Partagez
 

 (2018/10/01) when the rain begins to fall ― Alan

Aller en bas 
Blair Hastings-Bass



messages : 36
points : 43
multinicks : Andrea, Nate
avatar : Julia Stegner
crédits : ava @ valtersen
(2018/10/01) when the rain begins to fall ― Alan  AbpJOTil
occupation : je sais plus
mood : grieving
lives in : in a relationship w/ Alan Wagner (god that was hard)
relationship status : En couplequi a du mal à assumer le fait qu'elle est en couple


→ CONNECT WITH ME
disponibilités de rp: dispo
préférences de rp: toutes les formes, français avec répliques en anglais
aperçu de ma vie sociale:
(2018/10/01) when the rain begins to fall ― Alan  Empty
MessageSujet: (2018/10/01) when the rain begins to fall ― Alan    (2018/10/01) when the rain begins to fall ― Alan  EmptyLun 1 Oct - 15:04

Il est beau, ce cimetière. Blair connait le chemin par cœur pour l'avoir arpenté un certain nombre de fois - pas qu'elle attache une importance particulière au fait de visiter les morts, mais elle a eu l'occasion de venir plusieurs fois balayer les feuilles sur la pierre tombale de sa mère, poser des fleurs fraîches sur son prénom inscrit en lettres dorées.  Ses talons claquent sur les dalles humides. Comme de circonstances, la pluie s'abat en grosses gouttes irrespectueuses sur les arbres qui commencent à perdre leurs feuilles. Elle ne peut s'empêcher de ricaner, un peu, amère - comme s'il fallait ajouter la pluie à l'atmosphère oppressante d'un enterrement, comme si le monde se jouait des pires clichés que l'on trouve dans les pires films. Comme s'il fallait qu'en plus, il pleuve.

Il y a Colin quelques mètres plus hauts dans les allées. C'est pour lui que Blair a le plus de peine ; elle ne peut pas vraiment s'empêcher de se dire que le destin est particulièrement cruel avec ce gamin maladroit qui a pensé que s'exiler sur un autre continent finirait par soulager son cœur et sa vie. Debora est là aussi, et pour une fois, elle n'arbore ni cheveux rouges, ni sourire taquin. Elle a troqué les couleurs vives qu'elle porte habituellement pour un pantalon noir et un pull gris, un imperméable venant couvrir ses épaules fatiguées. Même le vernis qui maquille ses ongles habituellement s'est effacé pour laisser place à la pudeur, à la neutralité. Le cimetière a effacé leurs particularités à tous. La distance de Colin, l'aplomb de Blair, la folie de Debora.

Le cimetière avalera définitivement la folie de Bart.

Bart est mort. Dans l'esprit de Blair, cette phrase résonne en boucle - il est mort, il est mort, il est mort, mort, mort, m o r t. Pourtant, elle a beau répéter ces mots en boucle, ils n'impriment pas. Elle n'arrive pas à croire que la boîte, devant, c'est son père. Il est mort un verre à la main comme un idiot.

Bart détesterait cet enterrement. Quand il a enterré Trish, il a insisté pour que tout le monde s'habille en couleurs, pour que les chansons diffusées soient joyeuses. Aujourd'hui, personne n'a ouvert la bouche. La musique est classique, nostalgique, plombante, les gens sont tristes, les visages fermés.

Quand le petit cortège arrive à hauteur de la tombe familiale, celle dans laquelle Trish repose déjà, Blair vacille un peu sur ses talons. Sa robe l'oppresse, elle a l'impression d'étouffer. En dehors des membres de sa famille, et d'Alan, qui est accroché à son bras - ou plutôt au bras duquel elle est attachée - elle ne sait même pas qui est là. Elle a cru voir Andrea, mais peut-être l'a-t-elle imaginé. Bart lui a fait office de beau-père quelques mois. Elle écoute à peine la cérémonie. Elle écoute à peine les discours des courageux qui ont bien voulu s'y risquer. Elle ne pleure pas, elle ne ressent pas. Son cœur n'est pas brisé, ses jambes ne tremblent pas, ses mains ne sont pas moites. Elle a l'impression que tout ça n'est pas réel. Elle tente bien de réconforter son frère, parce que lui, il pleure - mais il se dégage de son étreinte bien rapidement, mal à l'aise à cause de sa froideur, sans doute.

Une fois le cercueil mis en terre, Deborah annonce une petite réception dans la demeure familiale, et Blair grimace.

Rentrons, tu veux. Je n'ai pas faim, et j'en ai marre de tous ces gens.

Elle murmure à l'oreille d'Alan, en fermant les yeux, sans réfléchir. Elle n'a pas envie de s'amasser autour des petits fours, pas envie de gagner la grande maison vide. Elle n'a pas envie de recevoir les condoléances des gens.

Tout ce dont elle a envie, elle, c'est de se réfugier dans les bras de son père comme lorsqu'elle était gamine.

_________________


Dernière édition par Blair Hastings-Bass le Sam 6 Oct - 0:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Alan Wagner



messages : 43
points : 49
avatar : Matthew Bomer
crédits : <c> Valtersen
(2018/10/01) when the rain begins to fall ― Alan  Tumblr_makyqur4zY1ryg2x2o1_500
occupation : Divorce lawyer
mood : Moody
lives in : Kensington
relationship status : Dans une relation libre w/ Blair

(2018/10/01) when the rain begins to fall ― Alan  Empty
MessageSujet: Re: (2018/10/01) when the rain begins to fall ― Alan    (2018/10/01) when the rain begins to fall ― Alan  EmptyMar 2 Oct - 18:44

Alan a connu Bart et son excentricité légendaire comme beaucoup des gens qui le pleurent silencieusement aujourd’hui. Le propriétaire du Casino n’étant jamais avare de conversation, il leur arrivait en effet de discuter autour d’un verre de vin, même si il ne le connaissait pas aussi bien que d’autres personnes bien plus proches. Alan aimait son franc parlé, ses blagues, l’idée d’avoir une bonne relation avec la famille de Blair aussi sans doute. D’une certaine manière tout cela marque la fin d’une époque, la fin d’une certaine forme de déni aussi. Sa compagne accrochée à son bras, il parait bien difficile de prétendre qu’ils ne sont rien de plus que de bons amis qui s’envoient trop régulièrement en l’air. Assis aux premiers rangs avec la famille de Blair, Alan réalise surtout qu’il a sa place parmi eux, aussi étrange que cela puisse paraître.

Lorsque viennent les adieux, Blair refuse cependant de s’attarder. Une décision compréhensible, mais qu’il ne faudrait pourtant pas prendre à la légère pour autant, Alan en sait quelque chose. Alors il hoche la tête, même si le reste des invités se dirige vers la maison du défunt pour le célébrer, profiter une dernière fois de son argent, c’est toujours très difficile de faire la différence lorsqu’il s’agit de familles argentées et là encore il en sait quelque chose.

- Tu es sûre ?

Il ne compte pas insister, juste s’assurer qu’elle ne prend pas cette décision trop rapidement. Pour sûr, il ne la jugera pas. Dans sa grande rébellion adolescente, Alan ne s’est pas présenté à l’enterrement de son propre père. Il lui arrive de le regretter aujourd’hui. Parfois. Et sa relation avec son père n’était pas celle de Blair et Bart.

- On peut y faire un tour et rentrer, ou on peut rentrer directement. Si tu veux que je te dépose chez toi, je comprendrais aussi. C’est toi qui décide…

La derrière chose qu’Alan veut faire aujourd’hui, c’est bien s’imposer. Lui et Blair ont toujours pris soin de respecter l’indépendance de l’autre. Parfois de façon un peu extrême selon leur amis communs, mais leur précautions les ont menés là où ils en sont aujourd’hui. Ils ne sont pas l’idée que l’on se fait d’un couple idéal, mais ils ne sont pas malheureux.
Revenir en haut Aller en bas
Blair Hastings-Bass



messages : 36
points : 43
multinicks : Andrea, Nate
avatar : Julia Stegner
crédits : ava @ valtersen
(2018/10/01) when the rain begins to fall ― Alan  AbpJOTil
occupation : je sais plus
mood : grieving
lives in : in a relationship w/ Alan Wagner (god that was hard)
relationship status : En couplequi a du mal à assumer le fait qu'elle est en couple


→ CONNECT WITH ME
disponibilités de rp: dispo
préférences de rp: toutes les formes, français avec répliques en anglais
aperçu de ma vie sociale:
(2018/10/01) when the rain begins to fall ― Alan  Empty
MessageSujet: Re: (2018/10/01) when the rain begins to fall ― Alan    (2018/10/01) when the rain begins to fall ― Alan  EmptyMar 2 Oct - 21:16

Les gens s'amassent autour de Debora et Colin, et Blair fouille l'intérieur de son sac pour trouver une cigarette qu'elle glisse entre ses lèvres et qu'elle allume d'un roulement de briquet. Elle n'a pas envie de les voir, tous, s'amasser dans la maison familiale, manger les petits fours, boire le vin. Elle n'a pas envie de célébrer, de rendre hommage. Elle est fatiguée, ses épaules lui font mal, ses pieds la font souffrir, et l'alcool ingurgité la veille lui a laissé une barre désagréable dans le front. Elle n'a qu'une envie, fuir cette réalité étrange à laquelle elle ne parvient pas à se résoudre. Son père n'est pas mort, il ne peut pas être mort - il est forcément là, quelque part, pour la voir demain, pour dîner avec elle dans la semaine, pour débriefer le travail et la vie. Blair ne peut pas imaginer sa vie sans son père, pas encore, pas si tôt. Alors elle hausse une épaule en tirant sur sa clope, et elle fait signe de loin à Colin, qui relève à peine. Lui, il est accablé. Sans doute en partie par la culpabilité, sa vieille copine, la culpabilité de ne pas avoir été là toutes ces années. Colin a toujours eu du mal à trouver sa place entre Blair et Bart, c'est un fait. Et maintenant, Bart est parti sans lui laisser la possibilité de se rattraper, peut-être.

Je suis sûre, elle répond en hochant la tête lentement. Je suis fatiguée.

Elle soupire un peu et attrape son bras pour le mener jusqu'au parking. Elle est contente qu'il soit là, même si elle ne comprend pas tout à fait ce qu'il se passe. Elle ignore pourquoi elle n'arrive pas à pleurer, pourquoi elle ne parvient pas à être triste. La seule chose qu'elle ressent, c'est cette boule énorme qui lui bloque la gorge.

Je peux rentrer avec toi ? elle demande en penchant un peu la tête.

Elle n'a pas envie de se retrouver seule. Elle n'a pas envie de redescendre, de réaliser. Elle n'a pas envie de se briser.

J'ai besoin d'alcool.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Alan Wagner



messages : 43
points : 49
avatar : Matthew Bomer
crédits : <c> Valtersen
(2018/10/01) when the rain begins to fall ― Alan  Tumblr_makyqur4zY1ryg2x2o1_500
occupation : Divorce lawyer
mood : Moody
lives in : Kensington
relationship status : Dans une relation libre w/ Blair

(2018/10/01) when the rain begins to fall ― Alan  Empty
MessageSujet: Re: (2018/10/01) when the rain begins to fall ― Alan    (2018/10/01) when the rain begins to fall ― Alan  EmptyMar 2 Oct - 21:55

Blair allume une cigarette et Alan l’imite. Il a arrêté de fumer il y a quelques mois, mais ses bonnes résolutions ne durent jamais bien longtemps. Le vin et les cigarettes sont un vrai problème qu’il n’essaye pas vraiment de régler ou alors ses efforts ne sont pas assez persistants. Si on ajoute le café à l’équation, Alan admet facilement être addict à tout un tas de drogues douces. Alors il l’accompagne, son bras autour de sa taille pour la diriger vers la voiture, aspirant à plein poumons les fumées toxiques qu’il rejette dans l’atmosphère. Il salue discrètement les gens croisé en chemin, puis ils disparaissent tout simplement dans la brume londonienne.

- Tu peux rentrer avec moi, on videra quelques bouteilles et on commandera un truc.

Le trafic est infernal à cette heure de l’après-midi et ils peinent à rejoindre South Kensington. Le trajet qui aurait pu prendre une vingtaine de minutes s’avère beaucoup plus long que prévu. La pluie ne facilite pas les choses et Alan soupire, étonnamment calme face aux touristes qui traversent sans prendre en compte la signalisation. D’ordinaire, il aurait déjà pressé le Klaxon agacé. Il faut croire qu’on s’habitue à tout, même à la conduite dans le centre un samedi après-midi.

- Moi aussi j’ai besoin d’alcool.

Il jette un regard prévenant à Blair, et caresse sa main doucement. Il sait que ce n’est pas évident pour elle, mais ce ne sont clairement pas ses mots qui l’apaiseront aujourd’hui. Alors il se contente de lui offrir une présence solidaire, une distraction, même si elle est de courte durée.

- Je crois qu’on a un sérieux problème avec ça d’ailleurs.

Il se concentre de nouveau sur la route et après quarante minutes à affronter la circulation, ils sont garés devant leur maison, celle d’Alan plus particulièrement, enfin pour l’instant.
Revenir en haut Aller en bas
Blair Hastings-Bass



messages : 36
points : 43
multinicks : Andrea, Nate
avatar : Julia Stegner
crédits : ava @ valtersen
(2018/10/01) when the rain begins to fall ― Alan  AbpJOTil
occupation : je sais plus
mood : grieving
lives in : in a relationship w/ Alan Wagner (god that was hard)
relationship status : En couplequi a du mal à assumer le fait qu'elle est en couple


→ CONNECT WITH ME
disponibilités de rp: dispo
préférences de rp: toutes les formes, français avec répliques en anglais
aperçu de ma vie sociale:
(2018/10/01) when the rain begins to fall ― Alan  Empty
MessageSujet: Re: (2018/10/01) when the rain begins to fall ― Alan    (2018/10/01) when the rain begins to fall ― Alan  EmptyMar 2 Oct - 22:16

Elle le suit jusqu'à la voiture, se laissant entrainer pour ne pas avoir à réfléchir à ce qu'elle fait. Sa Grand-mère ne lui en voudra pas, elle le sait. Ils sont comme ça, chez les Hastings-Bass. A ne pas se formaliser pour les choses qui représentent des conventions si importantes chez les gens. Colin sera sans doute plus en colère - Colin regorge de colère. Il mériterait une bonne thérapie, s'il n'était pas aussi obstiné. Mais elle l'appellera demain - et ils se verront avant qu'il ne reparte à New-York. Elle gèrera ça plus tard. En attendant, elle se glisse sur le siège passager et pose son front contre la vitre froid. Sa respiration forme de la buée sur le carreau, et elle pousse un soupir léger.

Merci, elle murmure en fermant les yeux quelques instants.

Heureusement qu'il est là. Voilà ce qui résonne dans son esprit en cet instant. Pourtant, c'est une idée qu'elle aurait sans aucun doute chassée si elle avait su qu'elle viendrait. Blair était persuadée qu'elle ne se laisserait plus jamais berner, après Arthur, après tout le reste. Et pourtant, progressivement, Alan s'est créé un espace considérable dans sa vie - sans doute parce qu'il fonctionne comme elle. Sans doute parce qu'ils sont tous les deux handicapés de l'amour, des relations, des sentiments. Maladroits, indépendants. Effrayés. Forts.

Elle se laisse caresser la main et prend une inspiration profonde, lente. Lasse.

On n'a pas de problème avec l'alcool - sauf quand on en manque, elle réplique en haussant une épaule.

Quand ils arrivent enfin, elle récupère sa main et s'extrait de la voiture. Elle connait cette maison par coeur - elle s'y rend comme si elle rentrait chez elle. Et pourtant, son appartement l'attend toujours dans le centre de Londres, et la maison familiale aussi.

Je vais devoir vendre la maison, elle lâche soudainement. Et cette phrase lui coupe le souffle un instant.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Alan Wagner



messages : 43
points : 49
avatar : Matthew Bomer
crédits : <c> Valtersen
(2018/10/01) when the rain begins to fall ― Alan  Tumblr_makyqur4zY1ryg2x2o1_500
occupation : Divorce lawyer
mood : Moody
lives in : Kensington
relationship status : Dans une relation libre w/ Blair

(2018/10/01) when the rain begins to fall ― Alan  Empty
MessageSujet: Re: (2018/10/01) when the rain begins to fall ― Alan    (2018/10/01) when the rain begins to fall ― Alan  EmptyMar 2 Oct - 22:49

Alan laisse échapper un rire sincère malgré cette journée terrible, c’est une sacrée philosophie que celle-ci. Une philosophie pas fondamentalement irrecevable d’ailleurs. Il veut bien concéder que les bouteilles qui se vident trop vite est effectivement leur plus gros problème ces jours-ci. Cela implique de faire des courses régulièrement, et toutes ces choses beaucoup trop domestiques sont d’un ennui sans nom. S’ils n’avaient pas des goûts de luxe (la faute à leurs parents, really), le problème ne serait pas aussi couteux par-dessus le marché.

- C’est une façon intéressante de voir les choses, en effet.

Blair ouvre la porte et ils entrent, déposant leurs affaires un peu négligemment dans l’entrée pour rejoindre la pièce principale. La maison est telle qu’ils l’ont laissée un peu plus tôt avant de partir à la hâte. Si ils nient leur vie commune auprès de leurs proches, il semble évident qu’un couple particulièrement désordonné vis entre ces murs et non un homme célibataire. La présence de Blair est indéniable, devient plus marquée avec les années.

- Il va y avoir plein de choses à gérer, mais ce n’est probablement pas le moment de penser à tout ça. Tu devrais prendre un bain, te détendre pour commencer. Je peux me charger de la commande, je sais ce que tu prends.

Des créatures d’habitudes, ni plus ni moins. Alan n’a jamais vu Blair dans cet état, mais il est clair que son manque de réaction à l’enterrement cache une blessure beaucoup plus profonde.
Revenir en haut Aller en bas
Blair Hastings-Bass



messages : 36
points : 43
multinicks : Andrea, Nate
avatar : Julia Stegner
crédits : ava @ valtersen
(2018/10/01) when the rain begins to fall ― Alan  AbpJOTil
occupation : je sais plus
mood : grieving
lives in : in a relationship w/ Alan Wagner (god that was hard)
relationship status : En couplequi a du mal à assumer le fait qu'elle est en couple


→ CONNECT WITH ME
disponibilités de rp: dispo
préférences de rp: toutes les formes, français avec répliques en anglais
aperçu de ma vie sociale:
(2018/10/01) when the rain begins to fall ― Alan  Empty
MessageSujet: Re: (2018/10/01) when the rain begins to fall ― Alan    (2018/10/01) when the rain begins to fall ― Alan  EmptyDim 7 Oct - 1:30

Blair passe la porte, et retire ses chaussures aussitôt à l'intérieur. Elle les abandonne dans l'entrée, et s'appuie quelques instants sur le mur pour se masser le pied. Elle se sent enfermée, enfermée dans sa robe noire trop moulante, dans ce collant qui l'oppresse, dans la veste qui emprisonne ses épaules. Elle soupire, puis laisse tomber son sac, et quitte sa veste pour l'abandonner avec le reste dans l'entrée. Un rapide coup d'oeil derrière elle lui apprend qu'Alan est en train de l'imiter. Elle soupire un peu, glisse une main contre sa nuque engourdie. Elle a l'impression d'avoir à la fois chaud et froid - et aussi l'impression qu'elle vient de courir un marathon, ce qui ne doit pas être trop éloigné de la réalité. Ce n'est pas son corps qui a fourni un effort sportif, c'est son esprit. Son esprit qui combat les émotions qu'il serait pourtant logique qu'il ressente en cet instant. Son esprit qui refuse de la laisser être triste, ou en colère.

Bart n'aurait pas dû mourir - cette vérité là est gravée dans un coin de son esprit, indélébile. Seulement, son cerveau refuse de passer à l'étape suivante, celle qui est censée la mener à accepter l'idée qu'aussi ridicule tout cela semble-t-il, il est bel et bien mort, et désormais, enterré auprès de Trish.

Un bain, oui. Bonne idée, elle répond en se dirigeant néanmoins vers la cuisine.

Elle attrape la bouteille de rouge qui trône sur le plan de travail pour en verser une quantité généreuse dans le verre qu'elle vient de sortir. L'alcool est bien trop souvent la solution à nombre de ses problèmes, elle le sait, elle n'est pas psy pour rien. Elle boit trop, trop souvent, de manière déraisonnée la plupart du temps - mais en même temps, elle ne sait pas quoi faire d'autre. Elle avale une gorgée, salvatrice, et sort un autre verre pour en servir un à Alan, aussi - elle n'est pas si égoïste, et malgré son incapacité totale à fournir la moindre réaction logique, elle sait qu'Alan est sans doute un peu triste, aussi. Et désolé pour elle, surement.

Merci, pour la commande, elle murmure.

Elle embrasse le coin de ses lèvres et gagne la salle de bain avec son verre pour faire couler l'eau chaude dans la grande baignoire d'Alan. Elle s'installe sur le bord en marbre et pose son verre à côté d'elle pour quitter sa robe qu'elle abandonne par terre, puis ses sous-vêtements, et elle se glisse dans l'eau qui continue de couler pour la recouvrir.

Elle y passe de longs instants, seule dans l'eau chaude, son verre à la main, l'alcool réchauffant un peu son coeur. Quand elle en a assez, elle sort, se sèche à la hâte et se glisse dans la chambre pour voler un pull d'Alan, avant de le rejoindre dans le salon.

Ils arrivent dans combien de temps ?, elle demande, en se laissant tomber dans le canapé, en vrac.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Alan Wagner



messages : 43
points : 49
avatar : Matthew Bomer
crédits : <c> Valtersen
(2018/10/01) when the rain begins to fall ― Alan  Tumblr_makyqur4zY1ryg2x2o1_500
occupation : Divorce lawyer
mood : Moody
lives in : Kensington
relationship status : Dans une relation libre w/ Blair

(2018/10/01) when the rain begins to fall ― Alan  Empty
MessageSujet: Re: (2018/10/01) when the rain begins to fall ― Alan    (2018/10/01) when the rain begins to fall ― Alan  EmptyDim 7 Oct - 11:56

La pluie qui bat contre les carreaux ne fait qu’encourager l’atmosphère lourde et triste de la journée qu’ils viennent de vivre. Pour seul réconfort, la chaleur des radiateurs qui les accueille en même temps que leur joyeux bordel. Les températures en dent de scie de ce mois d’octobre ne sont pas pour arranger la sensation de froid, et Alan s’occupe rapidement d’étendre leurs manteaux gorgés d’eau dans un silence respectueux.
Sa suggestion est alors considérée et Blair, non sans se servir un verre au passage, décide de monter à l’étage pour faire couler un bain. Alan de son côté remplit leur commande toujours en silence. Lorsqu’il rejoint la cuisine, Alan jette un regard coupable aux deux verres de vin qui attendent les deux alcooliques qui vivent sous ce toit. Il apporte le liquide jusqu’à ses lèvres et savoure une gorgée avant de reposer son verre, coupable de ses gouts de luxe encore une fois.

Il apporte le tout au salon et installe le tout sur la petite table basse, les sushis devraient arriver sans faire prier plus que cela et c’est tant mieux. Lorsque Blair apparait, Alan est en pleine lecture d’un email professionnel. Sourcils froncés, il ne remarque pas tout de suite sa présence avant d’être interpellé. Il range alors son téléphone et lui adresse un sourire en la découvrant habillée d’un de ses pulls.

- Ça te va bien. Il faudra que tu penses à me le rendre par contre, j’aime beaucoup celui-là.

Il note en lui faisant de la place sur le canapé et en lui offrant généreusement ses bras pour l’occasion. Il a toujours trouvé que les looks un peu plus masculins lui donnaient beaucoup d’allure. Blair est ce genre de personne qui peut définitivement porter beaucoup de vêtements avec un certain style.

- Une dizaine de minutes tout au plus. Netflix ?
Revenir en haut Aller en bas
Blair Hastings-Bass



messages : 36
points : 43
multinicks : Andrea, Nate
avatar : Julia Stegner
crédits : ava @ valtersen
(2018/10/01) when the rain begins to fall ― Alan  AbpJOTil
occupation : je sais plus
mood : grieving
lives in : in a relationship w/ Alan Wagner (god that was hard)
relationship status : En couplequi a du mal à assumer le fait qu'elle est en couple


→ CONNECT WITH ME
disponibilités de rp: dispo
préférences de rp: toutes les formes, français avec répliques en anglais
aperçu de ma vie sociale:
(2018/10/01) when the rain begins to fall ― Alan  Empty
MessageSujet: Re: (2018/10/01) when the rain begins to fall ― Alan    (2018/10/01) when the rain begins to fall ― Alan  EmptyDim 7 Oct - 22:36

A peine descendue, Blair remplit à nouveau son verre avant de se laisser tomber sur le canapé, le bord de ses doigts caressant le pull qui lui apporterait sans doute un peu de réconfort si encore elle avait besoin d'être réconfortée. Pour l'heure, le trou énorme qui semble s'être formé dans sa poitrine n'a l'air d'être que familier. Elle a du mal à savoir ce qu'elle ressent, elle-même - du mal à réaliser la peine, la perte. Elle soupire, et laisse sa tête se pencher en arrière pour observer le plafond tout en profitant du confortable canapé du salon.

― Je ne compte pas fuir le pays avec ton pull, Alan, elle lance en haussant un sourcil curieux.

Sa main se fraye un chemin jusqu'à l'épaule du brun, et elle caresse un peu son col en se mordant la lèvre. Ca lui fait bizarre, d'être aussi proche de quelqu'un - d'un homme, d'une relation. Elle pensait qu'elle n'y reviendrait jamais, elle se pensait trop forte pour ça, mais finalement, les habitudes ont la peau dure et reviennent au galop sans que l'on s'y attende. Du comportement qu'elle avait avec Arthur, le seul homme avec lequel elle a réellement été en couple dans sa vie, elle a repris certaines viennent habitudes, certains gestes tendres qu'elle pensait ne jamais reproduire.

Elle acquiesce, mais s'approche un peu de lui au passage, ses doigts glissant contre la nuque d'Alan. Elle caresse la peau, à l'orée de ses cheveux, et embrasse le coin de ses lèvres, comme pour réclamer de l'attention.

Netflix, ou alors...

Elle marmonne, et sa main glisse un peu, le long de son cou - détachant un bouton au passage de ses doigts.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Alan Wagner



messages : 43
points : 49
avatar : Matthew Bomer
crédits : <c> Valtersen
(2018/10/01) when the rain begins to fall ― Alan  Tumblr_makyqur4zY1ryg2x2o1_500
occupation : Divorce lawyer
mood : Moody
lives in : Kensington
relationship status : Dans une relation libre w/ Blair

(2018/10/01) when the rain begins to fall ― Alan  Empty
MessageSujet: Re: (2018/10/01) when the rain begins to fall ― Alan    (2018/10/01) when the rain begins to fall ― Alan  EmptyLun 8 Oct - 23:13

- J’ai bien compris que tu n’avais aucune intention de déménager

Il plaisante et embrasse le haut de sa tête. Cela fait déjà plusieurs années qu’ils vivent ici tous les deux. Blair garde sa maison pour la forme, privilège agréable, mais hautement superflu. Ils le font parce qu’ils peuvent se le permettre, certains de leurs amis les jugent d’ailleurs beaucoup pour ça. Mais ils sont heureux, en dehors bien évidement d’aujourd’hui où personne ne peut vraiment l’être. Blair se laisse aller contre lui, plus tendre qu’à l’ordinaire, comme si elle avait besoin de lui. Alan quant à lui ne sait pas vraiment quoi ressentir, alors il se laisse caresser, sa main naviguant doucement sur le bras de Blair. Il offre son soutien comme il le peut, conscient qu’il ne peut pas faire grand-chose de plus que d’être là à lui offrir le réconfort de ses bras. Des enterrements il en a vécu des tonnes, et toujours les mêmes difficultés à connecter avec sa propre peine. De façon assez ironique, celle des autres l’atteint beaucoup plus. Alan est triste aujourd’hui, mais pour un homme qu’il connaissait à peine.

Perdu dans ses pensées, il ne réalise pas tout de suite que Blair a de toutes autres idées en tête. Elle défait ainsi le premier bouton de se chemise et son déni percute Alan de plein fouet. Il prend alors la main de Blair pour l’empêcher d’aller plus loin.

- Blair s’il te plait, pas maintenant.

Bart n’était certes pas de sa famille, mais cela ne veut pas dire qu’il a très envie de s’envoyer en l’air après son enterrement pour autant. Il ne veut bien entendu pas froisser Blair qui traverse un moment difficile et qui ne sait probablement pas comment gérer ce qu’elle ressent, mais pour lui les choses sont bien réelles, et il est incapable de jouer les détachés aujourd’hui. Un amant sans véritable identité à retenir aurait cédé à ses avances, il est vrai, mais Alan est devenu bien plus que ça avec les années, même si l’admettre reste encore compliqué.
Revenir en haut Aller en bas
Blair Hastings-Bass



messages : 36
points : 43
multinicks : Andrea, Nate
avatar : Julia Stegner
crédits : ava @ valtersen
(2018/10/01) when the rain begins to fall ― Alan  AbpJOTil
occupation : je sais plus
mood : grieving
lives in : in a relationship w/ Alan Wagner (god that was hard)
relationship status : En couplequi a du mal à assumer le fait qu'elle est en couple


→ CONNECT WITH ME
disponibilités de rp: dispo
préférences de rp: toutes les formes, français avec répliques en anglais
aperçu de ma vie sociale:
(2018/10/01) when the rain begins to fall ― Alan  Empty
MessageSujet: Re: (2018/10/01) when the rain begins to fall ― Alan    (2018/10/01) when the rain begins to fall ― Alan  EmptyMer 10 Oct - 21:18

Déménager, elle n'en n'a pas l'intention, non. Même si on ne peut pas dire qu'elle soit officiellement installée ici, il faut bien reconnaître qu'elle y passe le plus clair de son temps, l'avantage de la jolie maison d'Alan, sans doute, plus spacieuse et plus confortable que son appartement, impersonnel et fonctionnel. Ses affaires s'entassent un peu partout au fil du temps qui passe ; elle laisse ses marques, doucement mais surement. Alors non, elle ne compte pas tout reprendre pour envoyer bouler ce qu'ils ont construit ici. Elle n'a même pas envie de voir d'autres hommes, d'autres personnes. Plus envie. Avec le temps, lentement, la blessure laissée par Arthur s'est refermée - et sans pouvoir prétendre qu'elle est complètement guérie, au moins peut-elle constater qu'elle a muri, qu'elle a moins peur. Sans doute Alan l'a-t-il apprivoisée de la bonne façon, aussi, sans en avoir l'air, sans faire exprès.

Elle s'installe contre lui sans commentaire, sa main errant jusqu'au col de sa chemise - mais elle est interrompue, nette, dans son geste à peine amorcé. Le refus laisse un goût amer et lui serre le coeur - mais elle ne commente pas. Elle pourrait s'énerver, sans doute l'aurait-elle fait, d'ailleurs, à une époque, ou un autre soir. Elle aurait explosé de colère, lui hurlant dessus qu'elle était en droit d'agir comme elle le voulait le jour de l'enterrement de son père, que tous les gens la soulent avec leurs grands principes de moralité et tout le reste. Mais pour une raison sourde, qui gronde, l'interruption d'Alan la touche, un peu. Elle en dit long sur la journée qu'il vient de passer, sur la fatigue mutuelle - sur l'attachement qu'il commençait peut être à porter à Bart, à sa famille.

D'accord, elle répond, en attrapant tout de même sa main pour lier leurs doigts dans un geste plus tendre.

Elle a mal, d'une façon sourde - mais elle met la douleur soudaine sur le coup de l'égo. L'égo, c'est sans doute ça. Pas la mort de son père.

Tu es triste ? elle finit par demander, en se redressant un peu.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Alan Wagner



messages : 43
points : 49
avatar : Matthew Bomer
crédits : <c> Valtersen
(2018/10/01) when the rain begins to fall ― Alan  Tumblr_makyqur4zY1ryg2x2o1_500
occupation : Divorce lawyer
mood : Moody
lives in : Kensington
relationship status : Dans une relation libre w/ Blair

(2018/10/01) when the rain begins to fall ― Alan  Empty
MessageSujet: Re: (2018/10/01) when the rain begins to fall ― Alan    (2018/10/01) when the rain begins to fall ― Alan  EmptyMer 10 Oct - 22:21

Blair ne s’emporte pas et Alan est quelque peu rassuré. Il doit dire qu’il craignait que Blair ne réagisse assez mal au rejet. Dans d’autres circonstances, il se serait laissé faire lui aurait donné ce qu’elle attendait de lui, aujourd’hui il n’est pas sûr que ce soit véritablement ce qu’elle attend de lui de toute façon. Avec les années qui passent, ils sont devenus comme un soupçon de famille l’un pour l’autre. Sa mère est toujours insupportable, mais il lui arrive de passer boire un café avec Blair pour discuter avenir et mariage par exemple, ce qui ne manque pas de les faire rire tous les deux au passage. Ils sont un couple un peu à part, loin des conventions et pourtant ils n’échappent pas vraiment aux règles qui régissent la plupart des couples à proprement parler. Alors qu’ils enterrent Bart aujourd’hui, Alan se laisse cueillir par le deuil, l’ambiance triste d’un enterrement qui l’affecte personnellement en tant que compagnon de la fille du défunt.

- Les enterrements sont rarement joyeux

Il répond dans une tentative peu subtile pour cacher sa vulnérabilité. Blair le connait bien maintenant. Alan ne répond jamais directement aux questions sur ses sentiments, trop pudique il faut croire.

- Mais ce n’est pas à propos de moi, c’est ton père après tout. Que je sois triste ou non, ce n’est pas très important. J’aurais aimé avoir l’opportunité de le connaître c’est vrai. Qui sait ma mère obtiendra peut être gain de cause avec ses idées de mariage arrangé et ton père aurait détendu l’ambiance au milieu de tout un tas d’aristo catho et coincés… C’est étrange de se dire que ça n’arrivera pas. Enfin, pas que je compte la laisser gagner cette bataille-là without a fight.

Alan ne veut pas se montrer irrespectueux envers Blair. Il est triste c’est vrai, il est difficile pour lui de le cacher d’ailleurs, mais il n'a pas une grande légitimé à l'être en réalité. Alors il embrasse son épaule se laissant aller à un peu de tendresse. Tout ça leur ressemble très peu et pourtant, cela arrive bien plus souvent qu'ils n'osent le dire.
Revenir en haut Aller en bas
Blair Hastings-Bass



messages : 36
points : 43
multinicks : Andrea, Nate
avatar : Julia Stegner
crédits : ava @ valtersen
(2018/10/01) when the rain begins to fall ― Alan  AbpJOTil
occupation : je sais plus
mood : grieving
lives in : in a relationship w/ Alan Wagner (god that was hard)
relationship status : En couplequi a du mal à assumer le fait qu'elle est en couple


→ CONNECT WITH ME
disponibilités de rp: dispo
préférences de rp: toutes les formes, français avec répliques en anglais
aperçu de ma vie sociale:
(2018/10/01) when the rain begins to fall ― Alan  Empty
MessageSujet: Re: (2018/10/01) when the rain begins to fall ― Alan    (2018/10/01) when the rain begins to fall ― Alan  EmptyJeu 24 Jan - 21:41

C'est difficile, de cataloguer la douleur, finalement. Jusqu'à cette minute précise, jusqu'à ce qu'elle s'installe sur le canapé, jusqu'à ce qu'Alan émette l'idée - ironique - de leurs projets d'avenir, des excentricités de sa propre mère, jusqu'à cet instant précis, Blair n'avait pas l'impression de souffrir. Elle sentait quelque chose, un sentiment lointain, douloureux, l'oppression de sa cage thoracique, une sensation d'étouffement. Maintenant, face à lui, elle se trouve un peu stupide, parce qu'elle sent sa gorge qui se serre pour former une boule douloureuse, elle sent son coeur qui se tord à lui donner envie de hurler. Un peu comme quand Arthur l'a abandonné sur le pas de la porte. Un peu comme quand Bart lui a annoncé que Trish était morte - mais c'est pire, cette fois. Trish était folle, distance, allumée. Trish était triste, tout le temps triste, surtout les dernières semaines de sa vie. A noyer sa détresse dans un verre d'alcool, à regarder des heures par la fenêtre comme si elle attendait que quelqu'un, quelque chose vienne l'enlever. Tout le monde savait que Trish finirait par se foutre en l'air - la question subsistant étant quand, et comment. Mais Bart ? Bart était toujours fou, heureux, gentil. Du genre à partager, à donner, à délirer. Il avait l'air invincible, et surtout, il était la seule famille proche qu'il lui restait.

Colin aux Etats-Unis, et Deborah à Tahiti. Tous deux retourneraient bien assez tôt à leurs vies respectives, prendraient leur distance. Et Blair se sent injuste de le leur reprocher, surtout que Deborah vient de perdre son fils - mais ils ne fonctionnent pas comme les autres familles, ici. Deborah a versé toutes ses larmes au cimetière, dans quelques jours, elle reprendra son avion, reprendra sa vie, ses petits amis indécemment jeunes et l'alcool sans modération. Quant à Colin, il ne vit sans doute plus qu'avec des regrets - des regrets de ne pas être né dans une famille qui le comprendrait mieux, ou plus. Le reste...

Elle est injuste, elle le sait. Rejeter le principe de la souffrance des autres ne rendra pas sa façon de gérer les choses plus juste ou plus sensée.

Il aurait été ravi de m'emmener en moonwalk jusqu'à l'autel, j'en suis sûre, elle répond dans un souffle en détournant les yeux. Sauf que maintenant, il n'y aura plus personne pour suivre mes projets. Colin sera vite reparti.

Elle se lève et attrape son verre qu'elle finit d'un trait, attrapant la bouteille posée sur un petit meuble d'appoint pour faire le plein de whisky.

C'est tellement ridicule.

Ridicule. Ridicule. Ridicule.

Elle regarde la bouteille face à elle, et elle a soudainement envie de s'en emparer pour la fracasser contre le sol. Elle a envie d'hurler, elle a envie de balancer son verre. Elle a envie de savoir, de connaître la réponse à cette question qui lui brûle la langue, qui lui entaille les lèvres - à quoi bon s'attacher aux gens si c'est pour les perdre ou qu'ils partent, finalement ?

Elle était proche, pourtant. Si proche de se laisser avoir à nouveau. Si proche de se laisser enfermer, bercer par l'illusion qu'il était possible de se laisser aimer, d'aimer en retour, simplement, sans grandes ambitions, pour une relation tranquille et saine, et finalement, quoi ? Qu'adviendra-t-il d'elle le jour où Alan partira ?

Elle renifle un peu et secoue la tête pour chasser les larmes qui embuent ses yeux. Elle ne va très certainement pas pleurer. Pas maintenant.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Alan Wagner



messages : 43
points : 49
avatar : Matthew Bomer
crédits : <c> Valtersen
(2018/10/01) when the rain begins to fall ― Alan  Tumblr_makyqur4zY1ryg2x2o1_500
occupation : Divorce lawyer
mood : Moody
lives in : Kensington
relationship status : Dans une relation libre w/ Blair

(2018/10/01) when the rain begins to fall ― Alan  Empty
MessageSujet: Re: (2018/10/01) when the rain begins to fall ― Alan    (2018/10/01) when the rain begins to fall ― Alan  EmptyJeu 24 Jan - 22:39

Parler d’engagement dans un contexte tel que celui-ci est presque plus facile. Une ironie assez triste d’ailleurs. Ils n’ont pas souvent abordé le sujet ensemble, si ce n’est pour se plaindre de sa mère qui elle, ne se fait pas prier pour ça. Alan essaye d’être là, même si il n’a pas forcément l’impression d’avoir une grande utilité dans une situation aussi tragique que celle-ci. Si il n’était pas si injuste avec lui même, peut être verrait-il que son soutien a tout de même un semblant d’importance, mais tout ça est très nouveau pour lui finalement. Lui et Blair ne parlent pas de ces choses là. Sans doute s’agit il d’une évolution logique de leur relation, mais pour l’instant, Alan le voit surtout comme un moment qu’ils doivent saisir. Un moment de vulnérabilité qui nécessite de mettre de côté les questions d’égo et la peur maladive de l’engagement. Blair n’est pas seulement sa compagne, elle est aussi son amie depuis quelques années maintenant.

- Il y aura d’autres personnes pour suivre tes projets. Ma mère est plutôt envahissante comme tu as pu le constater. Ce n’est pas pareil, ce n’est pas ce que je suis en train de prétendre, mais il y aura toujours quelqu’un pour s’intéresser à tout ce que tu fais. Je serai là aussi, pour ce que ça vaut.

Haussement d’épaule, Alan les ressert en vin, trop pudique pour s’aventurer plus profondément dans ce genre de conversation à coeur ouvert. Parfois il aimerait que ce soit aussi simple d’être sincère que de jouer le rôle qu’il a joué pendant toutes ses années. A force de jouer, il a fini par penser que l’image du bon gros connard friqué qu’il aimait mettre en avant était tout ce qu’il avait à apporter. Dans le fond, tout comme Blair, il a peur de l’abandon. Sans grande originalité il doit tout ça aux très nombreuses daddy issues avec lesquelles il doit composer.

- Ce n’est pas ridicule, vous étiez très proches.

Malgré son exaspération quasi continuelle lorsqu’il s’agit de sa mère, Alan s’imagine bien le vide qu’il pourrait ressentir en perdant celle-ci. Aussi présente qu’elle puisse être dans sa vie, il s’est habitué à cette relation qui l’étouffe pourtant beaucoup.

- Je peux te laisser un moment si tu as besoin de… tu sais.

Il caresse doucement son bras et embrasse sa joue. Il n’a pas envie de fuir la situation comme un lâche, mais il ne veut pas non plus que sa présence l’empêche de retenir ses larmes si celles-ci doivent couler.
Revenir en haut Aller en bas
Blair Hastings-Bass



messages : 36
points : 43
multinicks : Andrea, Nate
avatar : Julia Stegner
crédits : ava @ valtersen
(2018/10/01) when the rain begins to fall ― Alan  AbpJOTil
occupation : je sais plus
mood : grieving
lives in : in a relationship w/ Alan Wagner (god that was hard)
relationship status : En couplequi a du mal à assumer le fait qu'elle est en couple


→ CONNECT WITH ME
disponibilités de rp: dispo
préférences de rp: toutes les formes, français avec répliques en anglais
aperçu de ma vie sociale:
(2018/10/01) when the rain begins to fall ― Alan  Empty
MessageSujet: Re: (2018/10/01) when the rain begins to fall ― Alan    (2018/10/01) when the rain begins to fall ― Alan  EmptyVen 25 Jan - 23:16

D'autres personnes, oui c'est certain. Mais est-il bien utile de préciser que ce n'est pas la même chose ? Blair ne se donne pas cette peine. Elle se contente de détourner les yeux, remettant en place le bouchon de cristal qui ferme la carafe à whisky, cadeau de Bart à Alan. Si elle pouvait, elle l'éclaterait par terre d'ailleurs. Son père a quand même eu le culot de laisser ses traces partout avant de mourir d'une manière anticipée et idiote et de les abandonner, tous autant qu'ils sont. De la famille Hastings-Bass, qui restera-t-il pour assister à leur mariage ? Evidemment, il est peu probable que celui ci ait lieu. Parce qu'Alan ne veut pas se marier, et parce qu'honnêtement, Blair non plus. Elle n'a jamais été fan du concept. Elle s'est imaginée un jour dévaler l'allée jusqu'à l'autel au bras de son père pour rejoindre Arthur, quand elle était jeune et innocente, quand la seule souffrance qui occupait son coeur venait de la mort de Trish. Mais depuis ? Depuis qu'Arthur l'a fracassée, ruinée, abîmée ? Pas question. Quel intérêt, de toute façon ? Aucun, sans doute. Elle est trop vieille, de toute façon. Trop vieille pour se marier, trop vieille pour fonder une famille. Il faudra compter sur Colin pour envoyer en douceur les Hastings-Bass de l'autre côté de l'Atlantique, là où il aura rencontré une femme - ou un homme, peut-être, Blair n'a jamais vraiment su, son frère est si discret... - et établira sa descendance, s'il décide de le faire.

Sinon...

Très proches, oui.

Elle s'éloigne de la carafe et retourne s'installer dans le canapé avec son verre à la main, se laissant tomber sur la place libre.

Besoin de quoi ? De pleurer ?

Elle secoue la tête, adoptant une posture affligée qui l'aide à chasser les larmes qui menancent effectivement de couler.

Je n'ai pas pleuré depuis 1997, c'est mal me connaître.

Son ton est insolent, elle accompagne sa réponse d'un haussement d'épaule indifférent. C'est tellement plus facile, l'indifférence. Ca évite bien des déconvenues.

Mais il faut qu'on mange. J'ai un rendez-vous très tôt demain matin avec une victime de violences conjugales.

Travailler, boire. Oublier.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Alan Wagner



messages : 43
points : 49
avatar : Matthew Bomer
crédits : <c> Valtersen
(2018/10/01) when the rain begins to fall ― Alan  Tumblr_makyqur4zY1ryg2x2o1_500
occupation : Divorce lawyer
mood : Moody
lives in : Kensington
relationship status : Dans une relation libre w/ Blair

(2018/10/01) when the rain begins to fall ― Alan  Empty
MessageSujet: Re: (2018/10/01) when the rain begins to fall ― Alan    (2018/10/01) when the rain begins to fall ― Alan  EmptySam 26 Jan - 0:35

Alan ne s’attend pas vraiment à une telle réponse de la part de Blair, mais il semble qu’elle veut donner le change. Rien d’étonnant quand on connaît Blair, et pourtant l’avocat n’a pas la moindre envie de l’y contraindre par sa présence. La blonde change cependant de sujet en lui rappelant qu’il serait important qu’ils mangent et qu’ils ne passent pas la soirée à discuter de ce qu’ils ne peuvent pas changer de toute évidence. Alan hoche la tête, il n’a aucune intention de la contredire là-dessus. Il n’est pas de ceux qui se sentent légitime à imposer une façon bien particulière de faire un deuil. Les situations comme celles-ci ne sont les mêmes pour personne, inutile donc de jouer les psychologues du dimanche, encore moins avec Blair, elle est beaucoup plus qualifiée que lui pour en parler.

- 1997, c’est précis.

Il laisse un soupir s’échapper, puis se lève après s’être resservi en vin, imitant Blair certes, mais avec un alcool beaucoup moins fort, lui aussi travaille le lendemain d’ailleurs.

- Je vais préparer un truc. Essayer en tout cas.

Dans sa grande témérité, Alan met donc de l’eau à chauffer. Oh ils pourraient commander une énième pizza, mais ce serait grandement abuser sachant qu’ils n’ont pas très faim. Des pâtes pesto, rien d’affreusement compliqué dans l’idée. Il coupe donc quelques légumes, histoire de dire, fait un effort de présentation puis revient une quinzaine de minutes plus tard avec deux assiettes qu’il pose sur la table du salon. C’est un peu trop cuit, et la casserole traîne toujours dans l’évier en attente d’une âme charitable prête à faire la vaisselle, mais il a fait de son mieux.

- On notera l’effort de présentation.

Il lance avec un sourire tendre. L’effort est notable en effet. La cuisine n’est vraiment pas la grande passion d’Alan Wagner.
Revenir en haut Aller en bas
Blair Hastings-Bass



messages : 36
points : 43
multinicks : Andrea, Nate
avatar : Julia Stegner
crédits : ava @ valtersen
(2018/10/01) when the rain begins to fall ― Alan  AbpJOTil
occupation : je sais plus
mood : grieving
lives in : in a relationship w/ Alan Wagner (god that was hard)
relationship status : En couplequi a du mal à assumer le fait qu'elle est en couple


→ CONNECT WITH ME
disponibilités de rp: dispo
préférences de rp: toutes les formes, français avec répliques en anglais
aperçu de ma vie sociale:
(2018/10/01) when the rain begins to fall ― Alan  Empty
MessageSujet: Re: (2018/10/01) when the rain begins to fall ― Alan    (2018/10/01) when the rain begins to fall ― Alan  EmptySam 26 Jan - 20:59

1997, c'est précis, oui. Elle le sait, parce que cette année là est marquée pour toujours dans son esprit maltraité. C'est cette année là qu'Arthur l'a abandonnée après l'avoir forcée à avorter dans une clinique privée financée par ses soins. C'est cette année là qu'il l'a redéposée sur le pas de la porte de la maison familiale, sans un regard, sans pitié, de la haine plein les yeux. Ce qui lui reprochait Arthur, ce n'était même pas d'être tombée enceinte de lui - mais de l'avoir contraint à mettre un terme à leur relation, sans doute. Elle le sait, parce que quand elle l'a revu, des années plus tard, il semblait vouloir toujours la même chose, ce pauvre homme pathétique. Elle soupire légèrement et laisse Alan disparaître dans la cuisine - ils ne font jamais la cuisine, ni l'un ni l'autre, mais ce soir fera apparemment exception. Elle reste dans le canapé, glissant le verre de whisky jusqu'à ses lèvres pour en avaler une gorgée, grimaçant à cause de la force de l'alcool.

Elle se perd dans ses pensées pendant qu'il s'agite dans la cuisine, mais elle n'a pas la force d'aller l'aider. Elle revoit ces années passées à tenter de guérir, l'aide de son père, la distance de Colin, l'incompréhension de ses amis. Elle a toujours été indépendante, forte, têtue et trop honnête, mais ces traits de caractère n'ont fait que s'exacerber après l'épisode d'Arthur. Elle est devenue froide, préférant dissimuler ses émotions plutôt que de les partager, et aujourd'hui encore, il n'est pas facile de s'ouvrir. Elle le constate tous les jours avec Alan - l'avantage étant qu'il est comme elle, et qu'ils n'ont pas besoin de mettre de mots sur ce qu'ils vivent, contrairement à bon nombre d'autres gens.

Quand il revient, elle a terminé son verre et l'abandonne sur la table basse pour rejoindre la table à manger. Elle jette un oeil au plat de pâtes et lui offre un sourire attendri pour l'effort - elle ne le savait pas capable de cuisiner, même un truc aussi simple que les pâtes. Elle se rend bien compte qu'elle n'a en réalité pas du tout faim, mais comme c'est elle qui a réclamé, elle s'installe sans rien dire pour commencer à manger.

C'est pas si terrible, elle note en hochant la tête dans un sourire appréciateur. Je ne savais pas que tu étais capable de faire cuir des pâtes, tu n'aurais sans doute pas dû partager ce secret avec moi, je risque d'avoir envie d'en profiter.

Elle hausse une épaule et mange son assiette, malgré l'absence d'appétit, pour lui faire plaisir sans doute, sans trop y penser. Elle pense à tous ces gens qui doivent être en train de manger et de boire chez son père. Elle pense à Colin qu'elle a laissé tout seul avec le désespoir temporaire de Deborah. Elle pense qu'elle voudrait que sa vie reprenne son cour normal le plus rapidement possible.

Merci, elle ajoute pour rompre le silence, en reprenant une gorgée de vin. L'alcool l'apaise un peu, et le whisky commence à faire son oeuvre.

_________________
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé


(2018/10/01) when the rain begins to fall ― Alan  Empty
MessageSujet: Re: (2018/10/01) when the rain begins to fall ― Alan    (2018/10/01) when the rain begins to fall ― Alan  Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
(2018/10/01) when the rain begins to fall ― Alan
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Paret Petroleum Begins Geological Survey For Hydrocarbons in Haiti
» Présentation de Blue Rain
» [Aide]Création d'une Rain Team
» 26.11.2018
» 12.02.2018

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ALL TOO WELL :: inner north :: hackney :: stoke newington :: abney park cemetery-
Sauter vers: