Partagez | 
 

 (2018/09) one kiss is all it takes (w/ lizzie)

Aller en bas 
Ashley Goldberg


Ashley Goldberg
problem solver
http://alltoowell.forumactif.com/t128-ash-god-said-adam-and-eve-

messages : 130
points : 113
multinicks : gabrielle, grace, hannah et nick
avatar : hstyles
crédits : av@dublín

occupation : étudiant en histoire, barman et babysitter à ses heures perdues (deux jobs qui sont un peu similaires quand on y pense)
lives in : a flat in islington with lizzie
relationship status : spoken for and very happy about it

MessageSujet: (2018/09) one kiss is all it takes (w/ lizzie)   Lun 24 Sep - 0:23


DIM. 23 SEPTEMBRE 2018

La nuit était tombée depuis un moment mais Ashley avait l'impression que le temps s'était arrêté, que la Terre elle-même avait cessé de tourner. C'était extrêmement égocentrique comme sentiment mais il n'était pas en mesure d'avoir le moindre recul sur la situation. C'était un vrai miracle qu'il ait réussi à rentrer chez lui après les révélations de sa mère, laquelle avait cru bon de détruire tout ce qu'ils avaient savamment construit en tant que famille en quelques mots lâchés d'un ton innocent. Ça ne l'était pas, ça ne pouvait pas l'être, pas après vingt-cinq ans. On ne revenait pas dans la vie des gens comme ça, comme une envie d'aller au pub. Non, ce n'était même pas une question de retour. Son père biologique, peu importe son nom, ce qu'il faisait de sa vie et ce qu'il était devenu en ce quart de siècle de silence, ce type n'avait jamais fait partie de sa vie. Pourquoi maintenant, pourquoi si tard, pourquoi comme ça. Pourquoi, pourquoi, pourquoi.

La question avait raisonné dans sa tête en un écho insupportable tout l'après-midi, refrain entêtant qui ne le quittait pas. Ashley avait tenté de le noyer d'abord dans un énième documentaire mais même Netflix et la totalité de son catalogue n'aurait pas pu effacer, même temporairement, ce mystère cruel qui lui retournait le cerveau. Sitôt la porte de son appartement refermée, il s'était installé, affalé plutôt, sur le canapé sans prendre la peine d'enlever ses chaussures ni sa veste. Machinalement, il avait allumé la télévision, lancé le premier item que lui avait proposé la célèbre plateforme dans l'espoir naïf que cela suffise à le distraire, à le bercer loin de ses pensées qui s'entrechoquaient avec vigueur. Combien de temps était-il resté, planté là, le regard dans le vide et la bouche tordue par un pli amer ? Ashley n'aurait su le dire. Lizzie avait sans doute la réponse à cette question-là. Lizzie qu'il avait presque oublié, un moment, un long moment, obsédé par cette question. Pourquoi.

Enfoui dans la poche intérieure de sa veste, son téléphone vibra, l'arrachant du même temps à sa torpeur. Ashley sursauta, clignant des yeux, désorienté, paumé ─ ah, l'ironie. « Bloody hell » marmonna-t-il devant le visage presque souriant de sa mère qu'affichait l'écran. Il refusa l'appel sans une seule seconde d'hésitation et quitta le canapé, plus engourdi qu'il n'aurait su le prédire. Après avoir manqué de s'étaler une nouvelle fois sur le canapé, il parvint, non sans mal, à se défaire de sa veste dans laquelle il abandonne également le téléphone. « Lizzie ? » lança-t-il depuis l'entrée. Il n'était pas dans ses habitudes de s'éclipser sans un mot ─ écrit ou murmuré à son oreille ─ en temps normal, alors aujourd'hui, of all days ? L'idée, terrible et perturbante, qu'il ait pu la blesser en l'ignorant tout ce temps lui traversa l'esprit et il ferma les yeux, accroché au portemanteau comme l'aurait fait un homme à la mer avec à une bouée. C'était idiot, vraiment, mais ces derniers temps, tout ce qu'il connaissait et chérissait partait à la dérive. Son groupe d'amis d'abord, disloqué depuis la rupture entre Qasim et Hannah. Sa famille ensuite, sa mère surtout et ses révélations inattendues. Il ne pouvait pas laisser quoi que ce soit d'autre s'effondrer ─ surtout pas ce qu'il vivait avec Lizzie.
Revenir en haut Aller en bas
Lizzie Grayson


Lizzie Grayson
problem solver
http://alltoowell.forumactif.com/t137-lizzie-nothing-feels-bette

messages : 335
points : 326
multinicks : farah, jordan, souhir et summer
avatar : chloë moretz
crédits : dreams (avatar)

occupation : youtuber (reviews on Mondays, free format on Fridays) and daily vlogger (but not on weekends)
lives in : a three-room flat in Islington with her boyfriend, since mid-November
relationship status : in a relationship w/ Ashley (aka Dorkash and all possible names starting with Ash)


→ CONNECT WITH ME
disponibilités de rp: yasss (1/2)
préférences de rp: frenglish
aperçu de ma vie sociale:
MessageSujet: Re: (2018/09) one kiss is all it takes (w/ lizzie)   Dim 30 Sep - 2:01

L'après-midi a été longue. Longue et calme. It felt like forever. Et la soirée promet de l'être aussi. Ashley a choisi le silence. Dès que nous sommes rentrés, il a trouvé sa place sur le canapé, devant la télé, comme dans un état second. Je ne sais pas ce qu'il traverse, j'essaie d'imaginer, mais je ne peux pas vraiment comprendre. Même Google ne saurait me dire la procédure à suivre. Alors j'ai décidé juste d'attendre. Attendre qu'il retrouve l'usage des mots. Attendre qu'il veuille bien parler de ce qui s'est passé avec sa mère. Ou attendre qu'il refuse d'en discuter. Attendre que je puisse lui montrer des puns, des vidéos et photos de bébés et animaux too cute for their own sake ou trouver n'importe quel autre moyen de le faire penser à autre chose and make it all better, even just for a bit.

Je me suis donc réfugiée dans sa chambre, en tâchant de m'occuper. Pas de vidéo à monter, j'ai passé donc l'après-midi étalée sur le lit, à binger une série plutôt ridicule aux premiers abords mais qui a tout de même réussi à m'accrocher. Autant qu'une série peut le faire dans ces circonstances. Je garde une oreille sans écouteur, à l'affût du moindre bruit. Entre les épisodes, je me lève pour vérifier si Ash est toujours là, s'il est sorti de sa torpeur. Mais il reste là, sur le canapé, dans la même position, à regarder un documentaire puis un autre et un autre, avec la même indifférence.

La journée a démarré normalement. Le réveil qui sonne, hitting the snooze, m'enfouir dans les bras de mon petit-ami puis finir par réussir à me lever. Lui qui prépare le café tandis que je passe sous la douche, en vitesse. Je bois mon café, une gorgée par-ci, la jupe enfilée, une gorgée par-là, le haut. Je me maquille alors qu'Ashley sort de la douche. On dirait une routine bien répétée. Pourtant, les matins chez lui ne sont pas toujours les mêmes. Ca dépend des jours, des humeurs. But I guess it is waking up next to the same person everyday, and having to share a small space with them. But it works and it's not boring, and I quite enjoy it. Même si je suis toujours frustrée par la cuisine trop petite, la penderie qui, à un moment, va céder sous le poids de mes vêtements de plus en plus nombreux, j'en suis sure. Mais c'est temporaire, nous trouverons bien l'appartement qui nous convient, et ça ira beaucoup mieux. Back on track, nous sommes dimanche et nous avons un brunch prévu avec la mère d'Ashington. Une tradition chez les Goldberg à laquelle je suis conviée à prendre part. J'en ai raté quelques uns mais la plupart des dimanches je suis présente, entre mère et fils, and both seem happy to have me. Nous rejoignons donc Ava à l'heure prévue, à la table habituelle. Notre commande arrive, et au détour d'un « Could you pass me the salt, dear? », elle lâche les mots qui n'ont rien à faire dans une conversation de simple catching up, un dimanche, autour d'un brunch. Bon, j'ai bien annoncé à mon jumeau que j'emménageais bientôt avec mon petit-ami, sur le ton de la conversation, avant de mordre dans un burger. Mais tout d'abord, mon frère sait qui est Ashley et le connaît, et ce n'était pas non plus la nouvelle la plus inattendue ever. Ash, lui, ne connaît pas son père et n'était pas au courant que sa mère était en contact avec lui. Je ne pense pas, en tout cas. Alors oui, non, sa mère n'a pas décidé d'emménager avec lui - c'était une mauvaise analogie, en fait, the thing with my brother, nevermind. The fact of the matter is : annoncer à son fils que son père that he doesn't really know voulait revenir dans sa vie is definitely not brunch talk material. S'en suit un silence pesant, Ashley qui quitte la table sans dire mot, moi qui ne sais quoi faire à part prendre nos affaires, dire au revoir awkwardly, et lui courir après, et puis le trajet de retour le plus silencieux de toute ma vie. Que dire après tout ça ? Il n'y a rien à dire. Tout à écouter. Encore faut-il qu'il me parle.

Le deuxième épisode de la saison 2 d'American Vandal démarre à peine quand mon oreille de garde se trouve enfin utile. « Lizzie ? » Je me défais de mon écouteur gauche et crie en réponse « Bedroom! », tout en me levant. Je rajoute en quittant la pièce : « Now that was dumb, nevermind, I'm right here. » A ma surprise, il a quitté le canapé et s'accroche au portemanteau, après avoir enlevé sa veste. That's progress. « Look who's up! », je m'exclame, un sourire aux lèvres qui, j'espère, cache une bonne partie de l'inquiétude qui n'a cessé de grandir, épisode après épisode. And that was a nine-episode binge. « I was beginning to worry that you liked Netflix better than me. » J'avance vers lui, avec précaution, et une pensée qui me traverse soudain l'esprit. Peut-être qu'il a besoin d'être seul ? Genre VRAIMENT seul ? Pas comme ces résultats trouvés sur Google, qui parlent plus de pères malades ou morts and how that generally leads to distance and breakups. Mais genre seul chez lui. Même si ce n'est pas dans ses habitudes, c'est une possibilité. « For real, though. How are you feeling? Do you need to be on your own or something? Cause I can go spend the night at my parents', I totally get it if you need some time alone for a bit. »

_________________

Running like a river trying to find the ocean, Flowers in the concrete. Climbing over fences, blooming in the shadows, Places that you can't see. Coming through the melody when the night bird sings. Love is a wild thing. ♪


Dernière édition par Lizzie Grayson le Sam 6 Oct - 13:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ashley Goldberg


Ashley Goldberg
problem solver
http://alltoowell.forumactif.com/t128-ash-god-said-adam-and-eve-

messages : 130
points : 113
multinicks : gabrielle, grace, hannah et nick
avatar : hstyles
crédits : av@dublín

occupation : étudiant en histoire, barman et babysitter à ses heures perdues (deux jobs qui sont un peu similaires quand on y pense)
lives in : a flat in islington with lizzie
relationship status : spoken for and very happy about it

MessageSujet: Re: (2018/09) one kiss is all it takes (w/ lizzie)   Ven 5 Oct - 2:50

Entendre la voix de sa petite amie le rassura presque instantanément, ce qui en disait très long sur la place qu'elle avait naturellement prise dans sa vie, bien avant tout virage romantique d'ailleurs. La faute à Lille, à la distance entre ses proches et lui, à cette rupture dont il avait eu du mal à se remettre. Il n'était sans doute pas prêt à remercier Sophia non plus mais force était d'admettre que cette histoire-là ─ et sa fin, surtout ─ lui avait permis de trouver de nouveaux repères. Et sans Lizzie, actuellement, Ashley ignorait totalement ce qui aurait pu se passer cet après-midi, ni vraiment s'il aurait pu retrouver le chemin de son appartement. Il se laissait rarement déstabiliser à ce point mais lorsque ses craintes et ses doutes, plus irrationnels les uns que les autres, prenaient le pas sur le reste, il avait la fâcheuse tendance de tourner le dos, tant mentalement que physiquement, à tout ce qui pouvait se passer autour de lui. Mais Lizzie était là, toujours là, et il se sentait infiniment soulagé qu'elle soit restée malgré le léger incident de leur brunch avec sa mère. En la voyant approcher, il parvint même à esquisser un sourire, pâle copie sans grande chaleur de celui qu'elle lui offrit. « I was beginning to worry that you liked Netflix better than me » lança-t-elle en s'approchant prudemment. Ashley secoua la tête, une main tendue dans sa direction, bien plus crispé qu'il ne l'aurait voulu. « Never » Un rien trop solennel, peut-être ? Ashley faisait rarement dans la demi-mesure mais il était secrètement ravi qu'elle ne l'ait pas noyé sous une déferlante de sollicitude, une sollicitude qu'il n'était pas certain de vouloir d'ailleurs, pas encore du moins. C'était trop frais, trop bouleversant pour avoir les idées claires et- « For real, though. How are you feeling? » Ah, évidemment. Évidemment que la question allait finir par émerger, d'une manière ou d'une autre, parce que c'était Lizzie, parce qu'elle avait certainement vu et entendu plus que lui n'avait enregistré, parce qu'elle s'inquiétait certainement plus que son sourire ne l'avait laissé supposer jusque-là. Ashley fronça les sourcils, d'abord sans comprendre la suite, incapable de réfléchir. Un faible « what » lui échappa et il cligna des paupières plusieurs fois, comme si cela pouvait effacer la fatigue qui pointait le bout de son nez et, globalement, ces douze dernières heures. Si il avait su que ce fameux déjeuner tournerait au mélodrame familial, Ashley aurait probablement cédé à la tentation de passer toute la journée au lit, Lizzie à portée de bras. Lizzie, toujours pleine de bonté, de raison aussi. Le reste de ses mots lui parvint, finalement, trouvant doucement un sens dans son cerveau fatigué. « I don't » lâcha-t-il brutalement. Trop brutalement, sans doute. « Need time alone, that is. I'd get if you wanted out because it's definitely not something you signed up for, I can call Al if you wanna go home but I think- » Il baissa les yeux sans très bien savoir où il allait avec cette déclaration, incapable de choisir les bons mots, la bonne explication. « I just need to stay here, with you, if that's ok » finit-il par articuler, non sans difficultés, la gorge si serrée que respirer semblait compliqué.

_________________
(love is a wild thing)
running like a river trying to find the ocean, flowers in the concrete, climbing over fences, blooming in the shadows, places that you can't see, coming through the melody when the night bird sings. love is a wild thing. oh, i can feel it, magic in your fingertips and i can hear it in the words coming off your lips.
Revenir en haut Aller en bas
Lizzie Grayson


Lizzie Grayson
problem solver
http://alltoowell.forumactif.com/t137-lizzie-nothing-feels-bette

messages : 335
points : 326
multinicks : farah, jordan, souhir et summer
avatar : chloë moretz
crédits : dreams (avatar)

occupation : youtuber (reviews on Mondays, free format on Fridays) and daily vlogger (but not on weekends)
lives in : a three-room flat in Islington with her boyfriend, since mid-November
relationship status : in a relationship w/ Ashley (aka Dorkash and all possible names starting with Ash)


→ CONNECT WITH ME
disponibilités de rp: yasss (1/2)
préférences de rp: frenglish
aperçu de ma vie sociale:
MessageSujet: Re: (2018/09) one kiss is all it takes (w/ lizzie)   Dim 2 Déc - 19:17

Un faible sourire se dessine sur ses lèvres alors que j'avance. Il secoue la tête et tend sa main vers moi. Je la prends et la caresse en approchant un peu plus. « Never », me répond-il. C'est déjà ça, but still. Il peut ne pas préférer Netflix à ma compagnie mais avoir besoin d'espace to process all of this, sans moi ni personne. Et il vaut mieux que je le sache. Communication is key.

Il semble se passer une éternité entre le moment où je pose la question et le moment où il commence à articuler une réponse. Il est ici, présent, sa main serre la mienne, ses yeux sont sur moi, mais il n'est pas vraiment là, pendant quelques instants. Il a l'air livré à ses pensées, qui l'emmènent je ne sais où. Ce qui est tout à fait compréhensible et acceptable au vu de la situation. And really, je ne lui en voudrais pas de me demander de partir. I mean, I do believe and hope we could get through anything together, donc je serais frustrée de ne pas pouvoir être là pour lui. Mais je respecterais qu'il ait besoin de temps pour réfléchir. « What ? », réagit-il enfin. Il semble confus. Je le regarde sans savoir si c'est ma question qui l'a quelque peu froissé ou s'il n'a juste rien entendu. Il cligne des yeux, comme un enfant, et je ressens soudain le besoin de le prendre dans mes bras et de le protéger de tous les malheurs du monde. If only I could. Just. Look at him. How could anyone ever want to leave this baby? Makes. No. Sense. « I don't. » Ok, je l'entends dans sa voix, je l'ai vexé. He better not be having doubts that I do like and love him, ce n'est vraiment pas le moment. Ou peut-être que si, c'est justement le moment. He probably keeps circling back to the fact that his father didn't want to be in his life for years. Peut-être que ce qu'il faut que je fasse c'est le rassurer that I'm not leaving ? « Need time alone, that is, reprend-il. I'd get if you wanted out because it's definitely not something you signed up for, I can call Al if you wanna go home but I think- » Je me mords la lèvre pour m'empêcher de l'interrompre. Ses yeux fuient désormais les miens, focalisés sur le sol. « I just need to stay here, with you, if that's ok. » Je libère sa main sur laquelle je traçais des boucles avec mon pouce jusque là et enroule mes bras autour de sa taille.  « Of course. » Je pose ma tête sur son torse. « I love you, and, like, I signed up for you, so. As long as you want me here, I'm not going anywhere, ok? Except, well, tomorrow, 'cause you have classes to go to and I have some filming to do-, je lève la tête vers lui et ajoute, dans une tentative de détendre l'atmosphère, « -and I might go to the bathroom at some point, like human beings do, you know. But other than that, I'm right here. To do whatever you feel like: talk about it, not talk about it, stuff our faces with pasta or crips or whatever. Speaking of which, do you wanna eat something? I got you a burger when I ordered earlier, I could heat it up. Or we could make some pasta, ooooor I don't know. You tell me, babe. »

_________________

Running like a river trying to find the ocean, Flowers in the concrete. Climbing over fences, blooming in the shadows, Places that you can't see. Coming through the melody when the night bird sings. Love is a wild thing. ♪


Dernière édition par Lizzie Grayson le Ven 4 Jan - 19:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ashley Goldberg


Ashley Goldberg
problem solver
http://alltoowell.forumactif.com/t128-ash-god-said-adam-and-eve-

messages : 130
points : 113
multinicks : gabrielle, grace, hannah et nick
avatar : hstyles
crédits : av@dublín

occupation : étudiant en histoire, barman et babysitter à ses heures perdues (deux jobs qui sont un peu similaires quand on y pense)
lives in : a flat in islington with lizzie
relationship status : spoken for and very happy about it

MessageSujet: Re: (2018/09) one kiss is all it takes (w/ lizzie)   Lun 3 Déc - 20:12

Il savait, objectivement, que sa mère avait des secrets. Il avait aussi conscience qu'elle avait gardé pour elle la vérité concernant son père biologique et qu'elle devait avoir ses raisons. Seulement il était bien différent de se douter de quelque chose et d'y être si violemment confronté. Jusqu'à présent, Ashley avait eu pleinement confiance en sa mère, était profondément convaincu qu'elle ne chercherait jamais à lui faire le moindre mal, pas consciemment du moins. Seulement comment avait-elle pu se dire que lâcher une telle vérité over sunday brunch était une bonne idée ? Comment avait-elle pu penser un seul instant qu'il pourrait réagir autrement qu'il ne l'avait fait ? Et Lizzie, qui avait tout vu. Lizzie qui était encore là, à le couvrir d'un regard inquiet. Il ne la méritait pas, vraiment pas. « I love you, and, like, I signed up for you, so. As long as you want me here, I'm not going anywhere, ok? » Il acquiesça mollement. God, he was so in love with her. « Except, well, tomorrow, 'cause you have classes to go to and I have some filming to do and I might go to the bathroom at some point, like human beings do, you know » Il laissa échapper un bref éclat de rire, secouant la tête, amusé. Leave it to Lizzie to crack a joke at the most perfect time. Il ouvrit la bouche, des bribes de remerciements sur le bout des lèvres, teintées de déclarations d'amour. Il y avait tant de choses qu'il aurait voulu lui dire. Tout ça pour une blague ─ mais c'était plus que ça. C'était bien plus que ça et Ashley le savait très bien. « But other than that, I'm right here. To do whatever you feel like: talk about it, not talk about it, stuff our faces with pasta or crips or whatever. Speaking of which, do you wanna eat something? I got you a burger when I ordered earlier, I could heat it up. Or we could make some pasta, ooooor I don't know. You tell me, babe » Il resta un instant planté là, à l'observer, un sourire éclairant lentement son visage fatigué. « I'm so in love with you Lizzie Grayson, reprit-il après un silence presque trop long, la gorge serrée et la voix rauque, and I'd gladly stuff my face with you but I'll settle for pasta. Cooking might help, with the nerves and everything » Probably not everything, no, mais s'occuper l'esprit et les mains pendant un moment lui ferait du bien.  Il se pencha en avant et effleura son front d'un baiser, avant de gagner la cuisine d'un pas peu assuré.

C'était étrange, tout était semblable à ce qu'il avait quitté le matin même. Tout était à sa place, bien rangé. Deux tasses attendaient sur l'égouttoir d'être remises dans le placard, les plantes n'avaient pas bougé d'un centimètre et pourtant, tout lui semblait étrangement différent. « Do we even have pasta? » marmonna-t-il, refermant le mauvais placard. Comment pouvait-il s'être trompé in his own goddamn kitchen? « Lizzie, you sure we have pasta in here? » reprit-il, plus fort, bien plus nerveusement aussi après une nouvelle déception. Est-ce que sa voix tremblait ? Certainement. Est-ce qu'il allait totalement l'ignorer et prétendre que tout allait bien ? Sans doute, oui.
Revenir en haut Aller en bas
Lizzie Grayson


Lizzie Grayson
problem solver
http://alltoowell.forumactif.com/t137-lizzie-nothing-feels-bette

messages : 335
points : 326
multinicks : farah, jordan, souhir et summer
avatar : chloë moretz
crédits : dreams (avatar)

occupation : youtuber (reviews on Mondays, free format on Fridays) and daily vlogger (but not on weekends)
lives in : a three-room flat in Islington with her boyfriend, since mid-November
relationship status : in a relationship w/ Ashley (aka Dorkash and all possible names starting with Ash)


→ CONNECT WITH ME
disponibilités de rp: yasss (1/2)
préférences de rp: frenglish
aperçu de ma vie sociale:
MessageSujet: Re: (2018/09) one kiss is all it takes (w/ lizzie)   Ven 4 Jan - 22:08

Son rire franc résonne dans l'appartement and I can feel it, I'm beaming. Ce n'est qu'une blague de merde mais ça me fait plaisir de savoir que le temps d'un instant, he didn't think about the whole crappy situation he is in. Il me sourit, comme il le fait when everything is fine, quand il n'y a pas un gros nuage gris au nom de tout ce qui va mal qui menace son ciel. Well, notre ciel. Il me regarde, toujours souriant, sans rien dire. « What? » Ma blague n'était pas THAT clever. Et la perspective d'un burger-frites réchauffé au four ou de pâtes pour le dîner can't make him that happy. « I'm so in love with you Lizzie Grayson. » Mes bras toujours autour de lui, je le serre un peu plus. « And I'd gladly stuff my face with you but I'll settle for pasta », ajoute-t-il. Je ris et dis : « Well, you can always do that after dinner. And phew, what a relief, honestly. Would have been embarrassing if I had been on my own in this love thing. Cause really, in case you didn't realise, I really love you... Ashington ? Asher ? Ashford ? » Je fronce le nez, feignant un oubli momentané. Révolu est le temps où je l'appelais exclusivement par des prénoms autres que le sien pour le taquiner, mais j'ai une bien trop longue liste de noms en Ash- pour me défaire entièrement de cette habitude. And he thinks it's cute, so what the hell? J'affiche une mine désolée peu convaincante. « Sorry, I'm really bad with names when it comes to cute guys. » Je lui souris, voulant faire durer this feel-good break, autant que possible.

« Cooking might help, with the nerves and everything » Retour à la réalité inévitable. J'acquiesce et libère mon petit-ami de mon étreinte. Il dépose un baiser sur mon front avant de se diriger vers la cuisine, non sans un peu de mal. Sitting for hours will do that to a person. Getting shocking news, too. Je le laisse me devancer. De toute façon, that is not a kitchen for two people. Autant le laisser faire, ça lui fera peut-être du bien de s'occuper indeed. Je retourne au coin salon de la pièce, à la recherche de la télécommande. Peut-être mettre la télévision en fond would help, too ? Je l'entends ouvrir un placard puis le fermer. « Do we even have pasta? » me lance-t-il. J'essaie de me remémorer la liste des courses. Oui, normalement, on en a encore. Enfin, je crois. « I'm... almost certain we do? » Un autre placard ouvert et fermé. « Lizzie, you sure we have pasta in here? » Le tremblement que j'entends dans sa voix, plus forte désormais, m'alarme. J'abandonne la télécommande sur le canapé et retourne voir Ashley.  « Hey babe, je pose doucement ma main sur dos, why don't I take care of finding the pasta? Maybe you could get changed in the meantime? »

_________________

Running like a river trying to find the ocean, Flowers in the concrete. Climbing over fences, blooming in the shadows, Places that you can't see. Coming through the melody when the night bird sings. Love is a wild thing. ♪
Revenir en haut Aller en bas
Ashley Goldberg


Ashley Goldberg
problem solver
http://alltoowell.forumactif.com/t128-ash-god-said-adam-and-eve-

messages : 130
points : 113
multinicks : gabrielle, grace, hannah et nick
avatar : hstyles
crédits : av@dublín

occupation : étudiant en histoire, barman et babysitter à ses heures perdues (deux jobs qui sont un peu similaires quand on y pense)
lives in : a flat in islington with lizzie
relationship status : spoken for and very happy about it

MessageSujet: Re: (2018/09) one kiss is all it takes (w/ lizzie)   Mar 26 Fév - 18:13

En cet instant précis, plus grand-chose n'avait de sens et malgré une éducation peu conventionnelle et un sens des normes sociales relativement approximatif, Ashley aimait la stabilité, chérissait ses repères, si étranges pouvaient-ils être. Il avait presque le vertige, tant tout était flou, incertain, bancal. And then there was Lizzie. She could have run, could have decided to give him time and space to process all that bullshit on his own. Could have decided it was too much of a mess to deal with. But she was still here, in his arms. Of course, she was still there. Il n'avait jamais eu le moindre doute à son sujet, excepté durant cette période ô combien perturbante où ils n'avaient partagé qu'une simple amitié, mais il aurait compris, si elle avait décidé de prendre ses distances, même temporairement. L'avoir contre lui était cependant un réconfort dont il n'était pas certain de pouvoir un jour se passer. Pas aujourd'hui, pas demain, sans doute jamais. « I got the same problem, it's tragic » murmura-t-il, un vague sourire aux lèvres. Plaisanter était presque salvateur, comme si une simple blague pouvait l'aider à prétendre que son univers tout entier ne s'était pas écroulé en l'espace d'un brunch.

Et bien vite, les doutes refirent leur apparition, sournois mais puissants. L'impatience, symptôme d'un état général fébrile, faisait trembler ses mains, plissait son front. Les portes des placards claquèrent, résonnant dans la minuscule cuisine comme autant de cris furieux qu'Ashley gardait dans un coin de son cœur. Il ferma les yeux en sentant la main de Lizzie glisser sur son dos. « You're right, you're right, I'm sorry, I'll just- I'm gonna go shower real quick, I'll be right back » lâcha-t-il d'une voix étranglée. Une douche, du calme et du silence, pas sûr que c'était ce dont il avait besoin mais après tout, Ashley n'était pas certain de savoir réellement ce dont il avait besoin à l'heure actuelle. D'une machine à remonter le temps, peut-être, et d'effacer tout ce qu'il avait entendu au cours du brunch.

Lorsqu'il réapparut, quelques instants plus tard, la mine fraîche et les cheveux encore trempés, la tension qui nouait ses épaules semblait avoir disparu. Fake it til you make it and all that jazz. « I think we gonna take a break on the Sunday brunch tradition for a bit » Il se tut, sourcils froncés par-dessus la paire d'assiettes qu'il venait de sortir. Un peu trop autoritaire ? Sans doute, oui. « I mean, I am, taking that break. You can still spend time with my mother if you want, I won't mind » Just a little bit maybe.

_________________
(love is a wild thing)
running like a river trying to find the ocean, flowers in the concrete, climbing over fences, blooming in the shadows, places that you can't see, coming through the melody when the night bird sings. love is a wild thing. oh, i can feel it, magic in your fingertips and i can hear it in the words coming off your lips.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: (2018/09) one kiss is all it takes (w/ lizzie)   

Revenir en haut Aller en bas
 
(2018/09) one kiss is all it takes (w/ lizzie)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Aden | Your kiss it could put creases in the road
» présentation de kiss me
» 18-04-2018
» kiss me a paragraph and i'll reply with a novel ❥ ft. zach
» kiss me passionately ∇ FUK

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ALL TOO WELL :: inner north :: westminster :: soho-
Sauter vers: