Partagez
 

 (2012) the baddest of them all… (w/Alison)

Aller en bas 


Invité
Invité


(2012) the baddest of them all… (w/Alison) Empty
MessageSujet: (2012) the baddest of them all… (w/Alison)   (2012) the baddest of them all… (w/Alison) EmptyDim 21 Oct - 0:49


≈ ≈ ≈
{the baddest of them all...}
crédit/ tumblr ✰ w/@alison sanders
"Come on five more minutes… Please." "Alejandra… I’m gonna be late for class." Dans le rôle de la petite-amie, tu es parfaite et tu le sais. Mais il faut bien reconnaitre que Devin Rockefeller a quelques qualités en dehors de son portefeuille immense et de la réputation de sa famille. Il faut dire que tu as bien su choisir ton chevalier en armure et que le manipuler est facile à faire et qu’il n’est pas aussi irritant qu’il en a l’air. Donc votre étreinte matinale pourrait presque paraitre sincère, presque car tu le laisses quitter les draps et tu te contentes de le suivre du regard jusqu’à la salle de bain en faisant semblant d’être ennuyée. Cela ne dure que quelques secondes avant que tu finisses par te redresser et attraper ta robe de chambre, histoire de te couvrir un peu plus et de cacher la nuisette hors de prix que tu portes. Tu ne perds pas le nord cependant et tu te diriges vers le téléphone de Devin, histoire de vérifier son emploi du temps de la journée. Il a bien des cours toute la journée et tu roules des yeux quand tu aperçois deux messages non lus d’Alison. Si rallier tout le clan Rockefeller à ta cause a été facile et que toi et Devin sortez ensemble depuis bientôt un an et demi, cette Alison Sanders a su voir dans ton jeu et rapidement. Tu as bien essayé de battre des cils, de prétendre que les crimes de ton père n’étaient pas les tiens et faire la blanche colombe mais ça n’a pas pris avec elle. Tout simplement parce qu’elle n’est pas aussi naïve que ton petit-ami, mais tu te contentes d’effacer les messages avec un sourire aux lèvres et de reposer le téléphone là où tu l’as pris comme si de rien était. Comme si tu t’étais contentée de rester de ton côté du lit. Devin te rejoint dans un costume quelques minutes après et tu le suis dans la cuisine de son propre appartement. Cela ne fait que quatre mois que vous habitez ensemble et tu commences à t’habituer au confort. À savoir ne pas lever le petit doigt pendant que son majordome accompli la moindre de tes volontés, comme t’accueillir dans la cuisine avec un mimosa par exemple. Tu attrapes ton verre avec un sourire et tu tournes les pages du Times en écoutant Devin te parler de ses plans pour la journée. "We can meet in town tonight for dinner, we can even go to that trendy place you like." Tu tends l’oreille à ses mots, tu as arrêté de jouer les étudiantes depuis bien longtemps et Devin a cru en ton mensonge d’héritière déchue incapable de payer ses frais descriptions. Un brin de vérité et le seul auquel il a le droit. "Then I’m gonna need a new dress, and new shoes… We don’t want your girlfriend to be dressed down by the press, do we?" Que tu lances, passant déjà tes bras autour de ton petit-ami. Les hommes sont tellement faciles à manipuler et ton petit-ami n’est guère différent, il suffit d’un simple sourire, de montrer un peu de peau et le voilà content. Devin finit par te donner sa carte de crédit pour que tu te fasses plaisir avant de s’éclipser pour ses cours. Quel idiot vraiment… Mais tu as l’intention de faire du shopping toute l’après-midi après avoir profité d’un ou deux mimosa de plus et de la section Gossip du Times. Tu en es là dans la journée quand la porte sonne, tu soupires car tu as envoyé le majordome chercher ton déjeuner et tu réajustes ta robe de chambre légèrement avant d’attraper tes Louboutins et d’aller ouvrir la porte. Ton sourire s’efface quand tes yeux se posent sur Alison, tu songes pendant quelques secondes à lui claquer la porte au nez mais tu n’as pas envie de lui donner ce plaisir. "… Oh it’s you. Devin’s not here if you’re looking for him. But I have a feeling you knew that already so …" Tu n’as pas besoin de faire semblant avec elle, elle le sait, tu le sais alors autant ne pas s’encombrer avec les formules de politesse et aller dans le vif du sujet. Ce n’est pas une visite de courtoisie et tu le sais. "Shall we argue on the doorstep or do you want to come inside and threaten me there ?" Tu poses la question avec un sourire sarcastique sur le visage, pointant le salon de ton index. "Although I have to warn you… I don’t back off so easily." Tu pousses un soupir, tu sais que tu as déjà entendu les arguments qu’elle va te sortir et si elle veut t’insulter ou t’accuser, tu es prête. Ce n’est pas comme si elle n’avait pas de bonnes raisons de s’inquiéter, mais il faut également qu’Alison comprenne que tu es là pour rester. Pas de doute là dessus. "But please, come in." Tu ne lui laisses pas le temps de répondre et tu te contentes d’aller t’asseoir dans le canapé, croisant les jambes et te tenant comme si le lieu t’appartenait déjà.
Revenir en haut Aller en bas
Alison Sanders


http://alltoowell.forumactif.com/t244-alison-darling-i-m-having-

messages : 87
points : 110
multinicks : riley & jake
avatar : gaga
crédits : moi-même (avatar & gifs), vampirecorleone (profil)
(2012) the baddest of them all… (w/Alison) Tumblr_pmblmqlkfg1rmcob0o7_250
occupation : working in a burlesque club with drag queens in soho; she used to work for the city hall of nyc back in the days
mood : spleen
lives in : soho with her gf, hera
relationship status : in an open relationship with her girlfriend of five years


→ CONNECT WITH ME
disponibilités de rp:
préférences de rp: frenglish, sous toute forme de rp
aperçu de ma vie sociale:
(2012) the baddest of them all… (w/Alison) Empty
MessageSujet: Re: (2012) the baddest of them all… (w/Alison)   (2012) the baddest of them all… (w/Alison) EmptySam 10 Nov - 20:21


≈ ≈ ≈
{ the baddest of them all }
crédit/ lemonsunrise ✰ w/ @alejandra delgado
L’idée lui était venue quelques jours auparavant déjà. Une simple confrontation avec la brune, un simple rappel sur sa condition et sur ce qu’elle faisait à l’homme qu’elle prétendait aimer ; rien de plus, rien de moins. Elle se sentait concernée dans la relation de son ami avec cette gold digger, Ali, elle n’était pas tombée dans le piège et comptait bien remettre les choses au clair avec elle. Alejandra. Rien que la mention de son prénom venait raviver le manque de patience qu’elle ressentait en voyant son visage. Un profond ressentiment, une aversion intense même. Parce qu’elle n’était peut-être pas une personne violente, Ali, mais elle n’aimait certainement pas qu’on vienne se moquer de ses ami.e.s de la manière dont cette fille le faisait ouvertement sous ses yeux. Un an et demi que ce petit jeu durait. Un an et demi qu’elle se trimballait devant elle en faisant dépenser à Devin des sommes astronomiques pour son confort personnel. Elle avait pourtant tenté de le dire gentiment à son ami, Ali, elle lui avait dit de se méfier de ce regard de biche, de ce visage angélique, qui dissimulait une attitude arriviste et manipulatrice. Parce qu’elle savait bien que ce n’était qu’une façade, que la jolie brune n’était intéressée que par son compte en banque. L’ambition reptilienne de cette fille se lisait sur son visage après tout et la blonde était pourtant surprise d’être la seule à le remarquer. À croire qu’elle jouait parfaitement le jeu de la petite-amie parfaite, Alejandra, qu’elle était bonne actrice auprès des Rockefeller et qu’elle n’avait pas besoin de faire plus. Et elle aurait pu détourner les yeux, garder une langue de plomb et un regard impassible en la présence de la demoiselle, Ali, seulement elle n’y arrivait pas, elle ne le pouvait pas. Et la dernière annonce de Devin devant leur bande d’ami.e.s de l’université n’avait fait que la décider de nouveau à venir retenter sa chance ne serait-ce qu’une dernière fois avant l’inévitable. Des fiançailles. Il comptait lui demander sa main et se marier avec elle. Et ce n’était pas tellement l’idée de les imaginer ensemble qui l’emmerdait, mais plus celle de devoir ramasser son ami à la petite cuillère une fois qu’elle lui aura brisé le cœur avec des milliers de dollars sous le bras. Alors elle lui avait envoyé des messages pour lui proposer de se voir sans jamais obtenir de réponse avant de décider d’aller voir la principale concernée directement sans prendre aucun détour. Elle avait attendu le départ de Devin pour se rendre chez lui à l’heure du déjeuner pour être sûre de se retrouver avec elle. Alejandra. Un poison puissant derrière un visage aux traits si fins. La jeune femme était apparue sur le seuil de la porte en l’accueillant avec son amabilité habituelle. “Don’t be so welcoming, it’s always a pleasure to see you. Alejandra. ”, qu’elle trouva simplement à lui balancer en guise d’introduction. “I’m not here to see him. Since he’s mysteriously not answering to any of my text, I decided to check on his pretty girlfriend instead .” reprit-elle ensuite avec une moue qui n’arrivait clairement rien de sincère. Voir sa parfaite petite-amie qui avait bien compris que ça ne servait vraiment à rien de jouer la comédie auprès d’elle d’ailleurs, elle pouvait au moins apprécier l’élan d’honnêteté de la brune à son égard. “I know you don’t. But guess what? Me neither. ”, répondit-elle ensuite sur le même ton amical que la brune avant de rentrer à l’intérieur à son invitation. “How long are you gonna play this game? You know he’s actually in love with you, do you?” Une question à laquelle elle n’attendait pas tellement de réponse agréable, Ali, elle tenait juste à lui faire remarquer qu’elle jouait véritablement avec les sentiments de quelqu’un et que tout n’était pas qu’une question d’argent.

_________________
digging my grave
every little lie you tell can't keep it hid. you're just another nail on the coffin lid. someone else is gettin' all the love you never gave.
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


(2012) the baddest of them all… (w/Alison) Empty
MessageSujet: Re: (2012) the baddest of them all… (w/Alison)   (2012) the baddest of them all… (w/Alison) EmptyMar 20 Nov - 14:02


≈ ≈ ≈
{the baddest of them all...}
crédit/ tumblr ✰ w/@alison sanders
Tu es presque contente qu'Alison soit venu te voir au final, et cela se voit au sourire que tu esquisses alors que la blonde n'hésite pas à te lancer des piques, alors que la conversation vient juste de débuter. Ou alors tu t'y attendais un peu, dès que Devin t'a présentée à son cercle d'amis proches tu as très vite compris qui tu pourrais te mettre dans la poche ou non, et en temps normal, tu aurais tout fait pour écarter Alison de ton cher petit-ami mais... La blonde a du répondant, il faut l'avouer. Alors oui, tu l'invites à passer la porte et tu t'installes de nouveau sur le canapé, croisant les jambes et récupérant la copie du Times que tu étais en train de feuilleter. Alison n'y va pas vraiment par quatre chemin et quand elle te parle d'amour tu fais de ton mieux pour ne pas rouler des yeux. Non, au lieu de cela, tu prends quelques secondes pour continuer de lire et tu finis par lever les yeux vers elle, un sourire innocent sur le visage. "What kind of game are you talking about exactly?" Tu sais très bien qu'Alison n'est pas une idiote et que ton numéro de jeune femme innocente et seulement affectée par les crimes de ton père ne fonctionnera pas. Tu pousses donc un soupir, abandonnant le journal en face de toi et tu fixes tes ongles à ta prochaine réponse. "Oh you think I'm playing. No, playing would be trying to get inside his head, trying to get inside his nice flat, inside his very nice family and... oh well, looks like I've already won." Les hommes sont des idiots, ils l'ont toujours été et le peu d'attention que tu as su donner à Devin, il a décidé d'identifier cela comme de l'amour. Les quelques confessions que tu lui as faites sont des demies-vérités et pourtant, il croit s'être rapproché de toi comme personne avant, il pense que c'est de l'amour. Il est naïf et bien idiot dans le fond, mais tu te dis qu'il a de la chance d'être tombé sur toi, tu ne peux pas être la seule socialite qui a songé à s'abriter du besoin derrière un Rockefeller non. Tu es juste un peu plus subtile que les autres voilà tout. Quand à l'amour... Tu as juste envie de rouler des yeux, est-ce vraiment pour ça qu'Alison est venue déranger ta journée? Tu pourrais lui dire que ce n'est qu'un conte de fées que l'on donne aux petites filles pour qu'elles soient bien dociles mais à quoi bon? C'est déjà une cause perdue. "But I'm not playing dear, I'm in it for the full ride and that does include a ring on my finger." Un sourire sincère apparait sur ton visage alors que tu fais ta révélation, te relevant déjà pour te diriger vers la cuisine. Tout fait parti de ton plan et vu les réactions de Devin, tout va plus vite que prévu, tu as déjà rencontré certains membres de sa famille et ton cher petit-ami ne peut s'empêcher de chanter tes louanges. Non vraiment, ce Rockefeller commence à être bien dressé, ce n'est pas pour que tu laisses tout tomber sous le coup de la menace. C'est toi qui menace les gens pas l'inverse. "Don't worry, I'll make sure Devin is happy and that he takes his vitamins. So far I've heard no complains so... " Comme s'il était en mesure de se plaindre, tu es à ses yeux la petite-amie parfaite, tu restes docilement à la maison et sais quand te montrer et faire honneur à son nom de famille. Tu ne sembles pas avoir d'ambition personnelle et ta future carrière est inexistante donc elle n'éclipsera pas la sienne et tu seras même prête au moment où vous vous déciderez à avoir des enfants. Tu sais très bien qu'il a déjà songé à tout cela, c'est un homme après tout, et peu importe ce qu'ils disent en public, aucun homme ne veut une femme forte, ça les effraie tous au plus au point. "So really... what's your problem?"
Revenir en haut Aller en bas
Alison Sanders


http://alltoowell.forumactif.com/t244-alison-darling-i-m-having-

messages : 87
points : 110
multinicks : riley & jake
avatar : gaga
crédits : moi-même (avatar & gifs), vampirecorleone (profil)
(2012) the baddest of them all… (w/Alison) Tumblr_pmblmqlkfg1rmcob0o7_250
occupation : working in a burlesque club with drag queens in soho; she used to work for the city hall of nyc back in the days
mood : spleen
lives in : soho with her gf, hera
relationship status : in an open relationship with her girlfriend of five years


→ CONNECT WITH ME
disponibilités de rp:
préférences de rp: frenglish, sous toute forme de rp
aperçu de ma vie sociale:
(2012) the baddest of them all… (w/Alison) Empty
MessageSujet: Re: (2012) the baddest of them all… (w/Alison)   (2012) the baddest of them all… (w/Alison) EmptyMar 18 Déc - 21:56


≈ ≈ ≈
{ the baddest of them all }
crédit/ lemonsunrise ✰ w/ @alejandra delgado
La simple présence de la brune était suffisante pour alimenter cette moue de dégoût qui se lisait sur le visage de la blonde. Elle ne détestait pas grand-monde, Ali, il lui en fallait énormément pour placer qui que ce soit sur liste noire et être désagréable aussi ouvertement. Pourtant cette fille avait mérité sa place presque naturellement, sans la moindre difficulté. C’était comme si elle appréciait même la réaction virulente de la blonde à son égard. Et Ali savait bien que s’intéresser autant à elle lui donnait l’attention qu’elle était certainement très loin de mériter. Elle avait même reculé un temps, elle s’était contenté de donner son avis à Devin en le laissant gérer sa propre relation dans l’espoir qu’il réalise la merde dans laquelle il se trouvait à cause d’elle. En vain. Et c’était peut-être bien ce qui la dérangeait au point de la forcer à se déplacer jusqu’à chez elle ; maintenant qu’elle était au courant des intentions du jeune homme avec la demoiselle, elle n’avait même plus d’autre choix. L’épouser. L’idée frisait le ridicule, c’était complètement stupide. Elle n’avait aucune solution entre les mains pour s’interposer, Ali, sa seule option restait encore celle de faire entendre raison à la brune même si elle savait parfaitement que c’était perdu d’avance. Seulement elle devait au moins essayer au risque de le regretter pour de bon, elle devait bien un tel effort à son ami. “Don’t play stupid with me, I have no time for your game.” Elle répondait en la fixant de ses yeux verts sans faiblir, comme pour lui montrer toute la détermination dont elle était encore capable en l’instant. Et en l’entendant dire qu’elle avait déjà gagné, elle ne pouvait s’empêcher de rouler des yeux. Elle savait pourtant qu’elle avait raison sur ce point-là, qu’elle n’avait plus à faire d’effort auprès de Devin et sa famille pour se faire accepter auprès d’eux. Elle n’aurait aucun mal à devenir la future Madame Rockefeller et l’admettre l’emmerdait plus qu’elle n’oserait encore lui avouer. Pourtant à leur place elle aurait fait les contrats prénuptiaux étaient monnaie courante, Ali, elle prendrait une certaine assurance pour protéger l’argent de la famille. Car après tout, la blanche colombe n’aurait rien à perdre si elle l’aimait vraiment, n’est-ce pas. Ce n’était qu’une simple question de sécurité et elle ne pouvait croire qu’Alejandra s’en sortirait aussi facilement. “Sure. You think they are so dumb they’ll never find out?” C’était une première question des plus sincères au final, rien que pour évaluer l’état d’esprit de la jeune fille. “You really think you will be able to take all his money, that easily? Because that’s your only motivation: money, right?” Elle n’en attendait pas davantage venant de la brune, elle s’était fait une opinion sur sa personne depuis bien longtemps. Pourtant entendre les plans de sa bouche de manière aussi directe lui donna quelques sueurs froides. Se marier, s’assurer que Devin soit en bonne santé et soit pleinement satisfait. Elle n’avait vraiment peur de rien. “Oh wow, what’s my problem? You really can’t see it? Are you kidding?” L’énervement dans sa voix avait repris le dessus. Il n’y avait plus aucune patience, plus aucune volonté de se soumettre à ses plaisanteries en jouant les idiotes. “You’re a fucking brat only here for the money, that’s my problem! And you’ll get away with anything just because you’re a manipulative little bitch who is nothing else but good looking.” Les mots commençaient à s’échapper. Et elle savait qu’elle perdait le contrôle et que ses paroles ne changeraient absolument rien, Ali, seulement elle s’était retenue beaucoup trop longtemps pour ne pas pouvoir lui balancer ses quatre vérités d’un coup. “I just don’t get how you can be so heartless and vile and it pisses me off.

_________________
digging my grave
every little lie you tell can't keep it hid. you're just another nail on the coffin lid. someone else is gettin' all the love you never gave.
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


(2012) the baddest of them all… (w/Alison) Empty
MessageSujet: Re: (2012) the baddest of them all… (w/Alison)   (2012) the baddest of them all… (w/Alison) EmptyDim 6 Jan - 13:37


≈ ≈ ≈
{the baddest of them all...}
crédit/ tumblr ✰ w/@alison sanders
Aux mots d'Alison, tu te contentes de sourire, la laissant réaliser toute l'absurdité de la situation. Et il s'agit d'un vrai sourire, pas l'expression hypocrite dont tu gratifies Devin de temps en temps ou un de tes sourires bien travaillés. La blonde a l'air de te prendre pour une amateur, une gold-digger de pacotille, elle semble croire que tu as choisi Devin complètement par hasard et que tu n'as pas fait tes recherches avant. C'est presque insultant quand tu y penses bien mais tu te contentes de laisser échapper un soupir et de toiser Alison de la tête aux pieds. "You think I'm good looking? Well coming from you it almost sounds like a compliment... almost." Le dernier mot est lâché avec le plus de dédain possible alors que la blonde semble s'énerver et perdre le contrôle de son petit speech si bien préparé. Qu'espérait-elle en fait en venant ici ce matin ? Que tu nies tout en bloc et que tu ailles faire tes valises pour partir et lui donner raison ? Oh que non, tu ne pars jamais sans te battre et pas quand Alison semble enfin prendre conscience de toute l'ampleur de la situation. "You're not an idiot Alison so let me as clear as possible..." Histoire de bien appuyer ton message tu finis par te redresser sur tes deux pieds, croisant les bras sur ta poitrine, laissant tomber le masque. Pas besoin d'en rajouter des tonnes ou de continuer de jouer avec elle, c'est dommage dans une autre vie, elle aurait fait une amie excellente. Mais pas ici et certainement pas maintenant, elle est l'amie de Devin avant tout et vous continuerez de vous détester pour le moment pour cette raison. "I'm gonna get away with it. I'm here to stay as long as possible, as long as he thinks that his girlfriend is here to support him. I am in a way, and I don't see why his family would be against that." Tu as déjà rencontré le père et le grand-père de Devin et tu sais qu'ils ont déjà fait leurs propres recherches à ton sujet, les crimes de ton père ne sont pas les tiens et tu n'étais qu'une gamine à l'époque pas vrai ? Oui, une gamine qui cherche la protection d'un homme fort et stable... Et c'est là qu'entre Devin. Non vraiment, la performance est parfaite. Pourquoi est-ce que quelqu'un voudrait douter de ça ? Dans un sens, tu sauves Devin d'une fin encore plus affreuse avec une femme encore plus vicieuse. "I mean, he's a Rockefeller, that's always going to come first, I have no ambitions of my own as far as they are concerned and I look damn good in a cocktail dress." Tu pourrais ajouter que si Devin décide de se lancer en politique, tu seras absolument parfaite à son bras, car oui tu as déjà pensé à tout. Alison ne fait que te sous-estimer et c'est un brin insultant au final.  Si elle pensait que la menace allait te faire partir, elle se trompe lourdement. "I would make the perfect wife, don't you think ?" Tu retrouves ton sourire à cette question. "And don't worry if he does propose, you'll be invited to the wedding. I may be a bitch, but even I am not that mean... or petty for that matter." Tu ranges une mèche brune derrière ton oreille, jettes un coup d'oeil à tes propres ongles parce que tu as vraiment besoin d'une manucure et que cela te parait tout de suite plus important qu'Alison là tout de suite. "So was that all or...?"
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé


(2012) the baddest of them all… (w/Alison) Empty
MessageSujet: Re: (2012) the baddest of them all… (w/Alison)   (2012) the baddest of them all… (w/Alison) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
(2012) the baddest of them all… (w/Alison)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le konkour' : Da Rulz et Da thèmes 2012
» Que faire avec le choix 2012?
» tournoi ADG strasbourg 2012
» Classement Toulouse L5R 2011/2012
» Miche - Guerciotti 2012 (terminé) (màj db)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ALL TOO WELL :: i keep cruising, can't stop, won't stop grooving :: until the end of the line :: 2018 - 2019 :: rps-
Sauter vers: