Partagez | 
 

 grace | you'll understand when you love someone

Aller en bas 
avatar


Grace Leroy-Duchesne
problem solver
http://alltoowell.forumactif.com/t134-grace-you-ll-understand-wh

messages : 154
points : 142
multinicks : gabrielle, ashley, hannah et nick
avatar : hailee steinfeld
crédits : av/perlman, gifs/myself, lyrics@emily hearn (not walking away)

occupation : law student, studying abroad for her very last year of uni
mood : clap along if you feel like a home without a roof
lives in : kensington/brixton on the weekends, paris during the week, gotta love your year abroad
relationship status : in love with jordan, engaged and kinda obnoxious about it

MessageSujet: grace | you'll understand when you love someone   Sam 22 Sep - 21:46

grace leroy duchesne
kill them with success bury them with a smile
surnom(s) : Gracie
date et lieu de naissance : 06/06/1993 à Londres, UK
nationalité(s) : franco-anglaise
lieu de résidence : officiellement Kensington chez l'un ou l'autre de ses pères adoptifs, passe toutefois le plus clair de son temps à Brixton chez son petit-ami ; passe l'année scolaire à Paris pour un échange
occupation : étudiante en droit
statut : en couple
orientation sexuelle : hétérosexuelle
caractéristique(s) physique(s) : non ?

I just wanna know you better now

→ un animal ? un chat
→ une saison ? l'été
→ un objet ? un sweat
→ une couleur ? le rouge
→ un chiffre ? le 6
→ un endroit ? la côte d'azur
→ une odeur ? celle du café
→ un plat ? la pizza
→ un dessert ? la pizza ?
→ une boisson ? du prosecco
→ une chanson ? She Used To Be Mine, Sara Bareilles
→ une série tv, un film, un livre ? Suits
→ une maison de poudlard ? Serdaigle
→ un superhéros ? Diana Prince aka Wonderwoman ou Jessica Jones
→ un site web ? Netflix ou Asos
→ une application ? idem
→ un emoji ?  
→ un hobby ? faire du shopping
→ une mauvaise habitude ? fuir les difficultés en prétendant qu'elles ne l'atteignent pas
→ une injure ? connard, certainement (en français, bien sûr) ou dickhead


a memory from the house that built me
15 juin 2018 ○ Le salon était plein à craquer et si la tension était presque palpable, il était indéniable que la pause de la mi-temps était arrivée à point nommé. Le succès du dernier penalty de Griezmann n'était pas non plus étranger au faible soulagement qui éclairait les visages. Grace s'arrêta un instant sur le seuil du salon, un pack de bières sous chaque bras, un sourire ravit étirant ses lèvres. Elle ne s'était jamais sentie particulièrement à l'aise dans ce groupe, ne comprenait pas vraiment pourquoi il semblait si important à tout le monde de passer du temps ensemble lorsqu'ils avaient toutes et tous si peu de points communs ─ en dehors de leur langue maternelle, that is ─ mais pour la première fois, elle avait l'impression d'être tout à fait à sa place. L'effet Coupe du Monde, certainement. « Ah, excellente initiative Gracie, here, let me help » lança l'une des plus âgées du groupe ─ Marie ? Mathilde ? Oui, voilà, Mathilde ─ en la délestant de l'un des packs. Elle lui adressa un sourire rassurant. « C'est vraiment sympa de nous avoir tous invités, je t'avoue que je commençais à me dire que tu nous aimais pas des masses » Oh god, Grace était-elle à ce point transparent ? Elle baissa les yeux, se sentant rougir. « Je sais, ouais. J'ai tendance à être un peu, je sais pas, froide ? » Ou totalement opposée à l'idée de laisser qui que ce soit entrer dans sa vie par peur de les voir en sortir en la blessant. Same difference, really. « T'inquiète, on en a vu d'autres » Ce n'était pas spécialement rassurant, non, mais Grace s'efforça de lui adresser un grand sourire. Un sourire un peu forcé peut-être mais un sourire tout de même. Mathilde esquissa un geste pour se détourner, une bière tendue en direction de sa meilleure amie installée sur l'accoudoir de l'un des sofas, avant de s'arrêter et de se tourner à nouveau vers Grace, l'air songeur. Oh boy, c'était annonciateur de l'un de ces fameux interrogatoires dont elle avait le secret ─ la principale raison pour laquelle Grace préférait éviter sa compagnie et, par conséquent, s'était contentée de retenir son visage et non son prénom. « Where's the boyfriend by the way? Ne me dis pas qu'il n'aime pas le foot ou la bière, he's british, right? C'est écrit dans son ADN normalement, non ? » La réflexion déclencha les rires des quelques oreilles qui traînaient ─ une autre raison de ne pas se sentir tout à fait à son aise dans ce groupe-là, cette sale habitude de se mêler des affaires de tout le monde sans autre intérêt que chercher à satisfaire une curiosité hautement déplacée. Grace haussa un sourcil, peu impressionnée par la mine faussement innocente qu'affichait Mathilde. « C'est un peu cliché, tu crois pas ? » répliqua-t-elle, d'un ton plus léger qu'elle ne l'aurait voulu. Après tout, Mathilde avait tout à fait raison, du moins dans le cas de Jordan. Pas que Grace approuvait ce genre de vannes, loin de là, mais elle n'était pas bornée au point de faire preuve de mauvaise foi, pas là, tout de suite en tout cas. « Ok, très bien, j'irais pas jusqu'à dire que c'est dans ses gènes mais oui, il aime le foot, la bière mais il boude. Il est un poil mauvais perdant » Et elle, un poil odieuse lorsqu'il s'agissait de victoire. Et peut-être qu'elle avait un peu trop célébré le fait que l'Angleterre avait perdu. Peut-être. « Mais c'est pas grave, il y en a plus pour nous, pas vrai ? » reprit-elle en levant le pack de bières qu'elle tenait encore, pour le plus grand bonheur des supporters qui avaient investi son salon.

*

29 août 2018 ○ Ces derniers temps, ses visites au petit cimetière de Wandsworth où était enterrée sa mère s'étaient faites moins nombreuses et si elle était tout à fait honnête avec elle-même, Grace en avait un peu honte. À croire qu'il lui suffisait d'être un peu heureuse pour oublier d'où elle venait et, par extension, sa mère. Oh, elle pouvait trouver une foule de prétextes pour expliquer son absence, le manque de temps, les préparatifs de cette rentrée parisienne, les sorties avec Lizzie, les weekends avec Jordan, le tri nécessaire de ses affaires avant le déménagement et bien d'autres encore. Pourtant, au fond, elle savait pertinemment qu'elle avait cessé de repousser cette visite, jusqu'au dernier moment. Prendre la décision de partir pour ce stupide échange conseillé par ses professeurs avait été incroyablement difficile et l'annoncer à ses proches, plus encore. Sa mère n'était plus là, pas physiquement du moins, et si elle devait s'en référer à ce que beaucoup de gens s'accordaient à dire, Megan était toujours avec elle. Si c'était bien vrai, techniquement, sa mère était déjà au courant mais Grace avait besoin de le lui dire, de le lui dire vraiment. Venir la voir était donc la seule solution mais elle avait reculé encore et encore, terrifiée à l'idée de s'effondrer dans ce cimetière qu'elle connaissait trop bien, comme cela lui était arrivé tant de fois, au début.

Par un heureux hasard, les lieux étaient déserts. La canicule avait abandonné Londres mais il faisait encore suffisamment beau et chaud pour occuper les foules loin de ce genre d'endroits, pour le plus bonheur de Grace qui n'avait absolument pas envie de s'épancher en public. Elle retrouva la tombe de sa mère sans effort et après avoir effleuré la pierre d'une main, elle la débarrassa de son dernier bouquet, à présent fâné, pour déposer le nouveau, encore frais, encore beau. La tâche lui prit quelques secondes à peine, si familière d'avoir été tant répétée, et Grace finit par se redresser avec un soupir. Fût un temps où elle n'avait aucun mal à s'exprimer, à voix haute, comme si elles étaient encore toutes les deux dans leur minuscule appartement de Wandsworth, devant un programme télé tout à fait discutable, à partager un paquet de popcorn chauffé au micro-ondes. Fût un temps où elle n'avait pas honte de déblatérer toute seule au beau milieu du cimetière, parce qu'elle en avait besoin, parce qu'il fallait qu'elle lui parle, même si elle n'arrivait déjà plus à se souvenir de sa voix ─ une petite marrante, la mémoire, franchement. Aujourd'hui, pourtant, Grace n'y parvenait plus. La gêne y était pour beaucoup, c'était certain, et elle se sentait loin de chez elle, mal à l'aise, absolument pas dans son élément. La peur, elle aussi, était là, tapie dans un coin de sa tête, prête à bondir pour pétrifier son cœur à la moindre occasion. Toute merveilleuse qu'était cette opportunité d'étudier à l'étranger ─ enfin, Paris, Grace avait connu plus exotique comme destination ─ quitter Londres la terrifiait. Elle était finalement parvenue à un équilibre, fragile certes mais bien réel, et elle jettait tout par la fenêtre, sans garantie de pouvoir récupérer quoi que ce soit à son retour. Évidemment, objectivement, Grace savait qu'Andrea, Tristan, Lizzie seraient toujours là à son retour. Elle était consciente que sa vie ne changerait pas tant que ça. Ce n'était pas eux, le problème. Ce n'était pas Jordan non plus, pas vraiment. C'était elle, surtout, et cette perpétuelle angoisse face au changement et cette sale manie d'imaginer le pire scénario, en toute situation. « Je m'en vais » finit-elle par lâcher, les yeux perdus dans le vague. Des mots qu'elle avait retenu des semaines durant, devant tout le monde, repoussant encore et encore le moment d'aborder la question de son avenir scolaire ─ et professionnel. Elle avait fini par les prononcer, du bout des lèvres, sans oser regarder qui que ce soit ─ surtout Andrea. Andrea qu'elle abandonnait lâchement. C'était l'impression qu'elle avait eu, sur le moment. Un rien hypocrite de sa part, après avoir passé une bonne partie de l'année à Brixton plutôt que chez eux. Andrea était adulte et, s'il fallait être honnête, Andrea était vivait déjà seul depuis un moment. « Mais je vais revenir » ajouta-t-elle avec un sourire. Évidemment qu'elle allait revenir. Qu'y avait-il pour elle à Paris ? Rien, ni personne ou si peu.

valtersen/julia
on n'oublie pas le joueur derrière l'écran
âge : idk about you but i'm feeling 22.
localisation : france, for now.
chanson/film/série du moment : this is me/the greatest showman (no shit, lulz) et je suis trop en retard dans mes séries pour en avoir une du moment
"and that's how I met ATW" : pOUAHAHAHAHA
français, english ou frenglish ? frenglish (c ma préféreeeence à oim)
avatar : hailee steinfeld
crédits : gifs récupérés dans un gif hunt de may0osh sur tumblr (autrement dit, accroche-toi pour retrouver le/la créateur·ice)
groupe : pour la validation.
scénario, pré-lien ou inventé ? anciennement un scénario.
un mot de fin : lulz
Revenir en haut Aller en bas
 
grace | you'll understand when you love someone
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Absolarion Love.
» Amazing grace
» Effondrement de l'école ''Grace Divine''Canapé Vert
» I love America
» Love Hina

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ALL TOO WELL :: i wanna mean something to somebody else :: like a hero on a history book page :: les fiches validées-
Sauter vers: