposer, Ollie, lui, préfère se dépenser. Comme toujours il retrouve ses coéquipiers sur le terrain de rugby pour s’entraîner. Si les premières minutes ne sont pas les plus agréables à cause du froid, très vite il finit par oublier, et se réchauffer. C’était facile d’oublier tout les problèmes, notamment le stresse des cours et des examens qui arrivaient quand il était concentré sur le ballon ovale. Il oubliait aussi sa confusion suite à cette soirée étudiante où il avait rencontré Winter et que ce dernier l’avait embrassé. A cause de lui il se posait pleins de questions qui pour le moment restaient sans réponse. Et puis ça lui permettait aussi de se déchaîner un peu, d’évacuer tout ça. Plus jeune c’est pour ça qu’il avait commencé le rugby, ça lui avait permit de gérer un peu plus son trop plus d’énergie. Après l’entraînement, sur le chemin des vestiaire, il se retrouva face à Winter Et ben, il n’avait pas passé tant de temps que ça à ne pas penser à lui. Pourquoi est-ce qu’il était là cette fois? Il s’était déjà excusé pour le baiser, même si en soit, il n’aurait pas dû. Après tout, Ollie à passé un court instant plutôt sympas. Même si maintenant il n’arrête pas d’y penser, et la présence de Winter n’aide pas vraiment à oublier. Il sourit quand même. Pour une raison ou pour une autre, il est content de le voir.

“Hey! ça va, et toi?”

Il aurait tout de même préféré le voir à un autre moment, il est loin d’être présentable avec la gueule pleine de boue. Il tente de s'arranger un peu en s’essuyant avec son t-shirt, mais ça n’aide pas beaucoup. De toute façon, même ses fringues allaient pouvoir faire un bon tour de machine à laver. On ne voyait même plus les couleurs du club tellement il était sale. Et il empestait la sueur, avec un peu de chance, par ce temps, Winter aurait le nez bouché et ne subirait pas son odeur. Le plus jeune finit par lui demander s’il voulait aller boire un verre après un passage sous la douche.

“De tout façon, on me laisserait pas rentrer dans mon état. Et pourquoi pas.. tu va pas trop te les cailler en attendant ici? tu devrais au moins attendre ne serait-ce qu’à l’entrée des vestiaires.”

Les couloirs n’étaient pas chauffés, mais il faisait toujours meilleurs qu’à l'extérieur, même si ça puait. Il se dirigea donc vers les vestiaire, allant aussi vite qu’il pouvait, mais sa crinière n’aidait pas. Une bonne demie-heure plus tard il rejoignit Winter, les cheveux attaché une fois de plus en chignon, encore mouillé. C’était pas une bonne idée de sortir par ce temps avec des cheveux mouillés, mais bon, pas le choix.

“Prêt? Une idée d’où tu veux aller?”

Ollie était content de passer du temps avec Winter, seul problème, c’était complètement idiot de sa part. Il devrait l’éviter, il l’a rendu suffisamment confus la dernière fois, mais Ollie n’arrive pas à refuser. Il s’énervera contre lui même plus tard. Sûrement ce soir en observant son plafond pendant des heures avant de finalement pouvoir trouver le sommeil.

made by black arrow
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


(2018) Je sais pas ce que je fous mais j'improvise (Ollie) Empty
MessageSujet: Re: (2018) Je sais pas ce que je fous mais j'improvise (Ollie)   (2018) Je sais pas ce que je fous mais j'improvise (Ollie) EmptySam 24 Nov - 13:35

Je sais pas ce que je fous mais j'improvise
Winter & Oliver



J'avoue je craignais un peu la réaction d'Oliver, Je me suis dis qu'il risquait de penser que j'étais le genre de Stalker à le suivre partout maintenant que j'avais obtenu un baiser de lui, ouais en fait techniquement je l'ai volé ce baiser mais bon l'idée reste la même. Et pourtant en le voyant j'ai eu un petit sourire. J'étais assez mal à l'aise puisqu'on ne se connaissait pas du tout et moi je me présentais à lui comme ça en mode surprise, mais je souris quand même en le voyant. Il avait l'air de s'être bien amusé et étonnamment cet image me fit chaud au coeur. Je lui proposa alors comme prévu d'aller boire un truc chaud avec moi après s'être changé. Et même si sur le coup Oliver sembla hésiter il accepta ma proposition et m'invita même à entrer dans les vestiaires pour me mettre à l'abri le temps qu'il se prépare. Il releva son maillot pour tenter d'essuyer son visage, spontanément je détournais le regard. Pourquoi? Je sais pas, mais je me dis que j'osais pas regarder son corps.

-Ouais je veux bien, il fait froid. Un bon truc chaud tout à l'heure ça nous fera du bien.

Une fois seul dans l'entrée du vestiaire j'entendais les collègues d'Oliver parler entre eux, et pendant ce temps moi je me demandais encore ce que je foutais là. Déjà que j'ai du mal à comprendre ce qui m'arrive, pourquoi je pense parfois à Oliver comme je penserais à Emily, pourquoi j'arrive pas à me dire que c'était juste un jeu, pourquoi ce baiser à été si spontané? Je sais pas trop ce que je fais, j'improvise au fur et à mesure, je me laisse guider par mon instinct. Je regarde mon téléphone, toujours rien, aucune nouvelle d'Emily. Ce matin je lui ai envoyé un sms pour savoir si elle avait envie qu'on traîne ensemble, une sortie ciné, un resto, n'importe quoi. Mais apparemment elle m'en veut encore énormément. Je range mon téléphone en voyant le rugbyman revenir, toujours ce beau sourire affiché sur son visage.

-Il y a un café pas loin où j'adore aller. C'est pas bien grand mais c'est confortable. Tu ne vas pas avoir froid avec les cheveux mouillés?

Je suivis le colosse dehors et frissonna automatiquement en passant la porte. Bon dieu que la Californie me manque l'hiver. Je remis mes mains dans mes poches et serra mes bras contre mon corps. Oliver me semblait moins craindre le froid, m'enfin il en avait peut être plus l'habitude que moi. Je suivit un petit chemin à travers le parc jusqu'à arriver aux premiers commerces. Nous n'étions pas bien loin. Sur le chemin je demandais à Oliver comment s'était passé son entrainement, je n'étais pas sportif du tout mais j'avoue que j'aimais bien regarder un match de temps en temps. Et puis le rugby me rappelle le Football que je suivais un peu quand j'étais en Californie. J'arrivais dans le café en premier. Une douce chaleur régnait ainsi qu'une petite odeur d'épices et de café mêlée à une légère effluve de chocolat. Je regardais le grand blond avec un petit sourire.

-Nous y voilà, qu'est-ce que tu en penses?

made by black arrow
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


(2018) Je sais pas ce que je fous mais j'improvise (Ollie) Empty
MessageSujet: Re: (2018) Je sais pas ce que je fous mais j'improvise (Ollie)   (2018) Je sais pas ce que je fous mais j'improvise (Ollie) EmptySam 24 Nov - 15:21

Je sais pas ce que je fous mais j'improvise
Winter & Oliver



Pourquoi est-ce qu’il avait accepté d’aller boire un verre avec Winter? Il essayait de se dire que c’était car il était trop poli pour refuser. Parce qu’il ne voyait pas pourquoi il aurait envie de passer du temps avec lui. Ils ne se connaissaient pas. Et oui, il était bien mignon, mais sa copine ne risquait-elle pas de lui en vouloir? Ce n’était pas les affaires du rugbyman. Après une bonne douche il finit par rejoindre le plus jeune, toujours pas très sûr d’avoir bien fait d’accepter. Il savait déjà qu’il allait penser à Winter encore plus après cette petite sortie, et s’il pensait trop à lui, il finirait par devoir prendre des douche froide. P’t-être bien qu’il devrait essayer de se trouver un fille pour la nuit, ça le ferait penser à autre chose, et puis, tinder, c’est fait pour ça!

“Je te suis. Et puis si j’ai froid, tant pis, j’ai pas de sèche cheveux de toute façon! Ils sécheront au vent, comme dans les pubs de shampoing!”

Dit il en souriant, et bougeant sa tête comme dans les pubs l’Oréal, mais seules quelques mèches n’ayant pas été prise dont son man bun se balancèrent, et il avait juste l’air idiot. Et en sortant, il fit moins le malin, le froid lui mordant le visage. Uh… Il devrait vraiment penser à prendre un bonnet et une écharpe, son manteau ne suffisait plus malheureusement. Vivement le printemps, quand il ne ferait ni trop froid, ni trop chaud. Il survivrait. Les mains dans les poches, il suivait Winter. Les deux parlaient de l’entraînement que venait de faire Ollie. On pouvait dire que les choses s’étaient bien passée et surtout il s’était bien amusé, et c’était le plus important. Il était content en arrivant dans le café et eu un soupir de soulagement.

“J’en pense qu’il fait chaud, et que ça fait du bien!! Et c’est plutôt sympas!”


Il levait les yeux sur la carte, regardant rapidement ce qu’il y avait avant de commander un Irish coffee. C’était pas l’heure, certes, mais tout le monde s’en fichait. Il sortait son portefeuille.

“Tu prends quoi? c’est moi qui invite!

Il avait l’âme généreuse en ce moment. Et puis, un café n’allait pas le ruiner non plus. Après avoir commandé il parti s'installer à une table avec Winter, en attendant qu'on vienne leur servir leur boissons.

"Au fait, pourquoi t'es venu ce matin?"

Il en était plutôt content, mais il y avait que quoi se poser des questions non? Il avait une copine, et cette dernière n'apprécierait sûrement  pas que son copain prennent un café avec Le mec qu'il a embrassé il y a quelques semaines.
made by black arrow
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


(2018) Je sais pas ce que je fous mais j'improvise (Ollie) Empty
MessageSujet: Re: (2018) Je sais pas ce que je fous mais j'improvise (Ollie)   (2018) Je sais pas ce que je fous mais j'improvise (Ollie) EmptyDim 25 Nov - 10:20

Je sais pas ce que je fous mais j'improvise
Winter & Oliver



Une fois Oliver prêt et notre destination annoncée je pris le chemin du dit café avec lui. Vu le froid qu'il faisait quelque chose de chaud ne serait pas du luxe. Pourtant sur le chemin je ne me pressais pas, j'échangeais quelques banalités avec le rugbyman histoire de détendre l'athmosphère. Il faut bien avouer que ça me permettait aussi de ne pas penser au baiser échangé quelques semaines plus tôt qui me chamboulait tant depuis. Pourtant à le regarder Oliver ne semblait même plus y penser. Si c'était le cas tant mieux pour lui, au moins il trouverait peut être ce temps passé ensemble moins étrange. Alors que le gand blond répondait à mes questions sur son entrainement je ne pus m'empêcher de le regarder, bon ça n'avait rien de bizarre ça se fait de regarder les gens qui nous parlent non? C'est ce qui s'appelle la politesse. Mais dans mon regard il y avait autre chose, machinalement je me mis à observer son corps, son visage, et je me dis qu'au fond ça n'était pas si étonnant que ça que j'ai eu envie de l'embrasser pendant ce jeu, Oliver était clairement un bel homme, le genre qu'on voit à la télé dans des pubs pour présenter des produits de beautés ou des équipements sportifs. Notre échange dura tout le voyage jusqu'à l'établissement où je voulais nous emmener. Et une fois à l'intérieur je ne pu me résoudre à enlever mon sweat malgré la douce chaleur qui y régnait. On était bien ici. Alors qu'on se rapprocha du comptoir de commande Oliver me demanda ce que je prenais, il voulait m'inviter. Étonné par l'invitation alors que c'est moi qui lui avait proposé de venir je commençais à balbutier un refus mais un regard du blond me fit comprendre qu'il n'y avait pas possibilité de négociation.

-Bon euh... j'vais prendre un chocolat viennois alors... mais le prochain coup tu me laisses t'inviter jusqu'au bout alors hein.

Putain la honte un vrai gamin. J'aurais du prendre un thé ou un truc comme ça. En plus voilà que je commence déjà à prévoir une prochaine fois. Oh le boulet. Je pris place à une table avec Oliver où il commença directement en demandant pourquoi j'étais venu le voir. Me laissant un peu étonné d'une telle question je me mis à bredouiller.

-Oh... euh bah... tu sais... comme ça. J'me disais que t'avais été sympa les 5 minutes où on s'est vu quand j'étais venu m'excuser pour le baiser et tout ça. Alors pourquoi pas faire connaissance. En plus j'avais rien de particulier à faire aujourd'hui et je me doutais que c'était un jour où je pouvais te trouver au stade.

Autrement dit, "ma copine est pas là ou du moins elle veut pas me voir alors je me suis dis qu'il était temps de rencontrer l'autre personne que j'ai eu embrassé dans ma vie d'adulte". Sérieux j'suis con. Heureusement la serveuse nous coupa pour nous donner nos boisson. Un Irish Cofee? Il avait vraiment prit ça? Putain j'ai l'air de quoi moi avec ma boisson d'enfant là. Je veux dire, son choix est assez étrange mais au moins ça faisait plus adulte. Je profitais de la diversion pour partir sur un autre sujet.

-Et sinon... le rugby? C'est sympa je t'ai vu jouer un peu avant la fin. T'as l'air bon, tu as jamais voulu essayer d'être pro?
made by black arrow
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


(2018) Je sais pas ce que je fous mais j'improvise (Ollie) Empty
MessageSujet: Re: (2018) Je sais pas ce que je fous mais j'improvise (Ollie)   (2018) Je sais pas ce que je fous mais j'improvise (Ollie) EmptyMar 27 Nov - 10:52

Je sais pas ce que je fous mais j'improvise
Winter & Oliver



Un chocolat chaud et un Irish coffee, ils ne devraient pas attendre trop longtemps pour être servis. Les deux s’installaient à une table et Ollie se permettait de lui demander pourquoi il était venu lui proposer un café. Après tout, les deux ne se connaissaient pas plus que ça. Oliver ne s’attendait pas à ce que Winter revienne. Après tout, il n’en avait pas l’obligation, et ils n’avaient fait que s’embrasser, enfin, Winter l’avait embrassé, rien de bien méchant en soit, surtout dans la situation dans laquelle cela s’était produit. Il s’attendait à ce que chacun reparte de son côté et oublie l’autre. Même si clairement Ollie avait du mal à penser à autre chose. Winter lui expliqua qu’Ollie avait l’air sympas, il essayait de l’être en tout cas, il n’a pas été éduqué dans le but de devenir un adulte bête et méchant. . Il lui sourit avant de répondre.

“Merci, t’as l’air sympathique aussi!”

Bon, en même temps, à la base, c’est lui qui l’a invité à prendre un café, même si Ollie a payé. Il l’avait fait par réflexe, il n’était pas franchement habitué à ce que l’on paie pour lui. Une serveuse vint leur apporter leur boisson. Il allait passer pour un alcoolique avec son Irish Coffee, mais tant pis, c’est ce qui lui faisait envie. Et puis c’est pas la dose d’alcool qu’ils mettaient dans cette boisson qui allait le rendre saoul, ou ne serait-ce qu’un peu pompette. Winter repris la parole demandant si Ollie avait voulu devenir joueur professionnel. A une époque oui, mais maintenant, il était trop tard et en plus, ça ne lui disait plus rien. Et sa mère ne l’aurait sûrement pas laissé faire. Elle croyait en son fils, mais elle voulait aussi être sûre qu’il retombe sur ses pattes et pour ça, il fallait faire des études.

“Hmm, ouais, quand j’avais 14 ans peut-être. Mais c’est un hobby, une passion, et j’ai pas envie de le transformer en travail. Là, si je suis crevé et que je loupe une entraînement, personne viendra me tapper sur les doigts. Je n’ai pas trop d’obligation, j’ai jamais eu envie de faire ça tout le temps”

Faire attention à ce qu’il mange h24, avoir une responsabilité relativement importante. Non. Il voulait garder le rugby comme une passion, quelque chose pour se détendre, pour se laisser aller, et décompresser à la fin de la journée. Et surtout, il ne voulait pas se retrouver passé 40 ans sur la touche, à faire l’idiot dans des télé réalité pour pouvoir se faire de l’argent. Il voulait construire une carrière qui pourrait durer, et pour ça, il avait choisi l’histoire, pourquoi ne pas devenir prof, ça lui plairait bien.

“Et toi? Des passions? En dehors d’embrasser des inconnus lors des soirée étudiante?”

Demanda-t-il en laissant échapper un léger rire. Sa copine devait sûrement lui avoir passé un sacré savon. Lui il avait trouvé ça drôle, il espérait seulement que ça ne lui avait pas posé trop de problèmes.

made by black arrow
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


(2018) Je sais pas ce que je fous mais j'improvise (Ollie) Empty
MessageSujet: Re: (2018) Je sais pas ce que je fous mais j'improvise (Ollie)   (2018) Je sais pas ce que je fous mais j'improvise (Ollie) EmptyMar 27 Nov - 15:58

Je sais pas ce que je fous mais j'improvise
Winter & Oliver



À chaque fois que je parle à Oliver j'ai l'impression d'être un imbécile incapable d'aligner 3 mots sans bredouiller bêtement. Je sais c'est nul mais Oliver m'intimide un peu. Je ne pu m'empêcher de sourire en voyant son Irish Coffee, bien qu'il me fit songer que ma boisson me faisait passer pour un gosse. Encore de l'alcool, heureusement que cette fois c'est pas moi qui bois, au moins je sais me tenir quand je suis sobre. Ou tout du moins je suis moins bête. C'est ça quand on boit trop et qu'on a pas l'habitude, on fait rapidement des conneries. J'écoute le blond me parler de son passé et de sa passion pour le rugby, je trouvais dommage qu'il ne veuille pas devenir pro, du peu que j'ai vu il me semblait plutôt doué. Mais je comprenais son avis sur la question, quand on aime quelque chose et qu'on le fait par pur plaisir je peux comprendre qu'on ait pas envie de se faire chier avec des responsabilités.

-Je comprend. C'est vrai que tu avais l'air de t'éclaté sur le terrain.

Je bus une première gorgée de ma boisson, j'eus un léger sourire. J'aimais ce petit gout de sucre. Parfois il n'y avait rien de tel pour me rendre le sourire qu'un peu de sucre. Je suis du genre gourmand en règle générale. Aussi simple qu'il soit j'appréciais cet instant, être au chaud, en bonne compagnie, accompagné d'une boisson sympa. Je ne pensais plus à Emily jusqu'à ce que Oliver m'y refasse penser en remettant sur le tapis notre baiser. Certes c'était une petite boutade mais il ne devait pas imaginer combien mon couple allait mal à cause de cette connerie. J'eus cependant un léger rire et décida de minimiser le problème.

-Ah! Non pas du tout. Je pense que si je me mettais à régulièrement embrasser des inconnus ma copine finirait par me tuer. Enfin je pense que tu imagines le truc, enfin je sais pas si... si tu as quelqu'un dans ta vie. Mais petit conseil si tu as une copine évite d'embrasser un mec devant ses yeux ça plait pas trop en général. Et sinon niveau passion... j'ai un tumblr où j'écris des textes de temps en temps. Rien de bien énorme mais j'aime bien tout ce qui est poésie et tout ça. Et j'adore le cinéma aussi. Je suis un peu nerd sur les bords, ciné, série, bouquin tout ça...

Comment passer pour un ringard en trois ou quatre mots. Jusque là Emily aimait mon côté nerd, et je dois avouer que je me demandais si je retrouverais quelqu'un qui aime ça autant qu'elle si elle venait à me jeter. Quelques fois je me demandais si je craignais plus qu'elle me jette ou la solitude qui s'en suivra. Pour l'instant en tout cas je cherchais surtout à la récupérer.

made by black arrow
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


(2018) Je sais pas ce que je fous mais j'improvise (Ollie) Empty
MessageSujet: Re: (2018) Je sais pas ce que je fous mais j'improvise (Ollie)   (2018) Je sais pas ce que je fous mais j'improvise (Ollie) EmptyMar 27 Nov - 18:09

Je sais pas ce que je fous mais j'improvise
Winter & Oliver


S’éclater sur le terrain, c’était le bon mot. Le terrain de rugby était l’un des trois endroit qu’il préférait, avec son lit, et la cuisine de sa mère. Oui, c’était un homme simple et ses passions consistait du rugby, du sommeil et de la bouffe. Que demander de plus? Bon, c’était faux, il aimait d’autre chose, il était un peu plus complexe que ça. Et tant mieux, sinon sa vie serait triste. Et Dieu sait qu’elle ne l’est pas, ou du moins pas selon lui. Et il espérait pouvoir un jour gagner suffisamment d’argent pour la rendre encore plus intéressante. Pour le moment, il ne pouvait pas s’offrir tout ce qu’il voulait. Il commence à manger la chantilly qui surplombe sa boisson avant de pouvoir commencer à la boire. Winter finit par répondre à sa question sur ses passions. Il se doute qu’embrasser des inconnus ne ferait pas plaisir à sa copine, en fait, il avait même été plutôt surpris qu’il le fasse.

Je n’ai personne en ce moment, mais je suis sûr que mon ex m’aurait décapité si j’avais embrassé quelqu’un en face d’elle. J’ai une bonne connaissances des séries et des films de pop-culture. Mon chat s’appelle spidey, et mon chien Cyclop, même si c’est plus pour la créature mythologique que pour le X-men… Il n’a qu’un oeil

Ouais, c’était pas le nom le plus original pour un chien borgne, mais bon, ça lui allait bien. Quant à spidey, ça aussi ça lui allait bien il grimpait partout. Autant dire que ses rideaux étaient dans un piteux état. Mais c’est pas grave, il aime ses animaux et leurs pardonne tout. En même temps on ne pouvait pas résister à leur adorable petite bouille. Il buvait un peu de son Irish coffee tout en essayant d’en savoir un peu plus sur le jeune homme. Après tout, c’était là toute la raison de leurs présence.

“Et sinon… Tu étudie quoi? La littérature? Ça t’irait bien si tu aimes la poésie et lire. D’ailleurs quels genre de livre te plaisent?”

Ce serait logique, mais bon, Ollie et la preuve qu’il n’y a pas toujours de lien logique entre ce qu’on aime, ce qui nous passionne et ce qu’on étudie. Lui est passionné de rugby et il étudie l’histoire. Ce sont deux domaines très différents. Même s’il adore l’histoire et que ça lui plaît vraiment. Et avec ses études, il pourra envisager une carrière qui lui rapportera suffisamment d’argent pour pour voyager, et aussi qui durera même en cas de blessure, ou de vieillesse, contrairement au sport.  

made by black arrow
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


(2018) Je sais pas ce que je fous mais j'improvise (Ollie) Empty
MessageSujet: Re: (2018) Je sais pas ce que je fous mais j'improvise (Ollie)   (2018) Je sais pas ce que je fous mais j'improvise (Ollie) EmptyMer 28 Nov - 20:08

Je sais pas ce que je fous mais j'improvise
Winter & Oliver



Nos remarques commençaient à être de plus en plus personnelles, du coup c'était officiel, j'étais en couple avec une fille même si Oliver le savait déjà puisqu'Emily était là quand on s'est embrassé. Et moi j'apprenais que le grand blond était actuellement célibataire, et je ne sais pas pourquoi mais quand il a parlé de son ex et qu'il a dit "elle" ça m'a gêné. Bref passons. Mais j'étais bien content de savoir que c'était le genre de mec qui aimait les animaux, et apparemment les comics aussi. Wow un sportif un peu geek j'aurais jamais cru rencontrer un mec comme ça.

-Wow t'es fan de comics? C'est cool moi j'adore. D'ailleurs pour ton chien vaut mieux qu'il s'appelle comme ça pour la créature que pour le X-men... Scott c'est un sale con....

J'eus un léger sourire en terminant ma phrase et continua à boire mon chocolat. Depuis tout petit j'adorais la culture geek, et j'avoue que question comics j'ai un petit faible pour les X-Men et les autres héros Marvel, d'ailleurs j'aime à dire que j'ai aimé ça avant que ça devienne cool. J'en ai plein dans ma chambre, mon héro préféré c'est Wiccan, Billy Kaplan, le fils de la Sorcière Rouge. Je trouve ça trop cool qu'ils aient fait un jeune héro adolescent gay et surpuissant. Encore que quand j'y réfléchis ça cache peut être quelque chose que j'adore tant ce personnage.

-Euh... ouais... c'est trop cliché mais j'suis en littérature. Je sais pas vraiment quoi faire plus tard alors je me suis dis que j'allais me lancer dans un truc que j'aimais bien le temps de trouver. J'ai la plus grande partie de ma famille qui est dans le showbiz et la chanson. Mais moi c'est clairement pas mon truc. En plus je chante super mal tu devrais demander à ma soeur ce que ça donne quand je suis sous la douche.

Je souris à Oliver, c'était assez rare que je me livre aussi facilement à quelqu'un. Mais je me sentais bien avec lui. J'avais envie d'apprendre à le connaitre et je voulais qu'il sache qui je suis aussi. Peut être parce que moi même en ce moment j'avais plus aucune idée de qui j'étais. Complètement paumé. Et Oliver n'aidait pas trop mais bon il n'y pouvait rien et pour le coup le fautif c'était moi. J'aurais pu aussi simplement ne pas aller le voir et donc ne pas être aussi perdu. Quoi faire? Moi sur le moment j'eus envie d'être honnête envers Oliver sur la gravité de la situation de mon couple. Pas pour le culpabiliser ou quoi que ce soit mais surtout pour être honnête envers moi même aussi. Jusqu'à aujourd'hui j'ai toujours dis que j'allais récupérer Emily mais maintenant j'en doute un peu je l'avoue.

-C'est un peu le bordel dans mon couple depuis l'histoire du baiser. Ma copine m'en veut. Pourtant c'était rien de bien grave, enfin j'veux dire j'suis pas gay et j'ai cru comprendre que toi non plus. C'est pas comme si je l'avais trompé. Et on avait trop bu. C'est pas juste qu'elle m'en veuille pour quelque chose que j'ai fais alors que j'étais pas moi même...

made by black arrow
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


(2018) Je sais pas ce que je fous mais j'improvise (Ollie) Empty
MessageSujet: Re: (2018) Je sais pas ce que je fous mais j'improvise (Ollie)   (2018) Je sais pas ce que je fous mais j'improvise (Ollie) EmptyDim 2 Déc - 12:41

Je sais pas ce que je fous mais j'improvise
Winter & Oliver


Fan de comics oui, enfin des films surtout. Il en a lu quelques-uns, mais sa connaissance en la matière s’arrête surtout au MCU. Et oui, il est d’accord pour ce qui est de Cyclop, c’est mieux quand on parle de la créature mythologique que du héros Marvel.  Il est d’un casse pied dans les films, et les dessins animés aussi d’ailleurs.

« Je suis assez d’accord avec toi j’avoue… »

En même temps qui aime ce perso ? Il était certain que personne ne sortirait un jour ‘moi mon x-men préféré c’est scott !’Il est ennuyeux à mourir, il est casse pied avec sa gonzesse qui elle aussi est casse pied, au moins, ça fait un bon couple.  Enfin de tout façon, il ne bosse pas pour Marvel alors il se doit de les supporte pour profiter des autres personnages comme Wolverine, même si le dernier film était pourri selon lui. Il s’est fait chier, et il s’est même permis de sortir de la salle pour aller pisser, ce qu’il n’aurait jamais fait pour un autre film. Le temps qu’il revienne Proffessor X était mort. La conversation change, et se concentre maintenant sur les études. Il avait visé juste, Winter était bien en littérature, ce n’était pas cliché, juste facile à deviner.

« Il y a plein de truc à faire après des études de litté, prof, ou bosser dans l’édition, dans les bibliothèque, et écrire aussi ! Quant à la chanson,  je suis sûr que tu chantes pas si mal, j’aimerais voir ça ! Enfin… l’entendre. »

C’est un parcours qui l’aurait sûrement fait chier. Il aime lire, mais pas analyser des écrits. Selon lui les rideaux sont bleus parce que les rideaux sont bleus et qu’il faut rajouter des mots. Pas pout représenter la tristesse du personnage principal. Enfin, ça, ce n’est que son avis à lui. Mais c’est le genre de chose qui ruine son plaisir de lire. Il a de mauvais souvenir de la litté au lycée, et n’est pas mécontent de ne plus avoir à subir ça. Le jeune homme finit par avouer que depuis leur baiser il a des problèmes avec sa copine. C’est bête de faire la gueule pour un simple baiser, ce n’est pas comme s’ils avaient couché ensemble, c’était juste un jeu, rien de plus.

« Je suis d’accord, c’est un peu stupide de s’engueuler pour si peu, sur le coup je peux comprendre, mais de l’eau à culé sous les ponts depuis. J’veux pas paraitre pessimiste, mais si elle est comme ça pour si peu, dans dix ans elle fera des scènes pour pas grand-chose… A toi de voir si tu l’aimes assez pour supporter ça. »

Quant à sa réflexion sur le fait qu’il n’était pas gay, et qu’Ollie non plus… c’était pas faux. Mais Ollie se posait des questions sur son hétérosexualité. Il n’avait jamais vraiment été attiré par un homme avant, mais Winter venait lui prouver qu’il en était capable.

made by black arrow
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


(2018) Je sais pas ce que je fous mais j'improvise (Ollie) Empty
MessageSujet: Re: (2018) Je sais pas ce que je fous mais j'improvise (Ollie)   (2018) Je sais pas ce que je fous mais j'improvise (Ollie) EmptyLun 3 Déc - 14:50

Je sais pas ce que je fous mais j'improvise
Winter & Oliver


Je suis ridicule à me confier comme ça sur mes problèmes de couple à tout va même auprès d'un inconnu. Mais Emily est la première fille qui a bien voulu de moi alors j'avoue que j'ai peur de la perdre. Mais Oliver semblait comprendre ma situation bien qu'il trouvait le comportement d'Emily un peu exagéré. Cela dit je ne sais pas comment j'aurais réagit si les rôles avaient été inversés. Si Je l'avais vu en train d'embrasser Oliver ou même un autre mec. En plus un mec clairement mieux fait que moi, j'aurais surement été jaloux aussi. Mais surtout Oliver questionna mon amour pour Emily, sur le coup je m'agaçais un peu.

-Oui bien sûr que je l'aime, et elle est pas comme ça d'habitude. Mais si j'avais pas été aussi con... j'sais pas ce qui m'a prit aussi.

Je tremblais légèrement, les nerfs sans doute. Mais rapidement je me calmais. Oliver n'y était pour rien dans tout ça. Au contraire lui il essayait de me soutenir. Mais comme d'habitude en ce moment j'agissait connement. Je baissais les yeux dans ma tasse et bu une nouvelle gorgée de chocolat. Je relevais ensuite les yeux vers le colosse blond d'un air désolé. Je ne voulais pas m'énerver comme contre lui. Il était gentil, compréhensif. Et je pense que si j'avais pu être attiré par un homme il m'aurait surement plu. C'est vrai qu'il était plutôt bien foutu, carrément bien foutu même. Je me demandais comment il pouvait être encore célibataire. C'est son ex qui doit s'en mordre les doigts d'avoir perdu un mannequin pareil. Ou ptet que dans une vie de couple c'est un sale con en fait. Et merde et pourquoi je pense à ça moi?

-Désolé. En ce moment j'suis un peu à cran, caractère californien on va dire... Changeons de sujet. Tu as des frères et soeurs? Tu as toujours vécu à Londres?

made by black arrow
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


(2018) Je sais pas ce que je fous mais j'improvise (Ollie) Empty
MessageSujet: Re: (2018) Je sais pas ce que je fous mais j'improvise (Ollie)   (2018) Je sais pas ce que je fous mais j'improvise (Ollie) EmptyLun 3 Déc - 15:28

Je sais pas ce que je fous mais j'improvise
Winter & Oliver


Il ne s’attendait pas vraiment à ce que sa question énerve Winter. Peut-être aurait-il dû c’est vrai. Il n’est pas connu pour réfléchir avant de parler, cela compte parmi les défauts d’Ollie, mais il essaie en général. Bon pour le coup, il a juste parlé de façon spontanée. Il aimait sa copine, tant mieux pour lui ! S’il arrivait à la supporter, et continuer à l’aimer, Oliver ne pouvait lui souhaiter que du bonheur. Pour le coup, il décida de s’excuser brièvement sortant un simple « désolé » et rien de plus. Il n’avait pas vraiment envie de l’énerver plus, et surtout il ne savait pas quoi ajouter après ça. Ils ne se connaissaient pas vraiment alors ça n’aidait pas. Mais Winter repris la parole le questionnant sur sa famille.

« Oui j’ai deux petite sœur, on a toujours vécu ici. Et toi ? T’es donc Californien ? Ce n’est pas la porte à côté, qu’est-ce qui t’as fait venir ici ? »

Une année universitaire à l’étranger peut-être ? Parce que clairement, ce n’est pas le temps de Londres, ni le bordel constant en ville qui peut attirer qui que ce soit. Il ne déteste pas la ville, et sûrement qu’il ne la quittera jamais, parce que bon, il veut du boulot, et c’est en ville qu’on en trouve le plus, mais il se voit bien un jour prendre sa retraite dans le sud, dans un village calme prêt de la mer, peut-être même sur une falaise. Ou pourquoi pas descendre dans une grande ville là-bas pour y faire prof, genre, Plymouth et s’installer dans un village pas loin. Ce serait cool. M’enfin, pour le moment il doit déjà finir son master.

« Tu te plaît ici, ou t’aimerais retourner en Californie. »

S’il avait la chance d’aller aux US il se ferait un road trip en Californie, et Arizona, tous les états du sud-ouest, ce serait un gros kiffe de rouler sur une vielle bécane bien américaine. Faire ça entre motard, ce serait franchement un de ses rêves. Mais bon, quand on voit rien que le prix d’avion, il risque de devoir se contenter d’un road trip en Angleterre. Ouais ses rêves de voyages devront attendre qu’il gagne au lot et qu’il devienne millionnaire. Clairement, il prendrait une année sabbatique pour faire le tour du monde. Une semaine dans cinquante-deux pays différents… Ou un mois dans douze pays différents. Bon, avant de gagner au loto, il faudrait déjà qu’il joue.

made by black arrow
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé


(2018) Je sais pas ce que je fous mais j'improvise (Ollie) Empty
MessageSujet: Re: (2018) Je sais pas ce que je fous mais j'improvise (Ollie)   (2018) Je sais pas ce que je fous mais j'improvise (Ollie) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
(2018) Je sais pas ce que je fous mais j'improvise (Ollie)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Je t'aime faussement, tu m'en veux ? [PV Olivia]
» ILS SONT DEVENUS FOUS! Est-ce que je mène une campagne contre Aristide au Forumh
» Ils sont fous ces Suisses !!!!
» Les records du monde les plus fous...
» les chat fous

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ALL TOO WELL :: i keep cruising, can't stop, won't stop grooving :: until the end of the line :: 2018 - 2019 :: rps-
Sauter vers: