Partagez
 

 (2018/08/31) it's such a beautiful night, we're lookin' for something dumb to do (w/ grace)

Aller en bas 
Jordan Grayson


Jordan Grayson
problem solver
http://alltoowell.forumactif.com/t150-jordan-o-and-why-the-blood

messages : 168
points : 159
multinicks : farah, lizzie, souhir et summer
avatar : joe sugg
crédits : valtersen (avatar + gif)
occupation : architect; youtuber (nothing to do with architecture, just a bunch of nonesense since 2011)
lives in : a flat with his best friend, chuck, and his girlfriend, grace, in brixton
relationship status : GRACEd with a lovely fiancée


→ CONNECT WITH ME
disponibilités de rp: revenez plus tard mais n'hésitez pas à me mp si vous voulez un rp (3/3 en cours)
préférences de rp: frenglish
aperçu de ma vie sociale:
(2018/08/31) it's such a beautiful night, we're lookin' for something dumb to do (w/ grace) Empty
MessageSujet: (2018/08/31) it's such a beautiful night, we're lookin' for something dumb to do (w/ grace)   (2018/08/31) it's such a beautiful night, we're lookin' for something dumb to do (w/ grace) EmptyDim 23 Sep - 0:32

« You know what- what would be a really a good idea right now? Let's just go to the beach, it's right there, innit? You love the beach- J'attrape la main de Grace, qui ne se fait pas prier. Alright, to the beach! » Ce serait mentir que de dire que l'on marche tous deux bien droits, alors qu'on quitte la maison des grands-parents de Chuck. On laisse derrière nous nos amis. Quelques uns dorment déjà, les autres boivent encore, mangent, discutent, doing whatever they please, really. La soirée a été longue and fun, so so fun. A really good one, mon meilleur ami et ma cousine did not disappoint. Loved it all, but would have loved it much more si ce n'était pas la fête d'adieu de ma petite-amie.

Adieu, ça paraît plus définitif que ça ne l'est. She's coming back. Really, she is. Je ne peux pas croire autrement ou je risque de ne pas survivre à son départ. Et elle revient au moins pour les vacances de Noël, c'est prévu, c'est certain. That's something to look forward to. J'ai aussi encore des jours de congés, je pourrai aller la voir quand elle ne sera pas trop occupée. Would not want to be a distraction. C'est de son avenir qu'il s'agit, je ne voudrais pas qu'elle fasse le moindre sacrifice for my sake. But anyway. Pour l'instant, elle est encore là, juste à côté de moi, sa main dans la mienne alors qu'on avance vers la plage de Brighton. Elle s'en va demain mais we're here and now, et je compte profiter de chaque minute. « Oh, baby, we forgot something very important, I reckon » je m'exclame, faussement alarmé. Elle y croit, semble se poser sérieusement la question. Je ne fais pas durer le suspens. Je lève l'index, me racle la gorge, très sérieux, et me mets à chanter : « Let's go to the beach-each, let's go get away! They say, what they wanna say. Something 'bout a drink, clink, can't remember what. Are the rest of the words, doesn't matter I'm too drunk! » J'accompagne ma super performance par des hochements de tête bien rythmés, tout aussi impressionnants. Et elle semble s'en amuser en silence, une main sur la bouche. Am I being too loud? Who cares really. C'est l'été et on est à deux pas de la plage. « It's alright, you can applaude and swoon, I know you're dying to », dis-je, prenant un faux air de diva. Dix mois. Et toujours aucune idée how a lad like me got a girl like her. Je rajoute sur le ton de la blague, tout en disant vrai : « I wouldn't recommend literally fainting, though. I'd try and catch you but I wouldn't trust me with trust falls at the moment. » Je ris à la répétition du mot. Funny just gets funnier once you've hit that sweet sweet quite-drunk state. « Thanks baby but I think I'll pass on the fainting. Not one of your fangirls, remember? » J'acquiesce. « I do. But I also remember that you did fit your own description of a fangirl, right? » Je l'attire vers moi, nos mains toujours emmêlées. « There was something about caring about my health, I reckon, my whereabouts, who I'm dating. It's miraculous but it seems, my lady, that you are a fangirl », j'affirme, non sans un sourire. « But it's alright, see, because I'm also a fangirl. Of you. » Je lève sa main pour l'embrasser, avant de me souvenir que nous arrivons à la plage. La plage ? La plage. Où il y a des galets. Mais Grace porte des talons ? Je regarde ses pieds. Grace porte des talons. I'm gonna give her my shoes, that's obvious. Je m'arrête, libère sa main et commence à me déchausser. « I know we talked about this but I'm not going skinny dipping in Brighton, this isn't Italy, it's not in the contract, I'm not doing it » Je secoue la tête, les yeux rivés sur mes pieds et surtout mes chaussures que j'ai du mal à enlever. « No, baby. The beach, the stones. You need my shoes, don't want you to get hurt, alright? We'll leave the skinny dipping to Italy. » Je peine à tenir debout en passant à mes chaussettes mais parviens à m'en débarrasser sans glisser. Un exploit, really. Je souris fièrement. « I can walk barefoot you know, I mean, it sure as hell isn't as nice as Cape Verde but it's ok » J'attrape mes chaussures et chaussettes une à une en acquiesçant et les tends tout de même à Grace qui... est à présent nu-pieds et tourne autour d'elle-même. She's pretty. Je l'observe, fasciné, et souris, comme souvent, whenever she does anything. « See? No need for shoes. I mean, I like your clothes and all but I think I'm gonna stick to stealing hoodies for now. » Je dis aussitôt, avec toujours le bon ordre de priorités : « They do look way better on you, baby. How can they not when you look like that? » Je m'approche d'elle, prends sa main et la fais tourner encore une fois puis dépose un baiser sur ses lèvres. « You sure, though? They're very comfortable shoes », je rajoute, prêt à vanter leurs mérites pour la convaincre. Je les lui montre de plus près, endossant le rôle d'un vendeur. « Top quality. Very good. The socks too. They're cosy and soft. And they come together. The whole set. All for the low low price of zero pounds. Quite a deal, I reckon. » Elle regarde les chaussures quelques instants avant de poser son regard sur moi. « I love you, I love you so much, fuck. » Surpris, agréablement, je lui souris tendrement. Ce n'est pas la première fois, we say it quite often, mais c'est toujours bien à entendre. I love it. And her. Mais l'entendre le dire comme ça, ici, maintenant ? Even more. Good to keep in mind avec tout ce qui nous attend. « You haven't even tried the shoes yet », je m'exclame. Elle ne semble pas comprendre dans un premier temps puis éclate de rire, jusqu'aux larmes. Je sens mon cœur se serrer. They're not just happy tears, I reckon. « I love you, too. So bloody much, I'd move to Paris with you if I could », je rajoute, sincère. I thought about it. Sérieusement. Mais ce travail est trop important pour que je l'abandonne. Je suis sur quelques projets dont un qui me tient particulièrement à cœur. Et personne ne va me garder ma place au chaud, si je pars. J'avais déjà eu l'arrogance et la stupidité de penser qu'après mon année sabbatique, je pourrais rejoindre l'entreprise où j'avais fait mon stage de fin d'année et qui m'avait proposé une embauche. But of course, they found someone else in the meantime. It would be just too dumb de tout laisser pour une année seulement.

À peine ces mots prononcés, voici Grace à mon cou et les chaussures par terre. « I wish you could babe, but your whole life's in London. Mine too. I'm gonna come back, as much as I can. » J’acquiesce, conscient de tout ça. Not sure I'm the one she's trying to convince it's gonna be alright, though. Je la serre dans mes bras. « I'm gonna spend so much time in your bed you won't even see the difference. You might even get sick of me being over all the time, who knows. » Les larmes dans sa voix font monter les miennes. Je prends son visage entre mes mains, un peu maladroitement, et la regarde dans les yeux. « I really don't see how I could ever get sick of you, Gracie. I'm in, you know. And I love you here, I love you in London, I love you in New York, I love you in Paris, I love you everywhere and... wherever ! »

uc.


Dernière édition par Jordan Grayson le Lun 12 Nov - 17:13, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Grace Leroy-Duchesne


Grace Leroy-Duchesne
problem solver
http://alltoowell.forumactif.com/t134-grace-you-ll-understand-wh

messages : 179
points : 167
multinicks : gabrielle, ashley, hannah et nick
avatar : hailee steinfeld
crédits : av/perlman, gifs/myself, lyrics@emily hearn (not walking away)
(2018/08/31) it's such a beautiful night, we're lookin' for something dumb to do (w/ grace) Tumblr_oyardue0r71uoak2fo1_400
occupation : law student, studying abroad for her very last year of uni
mood : clap along if you feel like a home without a roof
lives in : kensington/brixton on the weekends, paris during the week, gotta love your year abroad
relationship status : in love with jordan, engaged and kinda obnoxious about it


→ CONNECT WITH ME
disponibilités de rp:
préférences de rp: basique, fr/en
aperçu de ma vie sociale:
(2018/08/31) it's such a beautiful night, we're lookin' for something dumb to do (w/ grace) Empty
MessageSujet: Re: (2018/08/31) it's such a beautiful night, we're lookin' for something dumb to do (w/ grace)   (2018/08/31) it's such a beautiful night, we're lookin' for something dumb to do (w/ grace) EmptyMer 26 Sep - 1:47

Cette petite fête l'avait vaguement prise au dépourvu, il fallait bien l'admettre, mais une fois la stupeur passée et une coupe de champagne presque lâchée dans sa main par un Chuck clairement très fier de lui, Grace avait fini par se détendre. Un peu trop peut-être. L'alcool n'était pas le seul fautif dans cette histoire, même si les bulles et son verre qui ne semblait jamais vraiment désemplir aidaient grandement. Drunk on champagne and love. Wasn't exactly the worst way to celebrate her very imminent departure. Et dire qu'elle devait tout ça à Lizzie et Chuck, of all people. Dans le cas de Lizzie, ça n'avait rien d'étonnant. Organiser discrètement une fête surprise lui ressemblait parfaitement et si Grace avait imaginé que sa meilleure amie était pour beaucoup dans l'arrangement de ce qui ne devait être qu'une petite soirée en comité restreint, en revanche apprendre que le colocataire de Jordan était également responsable l'avait agréablement surprise. Les choses avaient tant changé, en à peine une année. Un peu moins même but who was counting ─ Grace, that's who. Le temps avait passé bien vite, surtout ces dernières semaines. Trop vite à son goût d'ailleurs mais si cette fête de départ devait être le point d'orgue d'un été aussi rythmé, alors cela lui convenait.

Elle avait beau être entourée d'ami·e·s et consciente qu'elle leur devait bien au moins cinq minutes de son temps, Jordan n'était jamais très loin. Si on lui avait annoncé qu'elle serait, un jour, capable de s'abandonner à ce point à quelqu'un, Grace aurait probablement éclaté de rire. Too many issues, very little trust in herself and especially other people et, après tout, d'après son expérience, aimer pouvait se révéler particulièrement douloureux. Pas avec Jordan pourtant. Aussi cliché que ça pouvait être, tout semblait simple avec lui, qu'il fût question de partir à l'autre bout du monde pour un simple weekend ou de s'isoler quelques instants, loin de tout. « You know what- what would be a really a good idea right now? Let's just go to the beach, it's right there, innit? You love the beach » lança-t-il, certainement après la bière de trop. Elle se mordit la joue pour s'empêcher de rire, lui abandonnant une main de bonne grâce ─ ha, ha, ha. « Alright, to the beach! » Elle lui emboîta le pas, après un dernier coup d'œil autour d'elle pour s'assurer qu'ils ne manqueraient à personne. Les conversations avaient baissé en volume, la musique, réduite à un ronronnement de fond et certain·e·s avaient déjà disparu, profitant certainement de la litterie gracieusement prêté par les grand-parents de Chuck. « Oh, baby, we forgot something very important, I reckon » What? Grace fronça les sourcils, alarmée, mais au moment où elle ouvrit la bouche pour demander ce qu'ils avaient bien pu oublier pour un voyage improvisé à la plage, Jordan reprit, sa mine sérieuse remplacée par ce sourire idiot qui n'en finissait toujours pas de faire chavirer son cœur. « Let's go to the beach-each, let's go get away! They say, what they wanna say. Something 'bout a drink, clink, can't remember what. Are the rest of the words, doesn't matter I'm too drunk! » Amusée et bien trop ivre pour se soucier de qui pouvait bien les entendre ─ et, surtout, qui cet hommage à Nicki Minaj pourrait déranger à une heure pareille ─ Grace masqua son sourire derrière sa main libre, les yeux rivés sur son petit ami. Mieux valait le regarder autant qu'elle le pouvait. Soon, they'd mostly see each other through screens and it definitely wouldn't be the same. « It's alright, you can applaude and swoon, I know you're dying to! I wouldn't recommend literally fainting, though. I'd try and catch you but I wouldn't trust me with trust falls at the moment » Quel idiot, vraiment. « Thanks baby but I think I'll pass on the fainting. Not one of your fangirls, remember? » Tout dépendait des critères, évidemment. « I do » fit-il en acquiesçant et Jordan avait beau être passablement ivre, il renonçait un peu trop facilement. Grace haussa un sourcil, un début de sourire triomphant étirant ses lèvres. Mais, évidemment, c'était trop beau pour être vrai. « But I also remember that you did fit your own description of a fangirl, right? » Well, yes mais elle était un peu trop fière pour l'admettre, même après la coupe de trop. Elle se laissa aller contre lui, consciente qu'il n'en avait probablement pas fini avec cette long-standing private joke. « There was something about caring about my health, I reckon, my whereabouts, who I'm dating. It's miraculous but it seems, my lady, that you are a fangirl » That little shit. Il avait bien trop bonne mémoire à son goût mais elle n'avait pas l'énergie de nier, pas ce soir, pas quand il lui souriait comme ça. Grace laissa échapper un bref ricanement lorsqu'il déposa un bref baiser sur l'un de ses mains, ever so smooth even when he was goofing around.

Il abandonna finalement sa main, préférant s'intéresser soudainement à ses chaussures, ce qui ne rassura guère Grace, compte tenu de l'endroit où il se trouvait. « I know we talked about this but I'm not going skinny dipping in Brighton, this isn't Italy, it's not in the contract, I'm not doing it » Definitely not doing it. Aussi sympathique qu'avait pu être leur été ─ comprendre, presque suffocant et assez peu londonien finalement ─ Brighton, en cette fin août, n'était pas spécialement le lieu rêvé pour un bain de minuit. Par bonheur, Jordan secoua la tête, manifestement d'accord. Oh, thank God. « No, baby. The beach, the stones, fit-il comme si c'était évident. You need my shoes, don't want you to get hurt, alright? We'll leave the skinny dipping to Italy » How was this boy even real? Ils avaient beau être ensemble depuis plus de dix mois ─ dix mois et trois jours but who was counting ─ Grace avait parfois du mal à comprendre ce qu'elle avait pu faire pour le mériter, surtout après ce qu'elle lui avait fait subir l'automne passé. Elle se mordit la lèvre, amusée, avant de se défaire à son tour de ses chaussures, absolument pas adaptées à la moindre balade, surtout pas sur galets. « I can walk barefoot you know, I mean, it sure as hell isn't as nice as Cape Verde but it's ok » souffla-t-elle, effectuant un tour sur elle-même en guise de démonstration. L'exercice n'était certainement pas l'idée du siècle, pas avec une telle alcoolémie, mais elle parvint sans trop de mal à garder son équilibre. « See? No need for shoes. I mean, I like your clothes and all but I think I'm gonna stick to stealing hoodies for now » Chose qu'elle n'aurait probablement pas avoué si facilement quelques mois plus tôt, avec ou sans alcool. « They do look way better on you, baby. How can they not when you look like that? » Quel adorable imbécile. Grace laissa échapper un bref ricanement, tournant sur elle-même une fois de plus avec un sourire dont elle ne pouvait se débarrasser à ses côtés. « You sure, though? They're very comfortable shoes » Elle acquiesça, avec plus de sérieux qu'il n'en fallait, les yeux rivés sur ce visage dont elle voulait mémoriser chaque angle, chaque courbe, chaque détail, avant le grand départ. C'était idiot, c'était niais, et elle aurait tout loisir de le regarder en quelques clics ─ one of the perks of having an Internet-famous boyfriend ─ mais ce serait différent, très différent. Et Grace ignorait encore comment tout ça fonctionnerait, ni même si ça réussirait à fonctionner at all, mais elle était curieusement confiante. « ... Quite a deal, I reckon » conclut-il et elle réalisa qu'elle n'avait absolument rien écouté, which, ok, rude. Elle baissa les yeux un instant sur les chaussures qu'il lui présentait, si fier de lui ─ what an idiot, oh my ─ avant de se redresser, les yeux brillants. « I love you, lâcha-t-elle, sans transition, I love you so much, fuck » Ça non plus, elle n'aurait sans doute pas réussi à le dire, à lui ou à qui que ce soit d'autre, Lizzie exceptée, avant Jordan et leur relation, et tous les épineux problèmes qu'il était parvenu à démêler avec force de patience et de tendresse. Elle se demandait régulièrement ce qu'elle avait bien pu faire pour le mériter, dans cette vie ou dans une autre. Faire confiance à quelqu'un d'autre était un exercice compliqué et s'abandonner, plus délicat encore. Pourtant, avec Jordan, tout semblait si simple. Si simple que c'en était encore effrayant, de temps à autres.

« You haven't even tried the shoes yet » What? Grace fronça les sourcils sans comprendre, avant de baisser à nouveau les yeux et d'éclater de rire, des larmes dans la gorge et sur ses joues. « And I love you, too » Elle ferma les yeux, décidée à enregistrer ces cinq petits mots dans un coin de sa tête, en sécurité, pour les soirs de solitude et les moments de doute. Mais il s'agissait de Jordan et il ne faisait pas vraiment dans la demi-mesure. « So bloody much, I'd move to Paris with you if I could » Oh boy. Fébrile, Grace rouvrit les yeux et lâcha sans ménagement ses escarpins sur les galets avant d'enlacer son petit ami. « I wish you could babe, souffla-t-elle dans son cou, but your whole life's in London. Mine too. I'm gonna come back, as much as I can. I'm gonna spend so much time in your bed you won't even see the difference. You might even get sick of me being over all the time, who knows » Sa voix tremblait bien trop pour que la plaisanterie soit réussie mais Grace était têtue et elle était déterminée à ce que cette soirée se passe bien. Elle aurait le temps de pleurer, plus tard. Demain, par exemple. Sauf s'il se mettait à pleurer lui aussi. Grace étouffa un sanglot, à mi-chemin entre la plainte et l'éclat de rire, étranglé par l'émotion. Elle se laissa aller contre les mains qui serraient son visage, se tournant brièvement pour embrasser la paume la plus proche.  « I really don't see how I could ever get sick of you, Gracie » It was mostly a joke but yes, ok, it was always nice to hear that. « I'm in, you know. And I love you here, I love you in London, I love you in New York, I love you in Paris, I love you everywhere and... wherever ! » Son cœur s'affola un peu plus et elle s'accrocha à ses poignets avec toute la vivacité de ses quelques verres de prosecco. « I don't know that song but- but I'm in too, you know that, right? I'm not, like, running away or anything. This is- it's just one small, small year and then I'll be back and I'll be around all the goddamn time » Forever maybe. Probably. /uc

Revenir en haut Aller en bas
 
(2018/08/31) it's such a beautiful night, we're lookin' for something dumb to do (w/ grace)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Beautiful night at the cemetery (Pv Jezy)
» It's a beautiful night, isn't it ?
» 01. life is beautiful ? …Maybe ! Pv. Finn
» Live Fast, Die Young and Make a Beautiful Corpse - Anastasia Vanderbilt ❀
» beautiful dream

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ALL TOO WELL :: we got the world :: somewhere else in the uk :: brighton-
Sauter vers: