Partagez
 

 (2018/09/29) THE BOOK BASH (w/ family and friends)

Aller en bas 
Gabrielle Grayson


Gabrielle Grayson
problem solver
http://alltoowell.forumactif.com/t125-gaby-time-to-break-up-with

messages : 312
points : 273
multinicks : grace, ashley, hannah et nick
avatar : taylor swift
crédits : av@dublín, gif@dailyswiftgifs, lyrics@little mix
(2018/09/29) THE BOOK BASH (w/ family and friends) Tumblr_inline_nv5f2qyYej1qlt39u_250
occupation : journalist for refinery29 uk, blogger on the side, author of a relatively successful book, quietly freaking out about pregnancies and babies and how the hell is she gonna tell people about it, living her best life really
mood : what the fuck is wrong with people???
lives in : a two story house in clapham with jaya poddar and souhir aoun
relationship status : single and planning on things staying that way, despite feelings things™ for alex grader


→ CONNECT WITH ME
disponibilités de rp: ●●○ (jaya/souhir, alex, you?)
préférences de rp: fr/en
aperçu de ma vie sociale:
(2018/09/29) THE BOOK BASH (w/ family and friends) Empty
MessageSujet: (2018/09/29) THE BOOK BASH (w/ family and friends)   (2018/09/29) THE BOOK BASH (w/ family and friends) EmptySam 29 Sep - 22:34

En temps normal, Gabrielle n'était pas la personne la plus organisée qui soit, bien au contraire, mais elle avait ses bons moments. Le plus souvent, il s'agissait d'anniversaires ─ du sien, évidemment ─ et de s'assurer que le dîner improvisé avec ses vieux potes de lycée ne manquerait de rien ─ surtout pas d'alcool. Ce soir, en revanche, c'était une autre histoire. Ce n'était pas un apéro improvisé, pas vraiment, même si elle n'avait lancé les invitations que quatre jours plus tôt. À la réflexion, Gaby aurait probablement pu attendre un peu pour célébrer la bonne nouvelle offerte par la maison d'édition mais apprendre que son livre allait finalement être publié, après des mois à se convaincre toute seule que ça n'arriverait jamais, que toutes ces pages qu'elle avait maltraité, recouverte d'encre et de râtures, de gribouillis sans nom et de doodles maladroits, resteraient à tout jamais dans un tiroir de son bureau, apprendre que ce livre sortirait, pour de vrai, pour de bon, l'avait plongée dans un tel état d'excitation qu'elle n'avait pas su attendre. Elle s'était jetée sur le carnet de listes toutes prêtes à être complétées ─ sûrement un cadeau de Jaya, qui était bien trop optimiste quant à une possible amélioration des capacités d'organisation de Gaby ─ et en avait rempli plus d'une, pour préparer en toute sérénité cette fameuse soirée.

En toute sérénité, ah, as if. C'était plutôt avec angoisse qu'elle avait rangé la maison de Clapham où elle vivait depuis de nombreuses années en compagnie de Jaya et Jezabel. Les vieux pulls qui traînaient ici et là de tout temps avaient trouvé le chemin du panier à linge sale, les livres avaient retrouvé la bibliothèque, la vaisselle avait été faite et elle avait même poussé le vice jusqu'à nettoyer les vitres, une fois les sols aspirés et lessivés à grandes eaux. Tout était propre, tout sentait bon, tout était prêt. Les gobelets ─ réutilisables, évidemment, elle avait retenu les trop nombreuses leçons de sa sœur Jane ─ et les verres à vin attendaient de trouver preneur·euse sur la table du salon, les saladiers avaient été remplis de chips, les plats recouverts de lamelles de légumes, cubes de fromages et autres tranches de charcuterie. Tout était prêt. Tout, à part Gaby. Enfin, non, techniquement, elle était tout à fait prête. Habillée, coiffée, maquillée. Prête, socialement. Mentalement, en revanche, c'était une autre affaire. Assise en tailleur sur le canapé, elle mourrait d'envie de se servir un verre de vin, pour les nerfs, pour se détendre, pour avoir quelque chose à faire de ses mains qui s'agitaient, se ferment et se refermant sur ses cuisses. Les aiguilles de sa montre semblaient à peine avancer et elle ne se souvenait pas d'avoir été si anxieuse devant un événément. Elle avait hâte, elle avait peur, elle avait envie que tout soit déjà fini et que rien ne s'arrête, jamais, et elle n'était pas certaine de pouvoir supporter bien longtemps autant d'excitation. Et, évidemment, juste au moment où elle allait céder à la tentation et se ruer sur l'une des bouteilles de blanc qu'elle avait mise au frais, la sonnette retentit. « J'y vais, j'y vais, j'y vais ! » lança-t-elle en sautant du canapé. Time to face the music or some shit.

explications : Gaby va finalement sortir un livre ─ j'ai pas encore le titre mais j'ai déjà la cassdédi (bisous les Graysons) ─ ce qui est donc un excellent prétexte à faire la fête. Que vous la connaissiez depuis un bail, depuis toujours ou depuis deux jours, vous avez forcément été invité·e·s. Amener un bouteille ou un cake aux olives sera apprécié mais ce n'est pas une obligation, du moment que vous passez un bon moment (et un bon rp, bisous bisous). Pas d'ordre de passage, aucune consigne particulière, on fera sans doute une ellipse plus tard (tO THE DRUNKEN SPEECH GABY WILL MOST DEFINITELY GIVE AT SOME POINT), bref, juste un rp de groupe chill.

(facebook event)

_________________
i don't wanna touch you, i don't wanna be just another ex-love you don't wanna see. i don't wanna miss you like the other girls do. i don't wanna hurt you, i just wanna be drinkin' on a beach with you all over me. i know what they all say but i ain't tryna play. i wanna be your endgame, i wanna be your first string, i wanna be your a-team.
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


(2018/09/29) THE BOOK BASH (w/ family and friends) Empty
MessageSujet: Re: (2018/09/29) THE BOOK BASH (w/ family and friends)   (2018/09/29) THE BOOK BASH (w/ family and friends) EmptyDim 30 Sep - 17:11

Maggie fait un léger sourire à son reflet dans la glace, pourtant, elle se sent comme un imposteur. Gaby is her friend for sooo long now, and maybe that’s the issue. Elles ont toujours été toutes les deux dans la même bande de copains, donc la logique veut qu’elle soient amies elles aussi. C’est comme ça que marche le principe du groupe de potes qui s’entraident à la vie, à la mort. Elles ont pourtant rarement été toutes les deux seules, pour faire des choses ensemble. Lorsque cela a été le cas, elle n’a jamais rien trouvé à lui dire, n’a jamais su forcer ce destin; une amitié superficielle dans laquelle aucune des deux n’aurait pu rentrer. Parfois même, Gaby l’agace, l’étouffe, à cause de sa façon d’être bien qu’elle ne le lui ai jamais dit - une dispute est si vite arrivée and… no thanks. Pourtant, lorsqu’elle pense à Gabrielle sans le reste de la bande, la petite chose qui lui sert de coeur s’agite un peu trop vite pour que cela apparaisse comme naturel. Dieu merci, personne ne l’a jamais su. Maggie elle-même se persuade régulièrement que c’est anodin, la cause est d’ailleurs toute trouvé : it’s just because Gaby is gay like, and she’s too. Le lien de cause à effet est tellement ridicule qu’elle a toujours préféré ignorer ce détail, et puis, elle a plutôt même réussi à vivre avec. Il s’est même estompé avec le temps devenant une madeleine de Proust un peu rassis.

Ce soir semble être différent pourtant, pour preuve, Maggie n’oublie pas de se parfumer de Blooming Bouquet de Miss Dior avant de quitter son chez elle. La blonde lui a fait parvenir l’invitation à son attention, comme si elles étaient finalement liées d’une quelque autre manière que grâce à leurs amis. La brune n’est pas dupe évidemment puisque tous les autres seront là eux aussi, pourtant, elle trouve que cela contextualise vraiment la situation, d’où le sentiment de ne pas se sentir à sa place, alors qu’elle se met en route pour l’appartement de Gabrielle, Jaya et Jezabel. Venir célébrer l’une des Grayson alors qu’elles n’ont jamais eu de réelles affinités lui paraît étrange et paradoxalement, elle se sent ravie pour elle, si bien qu’elle a pensé à lui acheter quelques jolis marques pages d’une créatrice, sur Etsy. Peut-être n’est-ce juste rien d’autre que le sens de la politesse ? Elle rejette ses cheveux qui tombent en cascade dans son dos au moment de sonner à la porte de la coloc, et l’attente derrière celle-ci lui paraît interminable. Son sourire est néanmoins prêt, et armé sur son visage, lorsque Gabrielle Grayson l’accueille enfin. “Salut au nouveau best seller de l’année !” plaisante t-elle en guise de bonjour, parce qu’il s’agit peut-être du seul moment où elles vont vraiment communiquer de la soirée. “J’ai ramené ça pour toi.” Elle ôte de son sac à main la jolie enveloppe colorée qui contient ses cadeaux, un peu trop premier degré finalement, se dit-elle. S’en débarrasser maintenant semble du coup une bonne option, afin d’éviter tout malaise et maladresse par la suite, au milieu des autres invités.
Revenir en haut Aller en bas
Souhir Aoun


Souhir Aoun
problem solver
http://alltoowell.forumactif.com/t124-souhir-sugar-spice-and-eve

messages : 287
points : 233
multinicks : jordan, lizzie et summer
avatar : selena gomez
crédits : valtersen (♥) & tumblr
occupation : baby-faced and underemployed ; giving arabic and spanish lessons ; on a mission for new experiences as a way to deal with and make the most of the fact that she is a 30-year-old with no ~ties (ie no job, no SO and no children) ; just started a London blog to document her exploring of the City
mood : positive thinking brings on positive things
lives in : a two-story house with her best ladies, Gabrielle and Jaya, in Clapham
relationship status : single


→ CONNECT WITH ME
disponibilités de rp: dispo (1/2 en cours)
préférences de rp: franglais, avec les répliques en anglais. instantané ou mini-rp.
aperçu de ma vie sociale:
(2018/09/29) THE BOOK BASH (w/ family and friends) Empty
MessageSujet: Re: (2018/09/29) THE BOOK BASH (w/ family and friends)   (2018/09/29) THE BOOK BASH (w/ family and friends) EmptyMar 2 Oct - 19:30

« Ma', I'm gonna be late », je lâche, légèrement frustrée. Je n'aime pas être en retard. Au départ, j'espérais même arriver avec un peu d'avance chez les filles, pour aider avec les dernières petites choses à faire, si besoin, et avoir un peu de temps avec elles, avant l'arrivée des autres invités. Mais ça c'était avant que ma tante n'arrive à l'improviste à la maison et ne ralentisse ma mère qui s'affaire dans la cuisine. C'est ça d'habiter avec ses parents, tu as beau être habillée, coiffée, prête à partir, tu ne décides pas tout à fait de tout, même à vingt-neuf ans. « Sólo unos minutos, mijita.* » C'est ce qu'elle n'arrête pas de me répéter depuis beaucoup trop de minutes, j'ai du mal à la croire, à force. « Ma', come on », dis-je, avec un air entendu. « No, really! Just put the empanadas in the containers. And the enchiladas are all ready, see », elle répond fièrement, en pliant la dernière tortilla. J'enlève mon sac de mon épaule et m'exécute. « So this tray is with beef and the other one is veggie. You'll tell Jaya to pop them in the oven to melt the cheese before serving, si? » J'acquiesce. « I'm just gonna finish off the dipping sauce, it will only take a few minutes, lo prometo**. » Je ne proteste même pas. Je vais être en retard, c'est certain. Mais arriver avec de bons snacks préparés par maman en vaut la peine. Et elle fait tout ça par amour, so really, I can only be grateful. « Te quiero, mami.*** »

Garée devant la maison de mes amies, je sors mon portable pour appeler Jaya à l'aide. Je regarde l'heure. Seulement une dizaine de minutes de retard, ce n'est pas bien grave. Mais j'ai trop de choses à porter sans risquer d'avoir un malencontreux accident de transport si je m'aventure seule. Et il risque d'y avoir du monde déjà, donc je n'arriverai pas par l'entrée principale. Mon coup de fil à un ami passé, Jaya ne tarde pas à m'ouvrir, le temps que j'atteigne la porte arrière. « Hi, thanks, habibti**** », je m'exclame, un grand sourire aux lèvres. Trois boîtes en main, je lui fais la bise et entre. Je les dépose sur le plan de travail. « Il reste encore deux tupperwares, une grosse boîte et deux bouteilles de vin dans la voiture. Mamá went all out. Et encore, si ma tante n'était pas venue, elle aurait préparé encore plus de choses, je suis certaine. She says hi, by the way. How are you? », je lance alors que nous sortons pour aller chercher le reste.

trad:
 

_________________

Hope when you take that jump, You don't fear the fall. Hope when the water rises, You built a wall. Hope when the crowd screams out, They're screaming your name. Hope if everybody runs, You choose to stay. Hope that you fall in love, And it hurts so bad, The only way you can know You gave it all you had. And I hope that you don't suffer, But take the pain. Hope when the moment comes, You'll say... • I lived.
Revenir en haut Aller en bas
Jaya Poddar


http://alltoowell.forumactif.com/t161-jaya-honey-i-rose-up-from-

messages : 101
points : 135
multinicks : Billie Sanders, Zahra Atkins & Eliza Vanderbilt
avatar : Priyanka Perfect Chopra
crédits : delreys. + julia babe et tumblr pour les gifs.
(2018/09/29) THE BOOK BASH (w/ family and friends) Tumblr_pfimrxUW3p1uo37o2o1_500
occupation : English literature teacher at Holland Park School, she's also in charge of the theater club there. gotta love shakespeare!
mood : meh
lives in : Clapham with her best friend (Gaby)
relationship status : Single. It's been too long and she got to the point where she's just waiting for her mum to find her the one.


→ CONNECT WITH ME
disponibilités de rp: 2/3
préférences de rp: rp Franglais, sous n'importe quelle forme.
aperçu de ma vie sociale:
(2018/09/29) THE BOOK BASH (w/ family and friends) Empty
MessageSujet: Re: (2018/09/29) THE BOOK BASH (w/ family and friends)   (2018/09/29) THE BOOK BASH (w/ family and friends) EmptyDim 7 Oct - 11:54

Angoissée, Gabrielle s’agitait nerveusement dans le canapé, alors que les aiguilles de l’horloge semblaient ralentir plus elles s’approchaient de l’heure fatidique. Pour Jaya, c’était une fête comme les autres. Oui, ils allaient célébrer un tournant important dans la vie de sa meilleure amie, et elle était terriblement heureuse pour elle, mais ça restait une soirée entre amis. Pas de pression particulière, juste une bonne ambiance, du bon vin et de bons petits plats. Alors pendant que la blonde s’agitait d'inpatience, jetant des coups d’œil à sa montre, puis en direction de la cuisine, Jaya elle, était confortablement installée dans le canapé avec un bon livre. Détendue. La sonnette ne tarda pas à retentir et Jaya eu tout juste le temps de décrocher ses yeux de son bouquin que Gabrielle avait déjà disparu en direction de l’entrée. Une page cornée pour ne pas oublier où elle c’était arrêtée et Jaya se tira à son tour du canapé avant que son téléphone ne sonne. Un appel rapide de Souhir, lui indiquant qu’elle était garée devant la maison, qu’elle avait besoin de bras pour vider son coffre et d’un accès privilégié à la porte arrière. Sans hésitation Jaya rejoignit la cuisine, où une porte vitrée donnait sur cette ridicule arrière court qui leur servait de jardin. Elle déverrouilla la porte, avant de faire de même avec le petit portillon en fer un peu rouillé, qui donnait sur un étroit chemin entre leur maison et celle des voisins et qui rejoignait la rue. Souhir était là, les bras chargés de boites et arriva bien vite à sa hauteur avant de lui faire la bise et de rejoindre la cuisine. « On n'risque pas de mourir de faim. » nota Jaya un léger sourire collé au lèvre. « Tu l’as remerciera. » ajouta t-elle alors qu’elles ressortaient déjà pour rejoindre la voiture de la plus jeune. « I’m doing great! Gaby par contre was kind of an anxious mess all day. Mais maintenant que les invites arrivent, elle va pouvoir prendre un verre et se détendre. » En fait Jaya avait presque essayé d’éviter sa meilleure amie durant la journée, sachant pertinemment que son stresse allait être contagieux. Elle avait donc hâte de retrouver un Gabrielle détendue et surtout heureuse et entourée de ses proches. « Damn, she really went all out. » nota Jaya une fois devant le coffre ouvert. « I’ll get her a good bottle of red wine or something, to thank her. » ajouta t-elle en attrapant les deux tupperwares pour les poser sur la grosse boite et soulever le tout.


_________________
Sometimes I feel like giving up, No medicine is strong enough. Someone help me.
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


(2018/09/29) THE BOOK BASH (w/ family and friends) Empty
MessageSujet: Re: (2018/09/29) THE BOOK BASH (w/ family and friends)   (2018/09/29) THE BOOK BASH (w/ family and friends) EmptyDim 7 Oct - 12:50


Archie avait l'impression de s'être fait trahir. C'est idiot, dit comme ça, mais elle lui collait à la peau, cette impression. Gabrielle lui avait imprimer une capture d'écran de l'évènement Facebook, la dernière fois qu'ils s'étaient vu - il est tellement pas doué avec les réseaux sociaux. Un livre, elle a écrit un livre, elle se fait publier. Un truc queer, loin du projet d'Archie, mais quand même. C'est peut-être la jalousie qui lui fait tant mal au coeur, comme ça, soudainement.
- Je veux pas y aller, Mich.
Archie, il est encore en caleçon, étendu en étoile de mer dans le lit de sa frangine. Ca va faire une petite semaine qu'il squatte chez elle, sinon il se laisserait dépérir par manque d'intérêt à la vie. Michelle est sur son ordinateur, étendue sur le tapis moumoute, scrollant dans un énième site chinois de vêtements.
- Dis toi que tu pourras te bourrer la gueule gratuitement en bonne compagnie.
- Et voir tous mes potes auréolés de succès ? J'y vais pas.
En plus, avec les médicaments, boire de l'alcool n'est pas franchement une bonne idée. Archie s'enroule de nouveau dans la couette, grognant. Sa jambe lui fait mal, en plus. Michelle lève les yeux au ciel, se redressant pour observer son petit frère.
- Tous tes potes se sont déplacés lorsque tu as soutenu ta thèse, alors que personne a compris ce que tu avançais. C'est la moindre des choses, Arch'.
Il en a marre, Archibald, des devoirs sociaux. Il sait que sa sœur a raison alors, dans un soupire, dans un grognement, il se traine jusqu'à la salle de bain pour se préparer. Il est heureux pour Gabrielle, vraiment, mais Archibald est toujours obligé de se dévaloriser lorsque l'un de ses proches réussi quelque chose avant lui. Depuis qu'il est tout petit, toute sa famille l'a mis sur un pied d'estale, alors il doit réussir, tout ce qu'il entreprend, avant tout le monde, toujours avec de l'avance.

- Tu m'appelles, quand tu rentres, okay ?
- On va sûrement dormir sur place, Mich', t'inquiète pas.
Il embrasse sa soeur sur la joue avant de s'extirper difficilement de la voiture. Sa mauvaise jambe n'est pas coopérative, cette semaine. Canne dans une main, bouteille de jus de pomme fait par l'un de ses oncles dans l'autre, il s'avance sous le porche de la petite maison, y croisant deux demoiselles qui s'affairent, envahi par des boites de rations. La coccinelle de la frangine s'éloigne dans une série de klaxon à en faire pâlir le voisinage. Il avait flairé que Madame Aoum allait se surpasser, c'est pourquoi il n'a amené qu'une bouteille de soft.
- Hello ! Je vous propose pas mon aide, tout sera par terre avec moi.
Il plaque malgré tout un baiser sonore sur les joues respectives de Jaya et Souhir. Archibald les dépasse, s'avançant dans la maison, le sourire maintenant aux lèvres, agitant la bouteille. Toutes ses angoisses disparaissent soudainement, seul un léger sifflement dans ses oreilles persiste. Rien de grave. Parfois, Archibald oublie combien ses amis sont bien et plein de bonnes ondes, combien il a besoin d'eux pour tourner rond. Il y a un embouteillage dans le hall d'entrée, Maggie et la reine de la soirée. Archibald entoure les épaules de cette première de l'un de ses bras, volant l'enveloppe des mains de la seconde.
- C'est quooooi ?
Mal élevé, il l'aurait surement ouvert s'il n'avait pas eu les mains pleines. A la place, il se contente de voler la vedette de Gabrielle, un sourire un peu trop grand sur les lèvres.
- Et bien ma puce, tu transpires de stress. Tu sais que celui-ci te fera vieillir prématurément ? Ca te réduit l’espérance de vie de tes télomères de dix ans ! Sans oublier le dérèglement des fonctions nerveuses et du-
Il se tait brusquement, se rendant compte qu'il était parti pour un cours théorique sur les effets du stress sur le corps humain. Il grogne, finissant par rendre l'enveloppe, non sans agresser le front de Gabrielle d'un gros baiser baveux.
- Félicitations, au fait.
Sa voix se fait plus douce, le show est fini, il n'a plus à prouver à toutes et tous qu'il va bien. Il sourit avant d'aller se débarrasser de la bouteille, de sa veste et son écharpe.
Revenir en haut Aller en bas
Gabrielle Grayson


Gabrielle Grayson
problem solver
http://alltoowell.forumactif.com/t125-gaby-time-to-break-up-with

messages : 312
points : 273
multinicks : grace, ashley, hannah et nick
avatar : taylor swift
crédits : av@dublín, gif@dailyswiftgifs, lyrics@little mix
(2018/09/29) THE BOOK BASH (w/ family and friends) Tumblr_inline_nv5f2qyYej1qlt39u_250
occupation : journalist for refinery29 uk, blogger on the side, author of a relatively successful book, quietly freaking out about pregnancies and babies and how the hell is she gonna tell people about it, living her best life really
mood : what the fuck is wrong with people???
lives in : a two story house in clapham with jaya poddar and souhir aoun
relationship status : single and planning on things staying that way, despite feelings things™ for alex grader


→ CONNECT WITH ME
disponibilités de rp: ●●○ (jaya/souhir, alex, you?)
préférences de rp: fr/en
aperçu de ma vie sociale:
(2018/09/29) THE BOOK BASH (w/ family and friends) Empty
MessageSujet: Re: (2018/09/29) THE BOOK BASH (w/ family and friends)   (2018/09/29) THE BOOK BASH (w/ family and friends) EmptyVen 12 Oct - 6:17

Jamais Gabrielle n'avait été aussi soulagée d'entendre la sonnette retentir. D'ordinaire, elle évitait soigneusement d'aller ouvrir et était passée maître dans l'art de feindre n'avoir rien entendu quand par hasard, quelqu'un atterrissait sur son perron. Ce soir, toutefois, c'était différent. C'était sa journée, sa soirée, c'était ─ Maggie sur le pas de sa porte, un grand sourire aux lèvres. Rien d'étonnant, après tout, elle avait été invitée, comme le reste de la bande et il n'y avait absolument aucune raison de se sentir gênée. Excepté, peut-être, le fait que Gaby n'avait jamais vraiment su comment se comporter avec Maggie. Plus nerveuse que jamais, elle laissa échapper un bref éclat de rire un rien trop aigu qui se transforma en un sourire un rien trop forcé. Les nuances et Gabrielle, une longue, très longue histoire pleine de conflits et de malentendus. « Best seller, ha, ha, oui, non, on en est pas encore là mais- » Elle se tut soudainement, les joues colorées d'un rose soutenu, pas certaine de savoir où elle allait avec une telle déclaration. Son idée de la modestie avait des airs de complexe d'infériorité latent, doublé d'un pessimisme indécrotable que des années de thérapie et de bien trop nombreuses heures d'introspection n'étaient pas parvenu à effacer. Ce n'était pas le moment de jouer les rabat-joie. Un simple merci aurait suffi mais, encore une fois, Gabrielle ne versait pas dans la nuance. Est-ce qu'elle réfléchissait trop ? Oui, sans doute, mais il était préférable de mettre ça sur le stress de ces dernières semaines plutôt que sur la présence de Maggie. Maggie était une amie, Maggie faisait partie de la bande. Maggie avait pensé à amener un cadeau, damnit. Gaby baissa les yeux sur l'enveloppe tendue dans sa direction, sans comprendre, avant de se redresser, la mine intriguée. « Merci ? » tenta-t-elle, incertaine, son sourire crispé s'effaçant au profit d'un sincère, cette fois. Objectivement, ce n'était sans doute pas la première fois qu'elle recevait quelque chose de la part de Maggie, elles se connaissaient depuis suffisamment longtemps pour avoir participé à plus d'un cadeau d'anniversaire en commun l'une pour l'autre. C'était différent cependant, ce n'était pas qu'un billet glissé dans une cagnotte, pas plus qu'un nom tiré au hasard lors d'un secret Santa. C'était, well, personnel.

Oui, oui, elle réfléchissait trop, beaucoup trop.

Fort heureusement, l'apparition d'Archie lui sauva la mise, coupant court à un moment qui aurait certainement pu s'étirer en longueur et, dans le même temps, devenir hautement gênant. Gabrielle laissa échapper un ricanement lorsqu'il attrapa l'enveloppe ─ l'enveloppe de Maggie, son cadeau, et oh boy, elle aurait certainement dû prendre ce verre de blanc lorsque l'envie s'en était fait ressentir. « C'est à moi » répliqua-t-elle, faussement hautaine, un peu plus à l'aise qu'elle ne l'était en ouvrant la porte. Porte, d'ailleurs, toujours ouverte, l'occasion rêvée pour Parvati d'aller découvrir le monde extérieur sans permission. Elle leva les yeux au ciel, un instant distraite par la sollicitude d'Archie, énoncée toujours aussi cliniquement. « Merci docteur, glissa-t-elle, et entrez avant que le chat n'essaye de sortir, personne n'a envie de passer la soirée à fouiller le quartier pour la retrouver » Est-ce qu'elle était capable d'envoyer tous ses proches à la recherche de la boule de poils si par malheur cette dernière venait à s'échapper ? Hell yes. Ce n'était pas vraiment l'objectif de la soirée cela dit et Gaby referma vivement la porte d'entrée, non sans une vague de soulagement à la vue de Parvati qui trottait non loin, certainement alertée par le bruit et, surtout, les courants d'air. Gabrielle finit par reporter son attention sur ses invités, évitant soigneusement de croiser le regard de Maggie pour se concentrer sur Archie, qui, une fois de plus, lui facilita grandement la tâche, probablement sans s'en apercevoir d'ailleurs. Elle se frotta le front du dos de sa main libre, sourcils légèrement froncés, plus amusée qu'irritée. « Thanks babe. Installez-vous, installez-vous. Vous êtes les premiers, Souhir ne devrait pas tarder j'imagine. Et le reste de ma charmante tribu aussi. Préparez-vous mentalement, je suis à peu près sûre que ma mère va s'autoriser un grand discours très émouvant. Ou Jane » Ce qui n'était pas nécessairement mieux, à la réflexion, mais pour une fois, la perspective d'une séquence émotion signée Grayson ne lui donnait pas tout à fait envie de fuir à toutes jambes.

_________________
i don't wanna touch you, i don't wanna be just another ex-love you don't wanna see. i don't wanna miss you like the other girls do. i don't wanna hurt you, i just wanna be drinkin' on a beach with you all over me. i know what they all say but i ain't tryna play. i wanna be your endgame, i wanna be your first string, i wanna be your a-team.
Revenir en haut Aller en bas
Jane Grayson


http://alltoowell.forumactif.com/t170-jane-a-happy-go-lucky-ray-

messages : 13
points : 12
multinicks : aucun
avatar : reese witherspoon
crédits : valtersen
(2018/09/29) THE BOOK BASH (w/ family and friends) Jzxe1oViQCmiY
occupation : directrice de casting
mood : cheerful as ever
lives in : clapham, seule pour le moment
relationship status : en couple depuis peu


→ CONNECT WITH ME
disponibilités de rp: mpotte moi
préférences de rp: frenglish / toutes les formes et toutes les tailles hehe
aperçu de ma vie sociale:
(2018/09/29) THE BOOK BASH (w/ family and friends) Empty
MessageSujet: Re: (2018/09/29) THE BOOK BASH (w/ family and friends)   (2018/09/29) THE BOOK BASH (w/ family and friends) EmptyMar 16 Oct - 17:37

Ma petite soeur a écrit un livre. Un beau livre, sur les sujets qui lui tiennent à coeur, un livre qui mérite d'être publié et lu par le plus grand nombre. Je n'ai pas encore eu l'occasion de le lire, certes, mais je sais déjà qu'il sera parfait et que j'en offrirai une copie - achetée en librairie indépendante bien sûr - à tous mes amis à Noël. C'est donc avec une excitation et une fierté non dissimulées que je finis de préparer mon panier de victuailles. Les filles auront sûrement de quoi manger pour trois jours, surtout si Mrs Aoun y met du sien aussi, mais ça ne leur fera pas de mal d'avoir de quoi se nourrir correctement.

Robe à fleurs pas tout à fait repassée et rouge en lèvres en place, je vérifie une dernière fois n'avoir rien oublié, prends la bouteille de champagne posé sur le plan de travail, puis file vers la sortie. Je n'ai qu'un petit quart d'heure de marche pour arriver chez ma soeur, le hasard ayant fait que j'ai acheté ma maison dans son quartier. J'ai hésité, pensant qu'elle se sentirait surveillée ou envahie, mais elle a juste plaisanté en disant qu'elle ne me donnerait pas une clé pour autant. J'ai beau adoré Gaby et penser que je la connais par coeur, elle n'a de cesse de me surprendre. Ce qui est au final, l'aspect principal de sa personnalité: son impulsivité.

J'arrive un peu plus tard que l'horaire indiqué, ayant résisté tant bien que mal à la tentation de venir aider pour les préparatifs. Et mes compensés ont beau être confortables, je ne risque pas de me presser avec ses chaussures. Et mon panier commence à peser. Il y a du mouvement dans le quartier, des voitures commencent doucement à remplir les trottoirs. Je sonne, plus pour annoncer une arrivée que pour attendre qu'on vienne m'ouvrir. D'ailleurs, je me faufile à l'intérieur, laissant le battant se refermer derrière moi, sous l'oeil clairement déçu de Parvati qui m'observe de loin. Je parviens à ne pas fondre sur l'animal pour la couvrir de câlins et rester concentrée sur le véritable objectif de cette soirée.

Il ne me faut quelques secondes pour repérer ma soeur parmi ses amis, pour qui je n'ai que peu de considération, là, tout de suite. Je brandis ma bouteille et fais une annonce pour le moins tonitruante. « Heeeeeey, félicitations baby girl! » Je fourre le champagne dans les mains du premier venu - il trouvera bien un endroit où la mettre - pour mieux enlacer Gaby, sans doute ravie de cette attaque très Grayson. Je la serre dans mes bras un peu plus longtemps que nécessaire et prends le temps de chuchoter, juste pour elle « Bravo Gaby, je suis tellement fière de toi. » Je m'écarte enfin, les yeux un peu brillants. J'ai le droit, je suis une grande soeur émotive. J'encadre son visage de mes mains et ajoute. « Vraiment, très fière. I love you sis. » Je me doute qu'elle est mortifiée d'un tel étalage sentimental, mais qu'importe. Il faut bien le dire, tant qu'il en est encore temps. « Et j'ai apporté un cake aux noix et une mousse au chocolat, je vais la mettre au frais d'ailleurs, sinon ça sera juste une tâche dans mon sac! »

Je lui serre la main une dernière fois et me dirige vers la cuisine, n'ayant pas besoin qu'on me guide pour trouver mon chemin. J'y trouve d'ailleurs Jaya et Souhir, affairées à déballer des victuailles elles aussi. Je souris, les embrasse toutes les deux rapidement et commente cet étalage de nourriture. « Je vois que je ne suis pas la seule à m'être mise aux fourneaux. L'oeuvre de ta maman je présume? Il faudra qu'on la remercie, je lui referais une écharpe. » La mère de Souhir n'a sans doute que faire des mes pâtisseries et autres cadeaux, qu'elle saurait confectionner mieux que moi, mais c'est l'intention qui compte. Je me tourne alors vers la colocataire de Gaby et m'enquiert de son état auprès d'une source sûre, non sans faire les politesses d'usage d'abord. « Comment allez-vous les filles? Et ma soeur, elle n'a pas été trop trépigné? »
Revenir en haut Aller en bas
Souhir Aoun


Souhir Aoun
problem solver
http://alltoowell.forumactif.com/t124-souhir-sugar-spice-and-eve

messages : 287
points : 233
multinicks : jordan, lizzie et summer
avatar : selena gomez
crédits : valtersen (♥) & tumblr
occupation : baby-faced and underemployed ; giving arabic and spanish lessons ; on a mission for new experiences as a way to deal with and make the most of the fact that she is a 30-year-old with no ~ties (ie no job, no SO and no children) ; just started a London blog to document her exploring of the City
mood : positive thinking brings on positive things
lives in : a two-story house with her best ladies, Gabrielle and Jaya, in Clapham
relationship status : single


→ CONNECT WITH ME
disponibilités de rp: dispo (1/2 en cours)
préférences de rp: franglais, avec les répliques en anglais. instantané ou mini-rp.
aperçu de ma vie sociale:
(2018/09/29) THE BOOK BASH (w/ family and friends) Empty
MessageSujet: Re: (2018/09/29) THE BOOK BASH (w/ family and friends)   (2018/09/29) THE BOOK BASH (w/ family and friends) EmptyDim 2 Déc - 19:19

« On n'risque pas de mourir de faim », commente Jaya en m'accueillant, un sourire aux lèvres. « Oh that, we will not », dis-je, amusée. « Tu la remercieras. » J'acquiesce. J'avance jusqu'à la voiture, suivie par mon amie. « I’m doing great! Gaby par contre was kind of an anxious mess all day. Mais maintenant que les invités arrivent, elle va pouvoir prendre un verre et se détendre. » Je ris un peu, imaginant Gabrielle ranger, sans aucun ordre précis ni réfléchi à l'avance. « Aaaaaw, poor babe. Je serais venue plus tôt to help out mais bon, all the cooking, et l'une des mes tantes est venue entre temps. Tout s'est éternisé. » J'ouvre le coffre. « Damn, she really went all out. » Oui. Toujours. Ma mère adore cuisiner pour les autres, comme ma abuela* faisait et fait toujours quand elle réunit ses enfants et leurs enfants tous les deux mois. L'une des premières choses que ma mère m'a apprises quand j'étais enfant est : ne jamais arriver chez quelqu'un les mains vides. Et quand c'est de la famille, ramener de la nourriture préparée with love. Au fil des années, c'est ce que mes amis sont devenus, une seconde famille. Pour moi et pour ma mère aussi, qui demande toujours de leurs nouvelles, adorablement investie dans les vies des uns et des autres. « That's how much she's excited for Gabs, and loves you all. Honestly, je ne sais même pas où elle a pu trouver une boîte aussi énorme », je rajoute, en observant l'objet en question. « I’ll get her a good bottle of red wine or something, to thank her. » « She would love that. » Sans aucune hésitation, mon amie empile les tupperwares qui restent sur la boîte et prend le tout en mains, avec une aisance remarquable. « Look at you go, lady», je m'exclame, avec un sourire impressionné. « And you're so sweet, thank you! » J'attrape les bouteilles de vin, referme le coffre et verrouille la voiture. « Attends-moi, babe, je m'occupe des portes », je crie à l'adresse de mon amie qui avance déjà vers la maison. En la rejoignant, j'entends une voix familière qui nous interpelle. « Hello ! » Je me retourne aussitôt. « Aaaaaarch, hey! » Notre ami du lycée avance vers nous, une bouteille de jus sous le bras, tout en mettant bien en évidence sa canne. « Je vous propose pas mon aide, tout sera par terre avec moi. » Je lui réponds entre deux bises : « On te pardonne, va ! C'est l'intention qui compte. »

Nous continuons notre périple, sans Archie, qui arrive par la porte d'entrée, like people normally do. Je devance Jaya pour lui ouvrir le portillon du jardin puis la porte arrière. De retour dans la cuisine, nous posons boîtes et bouteilles, puis échangeons un regard. « Je vais te faire le topo, là. You're ready? » J'enlève les couvercles des boîtes une à une et lui explique qu'est-ce qui est quoi. Entre les enchiladas et la salsa, une Grayson fait son apparition, mais ce n'est pas ma blonde préférée. Encore une tournée de bises et voilà que la grande sœur de Gabrielle dépose elle aussi sa participation au repas. « Je vois que je ne suis pas la seule à m'être mise aux fourneaux. L'oeuvre de ta maman, je présume ? » me demande-t-elle. « Toujours fidèle au poste ! Moi, je dois encore à apprendre à ne pas brûler une fajita. » Je ris, même si ce n'est pas une plaisanterie. Ce n'est un secret pour personne que je n'excelle que dans l'art de faire des salades et quelques desserts, tout ce qui ne nécessite pas de cuisson. Je ne sais préparer que des pommes de terre et des œufs durs. « Comment allez-vous les filles ? Et ma sœur, elle n'a pas été trop trépigné ? » J'échange un regard avec Jaya. « Ça va bien et toi ? Gaby, paraît-il, not so much. Je vous laisse en parler, je vais lui faire un petit coucou and give her all the hugs ! » Je rajoute avant de m’éclipser : « Habibti, je reviens vite pour t'aider à mettre les enchiladas dans les plateaux pour qu'ils soient prêts à passer au four quand il faudra ? »

« Gabrielle Grayson, where are you, lady? », je demande en allant vers le salon. « J'ai des câlins à t'offrir ! »

trad:
 

_________________

Hope when you take that jump, You don't fear the fall. Hope when the water rises, You built a wall. Hope when the crowd screams out, They're screaming your name. Hope if everybody runs, You choose to stay. Hope that you fall in love, And it hurts so bad, The only way you can know You gave it all you had. And I hope that you don't suffer, But take the pain. Hope when the moment comes, You'll say... • I lived.
Revenir en haut Aller en bas
Jaya Poddar


http://alltoowell.forumactif.com/t161-jaya-honey-i-rose-up-from-

messages : 101
points : 135
multinicks : Billie Sanders, Zahra Atkins & Eliza Vanderbilt
avatar : Priyanka Perfect Chopra
crédits : delreys. + julia babe et tumblr pour les gifs.
(2018/09/29) THE BOOK BASH (w/ family and friends) Tumblr_pfimrxUW3p1uo37o2o1_500
occupation : English literature teacher at Holland Park School, she's also in charge of the theater club there. gotta love shakespeare!
mood : meh
lives in : Clapham with her best friend (Gaby)
relationship status : Single. It's been too long and she got to the point where she's just waiting for her mum to find her the one.


→ CONNECT WITH ME
disponibilités de rp: 2/3
préférences de rp: rp Franglais, sous n'importe quelle forme.
aperçu de ma vie sociale:
(2018/09/29) THE BOOK BASH (w/ family and friends) Empty
MessageSujet: Re: (2018/09/29) THE BOOK BASH (w/ family and friends)   (2018/09/29) THE BOOK BASH (w/ family and friends) EmptyDim 2 Déc - 22:50

La mère de Souhir avait sorti le grand jeu et Jaya ne pouvait s’empêcher de se remémorer une conversation qu’elle avait eu avec sa propre mère une semaine plutôt. Elle qui était tout de même traiteur, et qui connaissait Gabrielle depuis toute petite, mais qui pourtant lorsque Jaya lui avait gentiment demandé si elle pouvait cuisiner un petit quelques choses pour cette journée, lui avait répondu par un prix avant de la renvoyer vers la secrétaire de sa petite entreprise. Rude. All business, no love. Les deux jeunes femmes transportèrent tout ça jusqu’à la maison, saluant Archie au passage, avant de passer par la porte arrière pour déposer la livraison dans la cuisine. Souhir se lançait alors dans l’ouverture de quelques boites, expliquant un peu le menu, avant que Jane ne débarque. Une rapide bise puis la blonde s’émerveillait déjà devant toute cette nourriture. Jaya se doutait bien que si elle était, elle aussi, venue dans la cuisine c’est qu’elle avait également amené quelques choses. Elles allaient avoir des restes pour les semaines à venir. Jaya esquissa un sourire amusé à la remarque de Souhir. Elle s’était les fajitas et chez Jaya s’était les chapati, les roti et autre genre de galette qui n’étaient visiblement jamais assez rondes, jamais assez bien cuites. À croire que c’était ce qui allait la définir comme bonne a marié ou non. « Gabrielle, ça va. Elle était un peu stressée en attendant les invités. Mais maintenant qu’il commence à y avoir du monde, elle va se détendre je pense. » répondit-elle à Jane alors que Souhir s’éloignait déjà en direction du salon. « It’s alright babe, I can handle. » lâcha t-elle à l’intention de cette dernière avant qu’elle ne disparaisse dans la pièce d’à côté. Elle sortait sans plus attendre un plateau, mettant petit à petit les enchiladas dessus pour libérer un peu de place sur le plan de travail déjà bien encombré. « T’as amené à manger aussi? » finit-elle par demander à Jane qui se tenait là avec son sac. « Si t’as du vin blanc, où si t'en trouve dans le frigo, je pense que Gabrielle could use a drink right now. Elle te remerciera. » ajouta t-elle. Elle l’aurait bien fait, mais avait les mains prise with the food.

_________________
Sometimes I feel like giving up, No medicine is strong enough. Someone help me.
Revenir en haut Aller en bas
The Intern


The Intern
well-intended problem maker
http://alltoowell.forumactif.com/t67-meet-the-intern

messages : 267
points : 10255
avatar : richard ayoade
crédits : dreams
(2018/09/29) THE BOOK BASH (w/ family and friends) Tumblr_paryml5Tls1qa8sljo3_r1_400
occupation : idk, c'est uc, je ne sais pas encore qui je suis
mood : full of wonder
lives in : the good place?
relationship status : idk man, je ne sais pas qui je suis déjà j'ai dit ok


→ CONNECT WITH ME
disponibilités de rp: je travaille, dis-donc ! mais ne vous inquiétez pas, dès que j'ai un moment, je débarque dans vos rps !
préférences de rp: je m'adapte, je parle plus de 1000 langues
aperçu de ma vie sociale:
(2018/09/29) THE BOOK BASH (w/ family and friends) Empty
MessageSujet: Re: (2018/09/29) THE BOOK BASH (w/ family and friends)   (2018/09/29) THE BOOK BASH (w/ family and friends) EmptyDim 30 Déc - 21:19

ding dong it's me
Ah, les humains et cette fameuse manie de vouloir faire la fête sous n'importe quel prétexte. Pourquoi se trouver des excuses, franchement ? C'est ridicule, ridicule je vous dis. Et ils ont l'air si stressé, c'est adorable. Tenez, comme Gabrielle Grayson et son affaire de bouquin. C'est très bien, très très bien,  mais est-ce que ça vaut vraiment de s'inquiéter autant ?

Et d'un autre côté, n'a-t-elle pas raison de s'inquiéter tant ? On ne sait jamais vraiment ce qui peut se passer, non ? Enfin, "on", eux, surtout, les humains. Parce que moi, je sais, je sais tout. Enfin, j'essaye. Je sais qu'elle s'est éclipsée avec la jolie Maggie, je sais aussi que sa mère, Vivian, a un peu abusé du champagne qu'elle a elle-même amené et qu'elle ne va probablement pas tardé à proposer d'allumer un petit joint ou deux pour détendre l'atmosphère because she's funky and cool, je sais qu'Archie, sweet, sweet Archie a dû quitter Clapham pour retrouver sa sœur, que le chat a fait son nid dans les vestes des invité·e·s et que le quartier va être plongé dans le noir incessemment sous peu. Genre, maintenant. Après tout, ce n'est pas juste que seules les colocataires de Gabrielle profitent du champagne et des petits fours. Pourquoi les voisin·e·s n'y auraient pas droit aussi ? Les humains n'ont jamais le temps de rencontrer leurs voisin·e·s, c'est tellement dommage. I'd love to have neighbours. Or like, coworkers, instead of old things that never work the way they're supposed to. There's no time like the present, I guess. To meet the neighbours and get that party on the street.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé


(2018/09/29) THE BOOK BASH (w/ family and friends) Empty
MessageSujet: Re: (2018/09/29) THE BOOK BASH (w/ family and friends)   (2018/09/29) THE BOOK BASH (w/ family and friends) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
(2018/09/29) THE BOOK BASH (w/ family and friends)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 05. A book club ? Yes sir !
» The Great American Bash - 28 juin 2009 (Résultats)
» Family First : II
» The Shield vs Wyatt Family
» 26.11.2018

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ALL TOO WELL :: inner south :: lambeth :: clapham-
Sauter vers: