Partagez | 
 

 (m) ANSEL ELGORT | the tinder king

Aller en bas 
Ashley Goldberg


Ashley Goldberg
problem solver
http://alltoowell.forumactif.com/t128-ash-god-said-adam-and-eve-

messages : 114
points : 99
multinicks : gabrielle, grace, hannah et nick
avatar : hstyles
crédits : av@dublín

occupation : étudiant en histoire, barman et babysitter à ses heures perdues (deux jobs qui sont un peu similaires quand on y pense)
lives in : a flat in islington with lizzie
relationship status : spoken for and very happy about it

MessageSujet: (m) ANSEL ELGORT | the tinder king   Sam 22 Sep - 21:43

the basics
nom : Martins (négociable)
prénom(s) : Al (non-négociable), probablement le diminutif d'un vieux prénom qu'il n'assume pas trop.
date et lieu de naissance : en 1993, à Londres (UK).
nationalité(s) : anglais.
lieu de résidence : libre, peut-être en colocation, peut-être pas, au choix (détail évoqué dans l'histoire ci-dessous mais totalement négociable).
occupation : étudiant en commerce (négociable).
statut : célibataire, libre comme l'air, un peu fuckboy sur les bords.
orientation sexuelle : au choix, il a un penchant pour la gente féminine et peut tout à fait être queer.
détail important à signaler : grand amateur de Tinder et autres dating apps en tout genre.
avatar : Ansel Elgort (difficilement négociable).
crédits : @Freesia


overview
Al, c'est ce type que tout le monde a rencontré un jour : mignon et conscient de l'être, sociable et charmeur, charismatique mais un peu lourd. Ce type sympa qui voit les nanas se jeter à ses pieds et qui en profite un peu trop. Lorsqu'il s'agit de ses amis, Al est un mec adorable, prévenant et présent, capable d'écouter n'importe lequel de ses potes s'épancher sur ses problèmes des heures durant et d'apporter des conseils avisés. Avec les filles, en revanche, c'est une autre affaire. Il est jeune, célibataire et il n'a pas l'intention de se consacrer à une relation sérieuse dans l'immédiat. À la différence de bon nombre de fuckboys, Al le fait savoir. Il aime que les choses soient claires et il ne promet pas monts et merveilles à ses Tinder dates. Il se contente de les inviter boire un verre, de les raccompagner, parfois de passer la nuit avec elles et de ne jamais, ô grand jamais les rappeler ou les ramener chez lui. Il y met un point d'honneur et il ne s'en cache pas, au contraire, il s'en vante, ce qui a le don d'en agacer plus d'un.


the backstory
Al a grandi dans une famille aimante, entre une mère overbookée et un père très présent qui cherchait quelque peu à compenser les absences de son épouse par tous les moyens possibles et imaginables. Alors, oui, peut-être qu'Al et sa sœur ont été légèrement trop gâtés. Il reste, comme sa frangine d'ailleurs, un gamin sympathique. Seule ombre au tableau, ce talent rare qu'il a développé à attirer toutes les embrouilles qui traînent dans un vaste périmètre. Une rame de métro en panne ? C'est pour lui. La petite brute de la classe de mauvaise humeur et désireux de la passer sur quelqu'un ? Encore pour lui. La moitié du temps, Al ne demande rien à personne. Le reste, well. Disons que s'il a autant d'ennuis, c'est aussi parce qu'il le cherche un peu. Cette vilaine manie s'atténue avec le temps et le lycée se passe plutôt bien pour lui, malgré quelques petits problèmes qu'on pourrait imputer à la connerie humaine et, il est vrai, à cette habitude qu'a Al de voler au secours de ses amis, comme Ashley, qui a le courage de faire son coming out alors qu'ils n'ont que quinze ans. Inutile de préciser que tout le monde ne l'a pas accueilli avec joie ni même intelligence. Al croit donc bon de régler les problèmes avec ses poings, ce qui lui vaut quelques visites chez le proviseur et des remontrances pas très motivées ni inspirées de ses parents qui ont eu bien du mal à cacher combien ils étaient fiers de lui. Al écope donc de quelques retenues, quelques bleus aussi mais surtout d'un meilleur ami qui lui offre son soutien inconditionnel en retour, peu importe les emmerdes dans lesquelles il atterrit ou génère. Et puis le lycée, à l'échelle d'une vie, ce n'est pas grand-chose, alors à quoi bon faire attention et se retenir ? Une philosophie qui, finalement, le suit jusqu'à l'âge adulte. Il aurait été aisé de croire qu'il finirait par s'assagir mais Al n'a jamais été aussi en forme depuis son entrée à l'université. Malgré quelques difficultés en classe, en grande partie dues à son manque d'assiduité, il a plutôt bien réussi ses études jusque-là. Il a quitté ses parents pour vivre en colocation il y a quatre ans et ça aussi, cela semble être une réussite. Al s'éclate, purement et simplement, mais certains de ses amis craignent qu'il finisse par le regretter, because karma's a bitch. Et ça n'est pas tout à fait faux, à en juger par sa désastreuse et récente histoire avec une fille qui lui plaisait plus que les autres. Al s'attendait à plus, ce n'était pas son cas et il a eu du mal à le digérer. L'a-t-il vraiment fait, d'ailleurs, l'avenir le dira.


the connections
ashley golberg (best friend)
Ashley a eu la chance de rencontrer Al quand ils étaient gamins, à peine des ados. Il considère leur rencontre comme l'une des meilleures choses qui lui soient arrivées car sans Al, il n'est pas sûr qu'il aurait survécu à l'adolescence et, surtout au lycée et à l'intolérance de certains de ses camarades. Chaque fois qu'Al a échoué en retenue pour avoir joué dans poings quand lui se contentait d'encaisser sans broncher, Ashley est venu lui tenir compagnie, au grand dam de sa mère qui a longtemps répété qu'ils finiraient mal, tous les deux. Depuis cette époque, ils ne se sont pas quittés. Al sait combien Ashley peut être méfiant et à quel point il lui est difficile de s'ouvrir vraiment aux autres. Il fait donc de son mieux pour être le meilleur ami parfait, même s'il ne se montre pas toujours sous son meilleur jour. Cependant ça n'a pas d'importance, Ashley lui passe tout, vraiment tout.
lizzie grayson (kinda friend)
Ashley a longtemps repoussé le moment de présenter Lizzie à Al (et inversement), ce qui les a amené, l'un comme l'autre, à se montrer plutôt curieux. Ils ont eu quelques échanges virtuels avant leur première rencontre, notamment parce qu'Ashley fait aveuglément confiance à tout le monde et n'a jamais été capable de mettre un mot de passe quelconque sur son portable. Mais ils ont fini par l'avoir à l'usure, l'un comme l'autre, et ça y est, Lizzie et Al se sont finalement vus, après avoir tant entendu parler l'un de l'autre. Et le courant passe plutôt bien, pour le plus grand bonheur d'Ashley.
qasim sadat (friend)
Avec Al, c'est presque aussi ancien qu'avec Ashley. Ils se connaissent depuis tellement longtemps qu'ils se connaissent par cœur et, pourtant, Al n'est, lui, pas passé sous les aiguilles de Qasim. Ce n'est pourtant pas faute d'essayer de le convaincre mais rien ne prend, malheureusement, que ce soit les arguments sérieux ou les vannes douteuses. Et des vannes douteuses, Al en connaît un rayon mais celles-là le font moyennement rire. Avec Qasim, Al reste prudent. Il ne s'agirait pas de perdre un pari, par exemple, et de finir encré, pas vrai ? Qasim, lui, chérit leur amitié plus qu'il n'ose le montrer. Il en a connu, des types comme Al, sympathiques et charmeurs, qui promettent leur soutien et leur loyauté mais finissent par disparaître. Al, lui, ne lui a jamais fait défaut. Bien sûr, c'est une tête à claques et il est toujours ravi lorsque leur copine Summer, qui n'a pas sa langue dans sa poche, lui fait la leçon mais Al est un chic type, dans le fond. Un chic type que Qasim apprécie énormément. Un chic type qui lui remonte bien le moral ces derniers temps d'ailleurs, depuis la rupture.
Revenir en haut Aller en bas
 
(m) ANSEL ELGORT | the tinder king
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» (m/libre) ANSEL ELGORT
» lion king spirit of war
» CAVALIER KING CHARLES F 5 ANS REFUGE DE BETHUNE 62
» HAPPY CAVALIER KING CHARLES 10 MOIS DANS LE 59
» STEPHEN KING

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ALL TOO WELL :: i wanna mean something to somebody else :: a beautiful start to a lifelong love letter :: les scénarios-
Sauter vers: