Partagez | 
 

 lizzie ☀ nothing feels better

Aller en bas 
avatar


Lizzie Grayson
problem solver
http://alltoowell.forumactif.com/t137-lizzie-nothing-feels-bette

messages : 300
points : 296
multinicks : farah, jordan, souhir et summer
avatar : chloë moretz
crédits : dreams (avatar)

occupation : youtuber (reviews on Mondays, free format on Fridays) and daily vlogger (but not on weekends)
lives in : a three-room flat in Islington with her boyfriend, since mid-November
relationship status : in a relationship w/ Ashley (aka Dorkash and all possible names starting with Ash)


→ CONNECT WITH ME
disponibilités de rp: yasss (1/2)
préférences de rp: frenglish
aperçu de ma vie sociale:
MessageSujet: lizzie ☀ nothing feels better   Sam 22 Sep - 22:09

lizzie julia grayson
in a perfect world, we'd be able to keysmash out loud
surnom(s) : Liz pour sa famille et ses amis. Lizziekins pour son petit-ami, parmi d'autres pet names.
date et lieu de naissance :05/06/1993 à Londres, Royaume-Uni.
nationalité(s) : anglaise (et britannique).
lieu de résidence : officiellement Kensington, maison familiale avec mum, dad et Jon, her twin brother, mais elle passe la plupart de ses nuits chez son petit-ami, avec qui elle prévoit d'emménager. The flat hunt is still going, at the moment.
occupation : youtubeuse à temps plein. Elle a une main channel où elle fait des reviews de films, livres, séries et disques le lundi et des vidéos comédie et dramédie le jeudi. Elle tient également une chaîne de vlogs où elle poste tous les jours sauf le week-end.
statut : en couple with a dork that goes by the alias of Ashley Goldberg.
orientation sexuelle : hétérosexuelle.
caractéristique(s) physique(s) : un mètre soixante-trois sans talons, des cheveux qui changent constamment de longueur (vive les extensions) et une caméra souvent à la main.

I just wanna know you better now

→ un animal ? un chien ; La famille en a d'ailleurs deux, Fred et George, des labradors, un chocolat et un vanille. Ils ont bien grandi mais ils restent tout mignons et adorables.
→ une saison ? ça change, cOMME LES SAISONS. She does get excited about fall.
→ un objet ? une caméra.
→ une couleur ? tout comme les saisons, ça change par périodes. She's into blue en ce moment.
→ un chiffre ? le 7, peut-être ?
→ un endroit ? Lille.
→ une odeur ? celle du café fraîchement préparé.
→ un plat ? est-ce que le fromage compte comme plat ? Sinon pasta with cheese on top, like a lot of cheese. Ou pizza with a ton shit of cheese ? Possible d'avoir les deux ?
→ un dessert ? gâteau au chocolat noir et aux framboises, de préférence préparé par son frère, Christopher. c'est le meilleur.
→ une boisson ? caféééééé.
→ une chanson ? impossible d'en choisir UNE.
→ une série tv, un film, un livre ? Friends.
→ une maison de poudlard ? Hufflepuff by choice.
→ un superhéros ? The Flash.
→ un site web ? Netflix.
→ une application ? Instagram.
→ un emoji ? ou
→ un hobby ? not gonna state the obvious, genre binger des trucs sur Netflix, lire, se perdre sur Youtube, passer du temps avec les siens, zoner sur Tumblr, découvrir de nouvelles chansons. Sooooo, essayer de nouveaux coffee shops et restaurants, I guess ? #acertifiedfoodie
→ une mauvaise habitude ? se mêler de la vie amoureuse de ses proches ? Ne pas savoir se taire ? Mais elle fait des efforts, okkkkk.
→ une injure ? damn ou shit.

dreams
on n'oublie pas le joueur derrière l'écran
âge : 25 ans.
localisation : France, most of the time.
chanson/film/série du moment : Kacey Musgraves' music, I guess???? yOU'RE MY GOLDEN HOUUUUUUR ♪ Et puis To All The Boys I've Loved Before, bc duh.
"and that's how I met ATW" : demandez à Souhir Aoun.
français, english ou frenglish ? frenglish pour les rps, english pour les répliques. Et sinon arafrenglish over all, like in life in general.
avatar : Chloë Grace Moretz.
crédits : gif hunt sur Tumblr.
groupe : don't worry about it
scénario, pré-lien ou inventé ? scénario à la base, genre ages ago, si vous voulez l'histoire entière bON BEN VOUS L'AUREZ PAS ICI PARCE QUE FLEMME
un mot de fin : alkjsojdoifjofij.

_________________
Running like a river trying to find the ocean, Flowers in the concrete. Climbing over fences, blooming in the shadows, Places that you can't see. Coming through the melody when the night bird sings. Love is a wild thing. ♪


Dernière édition par Lizzie Grayson le Sam 22 Sep - 22:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Lizzie Grayson
problem solver
http://alltoowell.forumactif.com/t137-lizzie-nothing-feels-bette

messages : 300
points : 296
multinicks : farah, jordan, souhir et summer
avatar : chloë moretz
crédits : dreams (avatar)

occupation : youtuber (reviews on Mondays, free format on Fridays) and daily vlogger (but not on weekends)
lives in : a three-room flat in Islington with her boyfriend, since mid-November
relationship status : in a relationship w/ Ashley (aka Dorkash and all possible names starting with Ash)


→ CONNECT WITH ME
disponibilités de rp: yasss (1/2)
préférences de rp: frenglish
aperçu de ma vie sociale:
MessageSujet: Re: lizzie ☀ nothing feels better   Sam 22 Sep - 22:10

a memory from the house that built me
mai 2017
Il fait moche, pourtant, je suis installée en terrasse, lunettes de soleil sur les yeux, un sourire aux lèvres. C'est mon dernier jour dans cette ville que j'appelle "my second home" depuis quelques mois déjà, et c'est ainsi que je l'ai scénarisé dans ma tête. Et damn it, il en sera ainsi. Moi, la terrasse de mon café préféré, un mocha with whipped-cream on top, et un arrière-goût de mélancolie.

Je déguste ma boisson en regardant les gens passer sur la Grand Place. Certains se pressent, traînant des valises qui roulent difficilement sur les pavés lillois. D'autres se promènent, sans doute espérant avoir un peu de soleil. C'est la première fois que je me pose ici un dimanche après-midi. Une première pour une dernière.

Ah, Lille, I will miss you. En soit, ce n'est pas un adieu. La ville est à deux heures de Londres, je peux revenir visiter. Mais c'est un chapitre de ma vie qui se termine, un season finale que je ne suis pas prête à affronter après l'avoir attendu avec impatience. Je repense à mes nouveaux amis, j'en recroiserai quelques uns ici et là sans doute. Mais ce ne sera pas pareil. Le groupe qu'on a été pendant six mois ne se reformera plus. On n'aura plus un but commun qui nous met dans la même galère, nous réunit, nous soude. Je sens une boule se nouer dans ma gorge. Et c'est comme si une main à l'intérieur de corps me serre le larynx et me tire vers le bas, le fond, tout au fond. Je manque d'air et les larmes me montent aux yeux. Je les laisse couler puis inspire profondément. This is fucking weird, stop. Now.

Je respire, lentement. Oui, je veux rester. J'ai passé un bon moment, fait de belles rencontres, vécu pour la première fois quelque part seule. Et j'ai réussi, même si c'était dur au début. Mais je veux rentrer aussi, retrouver ma famille, ma meilleure amie, ma ville. Je veux mon ancienne vie et la nouvelle à la fois. C'est paradoxal, and yet... Cette expérience m'a enrichie et en rentrant, j'emmène un bout d'ici avec moi.

Je jette un coup d'oeil à l'heure sur mon téléphone. It's time. Je finis mon mocha, attrappe mon sac à dos et me lève. I'm going back home.

De ma fenêtre, je regarde la foule qui se densifie. Je laisse l'Eurostar se vider, avant de prendre mes affaires et d'y aller. Mais impossible pour moi d'attendre bien longtemps, j'ai hâte d'être à la maison. My real home. J'arrive à éviter la bouscule à la descente mais une fois sur le quai, je me retrouve prise dans le courant de la cohue. Au fur et à mesure, je me cale sur le rythme changeant des personnes autour de moi. Plus on avance, plus les arrêts sont fréquents. Un homme aux cheveux grisant s'arrête subitement à ma droite. Une jeune femme saute à son cou alors que deux enfants qui me rappellent James et Charlie, mes neveux, serrent les jambes de celui qui semble être leur père. Je souris et continue mon chemin. Ma mélancolie de ce matin a laissé place à l'excitation et l'impatience. Dans quelques minutes, je vais retrouver les miens. Ma folle et très grande famille, digne des Weasley, mais en version blonde et, well, riche. Je les imagine déjà en train de m'attendre, arrivés si nombreux que ceux qui les aperçoivent à Saint-Pancras doivent se demander s'il ne s'agit pas d'une secte or some shit. Et puis, il y aura Grace, ma soeur de coeur et non de sang - mais c'est tout comme - une brune dans un champ de blé.

Dans la masse de gens, je cherche mon champ et ma brune, sans réellement trouver. Peut-être qu'ils se sont éparpillés pour essayer de me trouver plus vite ? Hum. Je continue d'avancer à l'affût du moindre signe d'une tignasse que je reconnais. C'est finalement une banderole qui attire mon œil. Les paillettes, l'écriture, je reconnais immédiatement la griffe de ma grande sœur, si adorable, mais à te foutre une honte monumentale quand elle vient te chercher quelque part. Mais quand tu grandis avec six frères et soeurs et des parents qui t'aiment inconditionnellement et s'incrustent dans pratiquement tout ce que tu fais, tu développes une immunité extraordinaire à l'humiliation publique. Un sourire aux lèvres, je vais dans sa direction. Avant même que je ne la vois, j'entends sa voix : «  Lizziiiiie! Ouhou, Lizzie! »

J'arrive enfin devant elle et mon sourire s'agrandit. «  Very low-key banner, I love it. » Je me jette dans ses bras, abandonnant ma valise quelques instants. L'odeur de la lavande chatouille mon nez, ça doit être son nouveau shampoing no poo. Le parfum n'est pas dérangeant, il en devient même plaisant tant je suis contente de retrouver celle qui le porte. «  I missed you SO MUCH, big sis! » Je libère Jane de mon étreinte et l’inonde immédiatement de questions, surexcitée. «  How are you? How you've been? Like for real, you gotta tell me what did I miss lately? I wanna know EVERYTHING and we've got plenty of time. Oh God, I'm so happy to see you, and, like, know that I'm staying this time, although I'm gonna miss Lille. Anyway, where's everyone? I have so many hugs to give, even to Jon. Missed that little shit, too, obviously. It feels so good to be home!! »

***


septembre 2017
J'aurais dû annuler, sans aucun doute. But I didn't. And I'm not going to. J'étais pourtant sérieuse, hier soir, quand je me suis promis que je garderais mes distances. J'ai fait exprès de laisser la chemise fleurie bleue sur le pouf, bien en évidence dans ma chambre. « Qu'elle me serve de leçon ! » je me disais encore tôt ce matin, avant d'aller rejoindre des amis. Pourtant, je ne me suis pas fait longtemps prier par Asherston pour accepter de manger chez lui ce soir. Enfin, il n'aura fallu que quatre petits mots, really : « I wanna see you. » Parce que non, il m'a assuré, ce n'est pas pour rattraper notre raté de la veille qu'il m'invite. Et je n'ai pas résisté. Si je ne le connaissais pas, j'aurais pu mettre en doute sa parole. But he cares, I know he does. Pas in the way que je le voudrais, certes, mais bon. I'll take what I can get. Parce que oui, mesdames et messieurs, apparemment, j'ai complètement perdu la tête à cause d'un garçon qui n'est qu'un ami et que j'ai rencontré il y a seulement un an. Lovely, isn't it? Truly the best. Fraîchement rentrée de vacances familiales en Floride - toute la famille va bien, on est passés tout juste avant Irma, toutes mes pensées aux victimes que l'ouragan a fait - j'ai décidé que c'était une bonne idée d'aller voir Ash au bar où il travaille sans prévenir à l'avance. Parce qu'évidemment, dans mon esprit, il m'aurait signalé son absence sinon, like I was his girlfriend or something. Et encore. Pour être honnête, de toutes mes relations, I never expected or cared to know where my freaking boyfriend was at all times. Bref. J'ai mis la stupide chemise bleue - qui me regarde en ce moment même en me jugeant sévèrement pendant que je me change - et j'ai pris le cadeau que je lui ai ramené de mon voyage. Spoiler alert, c'est la même chemise. Because I'm a fucking dork who thought it would be funny. Et ce n'est qu'à quelques minutes de mon arrivée au bar que j'ai eu la présence d'esprit de demander à Ashington s'il y était... only to discover - avant même qu'il ne réagisse, merci my Facebook feed - qu'en fait, non, il était sorti avec des amis. Et puis il m'a répondu et s'est excusé maintes et maintes fois, alors que j'étais l'idiote qui avait débarqué sans prévenir. Je suis donc rentrée, avec l'envie de me cacher sous terre. A la maison, j'ai trouvé refuge dans un binge-watching de CSI et cherché le réconfort dans des tonnes de popcorn et bonbons. J'ai bu beaucoup d'eau, aussi, which did not help. Et puis j'ai mal dormi, et pas seulement à cause du mélange douteux. An eventful night dont j'ai tiré exactement zéro leçons.

Je passe un coup de brosse dans mes cheveux, sous l'oeil de la chemise. « Yes, well, I'd like to see you try and say no to a hot shirt you like. » Je parle à un vêtement, tout va bien. Je descends - without the judging shirt, j'ai choisi de mettre un t-shirt blanc simple avec ma paire de jeans et mes baskets, going for the not trying too hard but still looking cute look -, croise ma mère sur le pas de la porte. Je lui claque une bise sur la joue et lui annonce qu'en fin de compte, je ne mange pas à la maison, avant de courir jusqu'à mon Uber. Pas de trajet en métro, je n'ai pas envie de me laisser le temps de réfléchir à how bad of an idea this is for my own sake, ni de repenser à ma conversation avec mon frère sur Messenger. Il est persuadé que je devrais demander à mon ami d'être, well, plus qu'un ami. Et, I hate him for this, mais je commence à me dire qu'il a peut-être raison. Maybe we'll be fine, even if he doesn't like me back? Ça ne risque pas d'être pire que maintenant, possibly, maybe? C'est déjà bizarre entre nous depuis que je sais, or rather que j'ai accepté mes sentiments. Même si, come think of it, les choses ont changé avec notre retour de Lille. Une ville à seulement un Eurostar d'ici mais qui me semble de plus en plus comme un monde parallèle, si lointain. Là-bas, on se voyait tous les jours, à la fac, en dehors. Ash venait chez moi, j'allais chez lui, sans souci, aucun. Je ne me demandais pas pourquoi je voulais le voir, je savais qu'il serait là, tous les jours, et ça m'allait très bien. Mais il a fallu que ça s'arrête un jour. On est rentrés, et c'était étrange de ne plus voir sa tête on a daily basis. Ici, chacun a sa vie, et il faut des raisons pour se retrouver. Mais des amis ont le droit, after all, d'avoir envie de manger ensemble because they miss each other, right? Je peux encore prétendre this is all very friendly for me, nothing more. Je secoue la tête to shake it all off et décide plutôt de faire la conversation à mon chauffeur pour m'occuper. Yes, please, tell me everything about yourself, good sir. J'envoie un rapide message à Ashford pour lui dire que j'arrive dans... « une quinzaine de minutes », me répond mon conducteur. Il s'appelle Jamil et a trois enfants. D'ici la fin de la course, je saurai tout sur eux, et j'en serai ravie.

Postée devant la porte de mon... whatever, je sonne et attends, cœur battant à tout rompre. Cadeau dans une main, boîte de cupcakes dans l'autre, je trouve un peu de réconfort dans l'odeur de nourriture qui a fait son chemin jusqu'au couloir. Je me mords l'intérieur de la joue, hésite. Et puis screw it, j'ai déjà fait ça. Je tends la main jusqu'à la poignée et elle tourne - il ne verrouille toujours pas sa porte, I swear to God, ce garçon. J'inspire un grand coup. Brace yourself, Lizziekins... and don't lose your shit. J'entre, and there he is. Is it weird that I'd recognize his silhouette anywhere? Malgré moi, mes yeux font leur chemin de ses pieds à sa tête, s'attardent sur l'arrière de son cou. So much for friendship. Je m'approche, discrètement, laissant la porte ouverte pour ne pas l'alerter. « Hi stranger-danger », je lâche enfin. J'affiche un grand sourire, alors qu'intérieurement, c'est panique à bord... but in a good way. Asher se retourne, tout aussi souriant, et je sens mon cœur enfler. Il a l'air surpris de me voir. Pas mon organe vital, mais le jeune homme en face de moi. Is that a good or bad surprise? How do I look? Is my effortless cute, cute enough? Does he like it? And the hair? La dernière fois qu'on s'est vus, mes cheveux étaient encore rose pale. Oh, God. Who am I? Parce que je ne me reconnais pas du tout, là.

Peut-être que je n'aurais pas dû tourner la poignée et entrer chez lui sans prévenir, peut-être que je n'aurais pas dû accepté son invitation de venir ce soir, peut-être que je n'aurais pas dû débarquer au bar sans être certaine qu'il serait hier soir. Il y a beaucoup de choses que je n'aurais pas dû faire. Mais je suis là, he looks really good et il m'a manqué. Sans me poser la moindre question, j'avance pour le serrer avec mon bras libre de cupcakes. Which is a bit awkward - il est beaucoup plus grand que moi, j'ai les mains pleines - but it doesn't feel awkward at all at the same time? It feels nice, right. Mais peut-être que c'est juste moi. « Thanks for having me. J'espère que t'es prêt à risquer ta vie, I brought my tools. » D'un signe de tête, j'indique la boîte et lève le sac à sa hauteur. Oui, parce que la blague est que I've been obsessed with killing people, lately. A en croire Ash, du moins. Alors que really, he's been the one killing me all along.

(...)

« Listen, I'm sorry but I think, I mean, I don't think I can do this anymore. » What? Je sens mon rythme cardiaque s'accélérer. Plus vite encore que tout à l'heure. Mon cerveau has yet to grasp what's happening, mais mon corps a l'air d'avoir de l'avance. « I mean, I love our friendship and you're funny and smart and amazing and this, it's the whole issue. Christ, it sounds so dumb. » What? Where is he going with this? Il détourne son regard pour le poser sur le verre dans sa main et se tait quelques instants. Je sens les larmes me monter aux yeux. WHAT. THE. FUCK. What is my body doing? This makes no sense. And HE makes no sense. Qu'est-ce qu'il veut dire par « this » ? Moi ? My behaviour? My- Oh, my God. He knows. « You don't... want to see me anymore? », j'articule difficilement, en concentrant mes efforts pour ne pas laisser couler mes larmes. J'aurais dû partir a couple of minutes ago. « I don't know. It might be for the best, yes. No, please no. I thought it'd be, you know, it'd be ok, that it'd fade away - he knows, he knows, he knows, fucking kill me now - but obviously, I was wrong because I'm still here, thinking about kissing you - what? - and just- I can't do this, I, I'm sorry. I didn't mean to be that creepy friend who's grossly pining after you. » My heart and head are pounding at this point et j'ai l'impression que mes poumons ne savent plus faire leur travail correctement. « Can- can you please elaborate on that? », je demande, à bout de souffle.

« Well, I, mh. As cliché as it sounds, I don't like you like a friend should. » Un frisson me parcourt le corps. Oh my God, oh my God, oh my Gooood. « I thought that maybe it had to do with Lille, because we were always together. Because you reminded me of home and I wasn't, I was, after Soph, I was a mess and you were so- that's, that's not the point. The thing is, I don't think I can do it anymore. » Okay, cool. Great. Awesome. Amazing. Superb. And all the other very positive adjectives that could describe this and I can't think of right now because I'm freaking out. I like him and he likes me. And not just like friends do. Who would've thought? (Grace, Jon, Gaby, Jane, but yeah, no, who?) Quelques larmes m'échappent, par soulagement, I'm guessing ? Je les essuie du revers de la main, he does not need to see them because it's dumb. I'm dumb. We're both dumb. This is all dumb. J'essaie de capter son regard pour lui montrer mon sourire et le rassurer that's it's all good, we're on the same page. I felt it too, back in Lille, and I feel it now. And I can't take this whole situation either. Sauf qu'il reste focalisé sur son verre, comme si c'était à lui qu'il déclarait ses sentiments. But who am I to judge? At least he had the guts to do this. Maybe I should try and be brave, too. Mais voilà qu'il se racle la gorge et se redresse pour reprendre, alors que ses yeux m'évitent toujours : « Us being friends? It's the best and the worst thing that happened to me in years. » Sa voix et ses mots me déchirent le cœur. I can't let him go on without telling him. Mais je ne sais pas comment l'interrompre dans sa lancée. Well, une idée m'a traversé l'esprit, but I don't think it'd be very appropriate? « And I can't, I can't keep on pretending we're fine and everything's normal because all I wanna do is hold your hand and kiss you. » Oh, screw it. Time for a little courage at my end. Poussée par l'adrénaline, j'avance vers lui. « I'm sorry Lizzie, I- I'm sorry. » Je m'arrête à un pas seulement de lui. Il se débarrasse de son verre et il fait bien. « Don't be sorry, okay? Just- Je pose mes mains légèrement tremblantes sur son torse, et la chemise. La chemise, la chemise, la chemise. The one I left at home would love to hear about this. Enfin, je crois ? Je relève la tête vers Ashley, mes yeux dans les siens. Pas littéralement. That would be painful and quite impossible. lean a little, please? Cause I'm not sure I can reach all the way to the top. » Sur la pointe des pieds, je m'accroche à lui pour ne pas perdre mon équilibre. Il a l'air surpris, confused even, et à juste titre. « What are you- I don't- what are you doing? » J'entends mon propre battement de cœur dans mes oreilles et je songe une seconde à m'éloigner. Je redescends sur mes talons et baisse mon regard vers mes mains, toujours sur lui. Maybe I shouldn't do this, maybe we should talk about it first. Maybe. Mais honnêtement, j'en ai marre de faire ce qu'il faut faire plutôt que ce que j'ai envie de faire. Et à en croire ce qu'il vient de me dire, lui aussi. And we happen to want the same thing. Be brave, be fearless, Lizzie. J'inspire et le regarde à nouveau. « You said you wanted to kiss me. So let's just... Je fais glisser ma main vers le haut, jusqu'à son épaule. C'est un peu étrange de le toucher comme ça, sans que ce ne soit un accident, ou pendant une partie de taboo, ou alors qu'on danse avec des amis autour, but I really like it? I don't know, like, let's not be friends for a sec'? To see what it feels like? Cause I wanna kiss you, too. And we'll- » Je me mords la lèvre nerveusement. Mes yeux quittent momentanément les siens pour se poser sur ses lèvres. Goddamn it. « If it goes well, we'll- we'll talk about it. And if not... » L'idée m'attriste un instant - it wouldn't make sense, but it's possible, I guess? - puis je souris timidement en retrouvant son regard et rajoute : « Maybe we could work on it? Cause I, for one, don't think that we should stop seeing each other. »

***


august 2018
« How ironic is it that you're the one who's leaving for France now, babe, though? », je demande, sans vraiment attendre de réponse de ma meilleure amie. La tête enfouie au fond dans l'un de mes placards. Je cherche une robe en particulier dont j'avais absolument oublié l'existence, avant de voir une du même genre sur l'un de mes Tumblr mode préférés. I have to find it, c'est ce que je vais mettre demain soir à la farewell party de Grace, qui est à moitié une surprise. Elle sait qu'on va tous - elle, Jordan, son petit-ami qui est aussi mon cousin, Chuck, le meilleur ami de ce dernier, Jon et moi-même - à Brighton ce week-end avant qu'elle ne quitte le pays. Mais elle n'en sait pas plus. And here's the thing about Grace, she hates surprises. Mais il y a des chances qu'elle aime bien celle-ci. C'est genre lowkey, avec des gens qu'elle aime, with food she enjoys, pas loin de la plage. « I mean, it definitely makes more sense that the half-French goes to study there, rather than the 100 percent British one of us, but still », je continue. « I can't believe that Lace is getting separated again. I'm so very keysmashing at this whole thing at the moment. » Je trouve enfin l'objet de ma quête.  « AHA, found it! » J'examine la robe en sortant du dessing. « Hm... Looked cuter in my mind », je dis à Grace, à l'autre bout de Facetime, en tournant le vêtement vers mon téléphone. « Oh my God, babe. Next week we could be having a similar conversation with you on THE OTHER SIDE OF THE OCEAN. » En vrai, c'est stupide. On va se parler tous les jours, comme on fait ici. Et on a déjà survécu long-distance, même si I got really jealous over how much time she spent with my brother at that time. Mais là, ce n'est pas pareil. Même si chances are, quand elle visitera, elle voudra passer du temps avec Jordy aussi donc moins de temps à me consacrer. Et puis, ça va craindre de ne plus pouvoir passer la voir whenever during the day, même à la fac, pour un café ou pour manger ensemble. Et plus de double dates, Ash and I will be losing OUR ONLY REMAINING COUPLE FRIENDS. Oh God, this is horrible. J'étais partie pour positiver tout ça, et là j'en suis bien loin. Mais je me suis assez lamentée et je ne veux pas que ma meilleure amie se sente encore plus mal. She has enough to worry about. Alors je reprends : « And you know what? It'll be as if we were in the same country, I'm just gonna keep annoying you ALL THE DAMN TIME. And again, I'm gonna be visiting you a lottttt. Wait. I think I can pump up this dress, I'll be right back », dis-je avant de m’éclipser à nouveau.

_________________
Running like a river trying to find the ocean, Flowers in the concrete. Climbing over fences, blooming in the shadows, Places that you can't see. Coming through the melody when the night bird sings. Love is a wild thing. ♪
Revenir en haut Aller en bas
 
lizzie ☀ nothing feels better
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» MARISOL ∞ She feels in italics and thinks in capitals.
» Lizzie croisée lhassa apso 10 ans ( rp)
» alec ▲ the show must go on.
» 03. [Pierce's] It feels like one of those nights...
» Lizzie Arendsen ▬ Your heart’s a mess

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ALL TOO WELL :: i wanna mean something to somebody else :: like a hero on a history book page :: les fiches validées-
Sauter vers: